E-commerce - Comment augmenter ses ventes de façon infaillible avec l’A/B testing - 27 octobre 2017

Comment augmenter ses ventes de façon infaillible avec l’A/B testing

Jérôme Perrin Fondateur de J4JAY Studio Web

L’A/B testing, qui est également appelé « split testing », consiste à tester une version B d’un site internet versus une version A. Puis, en fonction des résultats et des taux de conversion observés (nombre de clics, d’emails reçus, de ventes, etc), on remplace A par B, si et seulement si B emporte de bien meilleurs résultats que A. Par la suite, C versus B peut être testé. Et si C est bien meilleur que B, C remplacera B. Et ainsi de suite…

Avec cette méthode, on peut légitimement augmenter un chiffre d’affaires de façon exponentielle – et de façon générale la performance d’un site internet.

Tout peut être testé sur un site internet : le titre d’un article, les couleurs, le texte, les boutons CTA (call to action), le design d’une page web, l’agencement d’une page panier, l’ergonomie, etc.

Un seul nom, un seul verbe, une seule épithète peuvent donner des résultats diamétralement opposés.

L’A/B testing est génial, car il vous permet de tester une version A d’un site internet versus une version B pendant une même période, sur un même type d’échantillon et sur un ou plusieurs mêmes éléments. Ce type de test serait impossible si vous essayiez, par exemple, de tester un grand magasin parisien de la sorte.

Mais pour que l’A/B testing fonctionne, certains prérequis sont indispensables :

> La nature de l’échantillon. Il faut que l’échantillon soit représentatif, tant en qualité qu’en quantité . Plus l’échantillon sera cohérent, moins la marge d’erreur sera importante. Plus l’échantillon sera mauvais, plus la marge d’erreur sera grossière.

> La qualité des données. À l’ère du big data, vous disposerez de multiples outils – tels que les Google Analytics, la Google Search Console, JetPack (si vous utilisez un site WordPress), ou Kissmetrics – vous permettant d’obtenir des informations stratégiques sur votre site : nombre de visites, durée des visites, pages consultées, taux de rebond, ratios CTR, etc.

> Le feedback de vos internautes. Il faudrait, dans la mesure du possible, recevoir également des avis provenant d’êtres humains (et non pas uniquement des données issues de machines et de logiciels). Vous pouvez mener des enquêtes marketing auprès des internautes qui consultent votre site internet, avec par exemple des outils tels que SurveyMonkey qui donnent des résultats très fiables.

> La période de test. Elle doit être logique. Faire un même test sur quelques secondes ou sur plusieurs années pourrait n’avoir aucun sens. Dans bien des situations, le travail devrait être fait en 10 jours maximum.

> Les éléments testés. On peut tout tester sur un site internet. Il faut se concentrer sur les éléments qui vont dès le départ permettre une augmentation du taux de conversion de votre site internet.

> La justesse des interprétations. Les données doivent forger et servir l’opinion – et non l’inverse. Car tout chiffre est en soi interprétable à l’infini.

Méfiez-vous des « vanity metrics », c’est-à-dire des données que vous exploitez, sélectionnez et manipulez, car elles abondent dans le sens que vous souhaitez donner à vos raisonnements, pour déboucher sur une démonstration dont le résultat final était voulu par vous dès le départ – résultat qui ne correspond à aucune réalité.

Respectez le principe de réalité.

> La technologie déployée. Il existe mille et une façons de faire du split testing. Les différents outils pouvant être utilisés ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. Citons par exemple Optimizely, Google Analytics, Bouncex ou Unbounce.

Vous disposerez de 4 méthodes pour augmenter le chiffre d’affaires de votre site internet :

1. soit en augmentant le prix de votre produit ou de votre offre de service,

2. soit en augmentant le nombre de produits ou services achetés par chaque consommateur,

3. soit en augmentant le nombre d’internautes visitant votre site internet,

4. soit en augmentant la conversion d’internautes en consommateurs de votre produit ou de votre offre de service.

C’est là, au cœur de ce 4ème point, que l’A/B testing vous permettra d’augmenter vos ventes. En pratiquant le split testing, vous ne pourrez pas vraiment perdre de l’argent. Mais vous pourrez augmenter vos ventes, c’est sûr et certain. C’est une méthode infaillible.

Vous souhaitez apprendre à mettre en place du split testing pour augmenter vos ventes ? Participez à notre formation « Comment vivre de son site internet » au cours de laquelle nous présentons les différents outils pour réaliser du A/B testing. Différentes méthodologies adaptées à votre site internet vous seront présentées lors de cette formation.

Enregistrer