Entreprendre - Faut-il expatrier son business en ligne/physique ? - 13 octobre 2017

Faut-il expatrier son business en ligne/physique ?

Hana Dahmouche Passionnée de liberté et de Webmarketing

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez un business ou que vous comptez en monter un. Mais saviez-vous que parfois, contrairement à ce que tous les autres disent, délocaliser son business est une mauvaise idée pour certaines entreprises ? Et d’autres fois, c’est ce qu’il faut le faire dans l’URGENCE…

L’expatriation vous concerne-t-elle ?

Tout d’abord, la question de l’expatriation de votre business dépend justement de ce dernier. Vous allez me dire que c’est bien normal, mais je tenais quand même à vous le dire.

En ce qui concerne les personnes qui n’ont pas encore créé leur boîte, mais qui redoutent déjà les impôts et certaines charges, les coûts de production (la différence entre les coûts et marges tout court afin d’avoir un Chiffre d’Affaires au maximum), je leur conseille vivement de penser à se poser les bonnes questions.

D’ailleurs, je vous conseille cet article complémentaire qui vous donne les 10 critères les plus importants pour créer votre business.

Alors, vant de vous poser la question de l’optimisation fiscale de votre entreprise, qu’elle soit sur le web ou pas, vous devez déjà l’avoir conçue. Et parfois, les procédures sont plus simples dans le pays que vous connaissez le plus que là où les impôts sont « cool », mais où vous risquez fortement de bien plus galérer à concevoir votre business.

Bien sûr, ceci concerne un peu plus les business physiques. Pour les business en ligne, il ne vous suffit que d’un ordinateur pour bosser, mais sachez que vous serez aussi taxé.

Ma réponse à cette première problématique (qui est de savoir s’il faut s’expatrier dès le début) est que vous devez d’abord concevoir votre business en priorité avant tout. N’oubliez pas que pour payer des impôts, il faut avoir beaucoup de rentrées de CASH dans votre business. Mais il faut aussi que votre business soit créé !

Alors, créez votre entreprise en France, puis délocalisez-la au moment venu. Mais tant que vous n’avez pas à le faire (CA pas assez important, etc.), n’expatriez pas votre business.

Si oui, que faire ?

Si, au contraire, il se tient bien mieux s’il ne se trouvait pas en France (ou dans un pays avec des impôts… trop lourds), quels sont les pays les mieux adaptés à votre situation ?

Voici une liste des endroits les mieux adaptés à l’expatriation… ceux « où l’hiver ne se fait pas ressentir » :

  • Malte ;
  • Ile Maurice ;
  • Gibraltar (Royaume-Uni) ;
  • Dubaï ;
  • Bahamas ;
  • Antigua et Barbuda.

Il y a également les autres pays moins ensoleillés, mais à la fiscalité assez sympa :

  • le Portugal ;
  • L’Andorre ;
  • Le Delaware (États-Unis) ;
  • Hong Kong.

Ici, ce sont les principaux lieux où vous pouvez vous expatrier.

En ce qui concerne les démarches administratives, cet article serait beaucoup trop long pour vous les expliquer, mais je suis sûre que vous trouverez tout le nécessaire en faisant vos propres recherches.

Soyez logique (parfois)

En parlant de logique, vous devrez trouver une bonne raison d’expatrier votre entreprise. Si vous n’avez qu’une raison à but fiscale (ce qui est sûrement la raison la plus rependue), trouvez d’autres motifs à votre délocalisation. Ce n’est pas si compliqué, ne vous en faites pas.

Voici par exemple les raisons pour justifier votre expatriation :

  • Vivre avec un proche ;
  • Progresser dans votre vie professionnelle ;
  • Avoir un meilleur niveau de vie ;
  • Découvrir de nouveaux paysages, voyager et partir à l’aventure tout simplement ;
  • Suivre une formation sur le long terme ;
  • Apprendre une langue étrangère ;
  • Bénéficier d’un climat plus agréable ;
  • Développer votre business.

Analysez le pour et le contre

Si vous pensez sérieusement à vous expatrier, vous devez également faire le pour et le contre des choses.

Pour :

  • Meilleure situation fiscale (si vous vous rendez dans un pays qui offre des baux taux de taxation)
  • Plus d’expériences ;
  • Découverte d’ÉNORMÉMENT de choses !
  • Meilleur cadre de vie ;
  • … Et les pour de votre situation personnelle.

Contre :

  • Loin de votre famille, vos proches, amis, etc. ;
  • Le temps d’intégration dans votre nouveau pays ;
  • L’assimilation de la langue (difficultés de communication, mais moins présentes si vous parlez bien anglais) ;
  • L’assimilation avec la monnaie si différente de votre devise d’origine ;
  • … Et les contres de votre situation personnelle.

Voilà, vous avez toutes les clés en main, à vous de jouer !

Enregistrer