Best Of - 5 astuces pour réduire le taux de rebond dans Google Analytics - 17 octobre 2017

5 astuces pour réduire le taux de rebond dans Google Analytics

Robert Foban webanalytics & content marketing

Pour rappel, un rebond correspond à une session au cours duquel le visiteur a consulté une seule page sur le site. Autrement dit, l’internaute est arrivé sur le site, a consulté une page et ensuite l’a quitté. Dans Analytics, il se calcule comme une session qui ne déclenche qu’une seule demande au niveau du serveur Analytics…

Pour Google Analytics, c’est une interaction. Ensuite, plus rien pendant 30 min. Et en ce moment, il comprend que le visiteur a chargé une page et par la suite n’a plus rien fait : il s’agit d’une visite avec une seule page chargée.

Training&Co'm

Le taux de rebond est un KPI très important qui va vous permettre de mesurer l’impact, par exemple, d’un changement sur votre page d’accueil. Cependant, il est toujours mal interprété par les utilisateurs de Google Analytics.

Dans cet article, je vous livre 5 astuces hyper simples qui vous prendront quelques minutes pour réduire le taux de rebond dans Google Analytics et améliorer la conversion de votre site internet.

Astuce 1 : Ajuster le taux de rebond de votre site web

réduire le taux de rebond

La technique la plus simple pour réduire le taux de rebond est de l’ajuster en agissant sur temps passé sur une page.

De cette façon, vous pouvez obtenir un bon taux de rebond. Avoir un taux de rebond élevé n’est pas un mauvais signe. Par exemple, si votre site ne comporte qu’une seule page ou propose d’autres types de contenu pour lequel les sessions avec consultation d’une seule page sont la norme, un taux de rebond élevé est parfaitement acceptable.

Alors, imaginons qu’un utilisateur arrive sur la page A et qu’après un laps de temps, il visite la page B. Google Analytics calculera la durée passée sur la page A comme étant la différence de temps entre la page A et la page B.

Par contre, imaginons qu’il charge une seule page et qu’ensuite plus rien. Il y a plusieurs façons de ne rien avoir. L’utilisateur peut cliquer sur un lien externe. Donc après votre site, il est allé voir YouTube, et comme il est allé voir YouTube, il n’y a plus d’infos qui arrive sur votre site.

Google Analytics considère par défaut que s’il n’y a rien, la durée est inconnue et équivaut à 0 seconde (absurde).

Pour corriger cela et avoir une information de qualité, il faut tout simplement notifier votre site en envoyant une information d’événement qui dit que l’utilisateur a cliqué sur un lien externe et qu’il quitte le site.

Le problème est résolu, car Google Analytics va calculer le temps passé sur la dernière page comme étant le temps entre là où il est arrivé sur la page et le dernier événement qu’il y a eu lieu et le dernier événement qui va avoir lieu. Vous venez de le créer : c’est l’heure à laquelle l’utilisateur clique sur L’URL pour partir.

Pour ce faire, il faut intégrer correctement le code ci-dessous :

<script>
trackOutboundLink = function(url){ ga(‘send’, ‘event’, ‘outbound’, ‘click’, url, { ‘hitCallback’: function () {document.location = url;}}); }
</script><a href= »http://www.exemple.com »>Check out exemple.com </a>

Il est utile à la fois pour construire des liens externes et pour que la durée de vos pages soit bonne.

Cela va donc réduire le taux de rebond, et pourquoi pas améliorer la conversion.

Mais il n’y a que cette solution pour quitter un site. On peut le faire en fermant la page ou tout simplement le navigateur.

Par exemple, vous avez un blog. Vous avez un utilisateur qui vient lire vos articles pendant quelques minutes et puis qui ferme la page. La durée donnée par Google Analytics est de o seconde alors que l’internaute est resté sur la page durant un certain temps.

Pour corriger cela, c’est simple. Il suffit d’envoyer un événement régulièrement toutes les 10 ou 15 secondes à Google Analytics qui peut dire LECTURE s’il est en train de lire par exemple.

setTimeout (ga(‘send’, ‘event’, ‘eventCategory’, ‘eventAction’), millisecondes);

Astuce 2 : Réduire le taux de rebond en créant une Landing page qui va satisfaire à la requête du visiteur

Si vous avez un trafic important, mais que votre Landing page ne satisfait pas à la requête des visiteurs, ils vont quitter aussitôt votre site dès son chargement. Par conséquent, vous aurez des rebonds.

Illustrons cela par un exemple : un internaute qui cherche des informations sur comment bricoler en toute sécurité. Si votre Landing Page ne donne pas d’nformations claires et précises sur comment bricoler en toute sécurité, le visiteur est susceptible de provoquer un rebond.

Astuce 3 : Rédiger des contenus qui pourront être consommés aussitôt

Si votre Landing Page répond parfaitement à la requête du visiteur, mais avec un contenu pourri qui ne fournit pas d’informations correctes, ne vous attendez pas à réduire le taux de rebond. Même si certains visiteurs sont toujours intéressés par vos contenus, ils sont encore plus susceptibles de rebondir, car ils peuvent marquer votre page et choisir de revenir plus tard. Il est donc important de rédiger des contenus qui peuvent être consommés dans un laps de temps.

Astuce 4 : Susciter l’intérêt au visiteur d’aller plus loin dans votre site web

Créez des Landing Page qui sont attirantes et avec un temps de chargement assez rapide.

Voici certaines raisons pour lesquelles les visiteurs quittent généralement votre site :

  • Trop de textes enfouis, pas d’espaces entre les paragraphes, absence de gras… ;
  • Une landing Page qui se charge très lentement ce qui peut peut entraîner un taux de rebond de 100% à tout moment ;
  • Les contenus multimédias qui lisent automatiquement dès le chargement de la page.

Éviter donc ces erreurs pour espérer réduire le taux de rebond de votre site web.

Vous avez un super outil Thrive themes pour la création des magnifiques Landing Page.

réduire le taux de rebond

Astuce 5 : Utiliser les pages virtuelles pour les contenus base sur Ajax

Dans le cas du contenu du site web basé sur l’Ajax, beaucoup d’interactions d’utilisateurs comme cliquer sur une image se déroulent sur une seule page. Dans la plupart des cas, les visiteurs n’ont pas besoin de parcourir une autre page sur votre site et par conséquent, le taux de rebond est très élevé.

Une solution serait d’utiliser les pages virtuelles.

Par exemple, il y a les applications qui sont full Ajax. Dans le navigateur, il y a une URL en permanence et lorsque vous changez de page, il ne se passe rien du point de vue Google Analytics.

Si vous voulez que vos pages soient comptabilisées lorsque vous utilisez ce type de technique, vous pouvez déclencher par JavaScript avec vos développeurs une page virtuelle. Celle-ci vous permet d’avoir une information à chaque fois que vous changez de page.

Le code à intégrer aura cette syntaxe :

ga(‘send, ‘pageview’, ‘/maPagevirtuelle’);

J’espère que cet article vous a apporté un plus sur cet indicateur de performance souvent mal interprété qu’est le taux de rebond.

En appliquant ces 5 astuces, vous pourrez réduire le taux de rebond de votre site web d’ici quelques jours et aussi disposer d’informations fiables sur la qualité de vos données.

À vous de jouer !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer