E-commerce - Comment devenir un fabricant « centré sur l’expérience » grâce à la révolution numérique ? - 26 septembre 2017

Comment devenir un fabricant « centré sur l’expérience » grâce à la révolution numérique ?

Invité Auteur

Qu’il s’agisse de produire des biens de consommation durables ou des produits industriels, l’avenir de la fabrication ne se résumera pas uniquement à utiliser les nouvelles technologies pour concevoir et créer des produits physiques. Autrefois plébiscitée, cette approche alliant production en série et vente à profit est devenue obsolète…

À l’inverse, l’association de l’impression 3D, des appareils connectés, des drones et de la robotique annonce une transformation prometteuse de la fabrication et de l’ensemble de la chaîne de valeur. Les nouvelles machines intelligentes et les infrastructures numériques sont en mesure d’épauler les employés et d’enrichir l’expérience client. Elles présentent en effet un plus haut niveau de connexion et de personnalisation, tout en engageant une évolution des business models susceptible de générer de nouvelles sources de revenus.

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Les fabricants sont contraints d’emboîter le pas à des entreprises telles que Thales, qui repense l’avenir de l’industrie en intégrant la réalité augmentée, la réalité virtuelle, le traitement d’image et la 3D, ou encore Assystem, qui s’est récemment associé à Schneider Electric afin d’accompagner l’évolution des grands industriels vers l’industrie du futur. La question est de savoir comment les fabricants traditionnels devront procéder pour réussir leur métamorphose.

Surmonter la peur des coûts pour engranger des bénéfices

Les fabricants devront réévaluer leurs anciens modèles industriels pour les associer à des approches et des technologies nouvelles basées sur le numérique. Malgré les nombreuses années consacrées à la mise au point de programmes de réduction des coûts pour encourager le lean manufacturing, les fabricants traditionnels devront probablement investir dans le numérique pour être en mesure de prospérer.

À long terme, cet investissement dans le numérique s’avèrera payant. Les récentes études de Cognizant révèlent que, si les actions mises en place se sont traduites par une augmentation de 1% des coûts de fabrication chez les personnes interrogées au cours de l’année précédente, la technologie a en revanche permis d’enregistrer une hausse de 5,4 % du chiffre d’affaires. Par ailleurs, les personnes interrogées tablent sur une augmentation de leur chiffre d’affaires de 9,0 % d’ici à 2018 et prévoient que 78 % des bénéfices proviendront des canaux numériques à l’horizon 2020.

Acquérir de nouvelles compétences pour une collaboration humains-robots

À l’avenir, les ateliers d’usine compteront de plus en plus de robots et autres systèmes autonomes qui côtoieront directement les humains. Airbus fait partie des quelques entreprises à avoir déjà adopté ce système. Des robots « pilotés » par des opérateurs sont ainsi attachés aux côtés du fuselage des avions pour poser des milliers de rivets. Selon les fabricants, l’IA devrait constituer la technologie la plus influente, et sera très présente avec une hausse considérable de 395 % d’ici à 2025.

Si ces technologies permettent aux fabricants d’améliorer leur stratégie, elles imposeront également de disposer d’une expertise technique accrue. Des recherches ont établi que les usines intelligentes connaîtront d’ici à 2020 une hausse de leurs besoins en termes de compétences analytiques (de 75 %), de conception (de 70 %) et de fabrication (de 71 %). 

Savoir interpréter les données

Les fabricants ne devront pas se contenter de « passer au numérique ». Ils devront donner du sens au volume considérable de données générées par les machines et produits intelligents. En procédant ainsi, ils feront de leurs employés un atout principal. Les salariés bénéficiant de compétences analytiques avancées apporteront à l’entreprise de nombreux avantages, tels que la rationalisation de la chaîne d’approvisionnement, l’amélioration de la qualité des produits et l’optimisation de ses actifs.

L’accès aux données en temps réel via des produits intelligents intégrés permettra aux fabricants de recueillir, d’analyser et d’interpréter les informations client de façon continue, et d’améliorer ainsi en permanence l’expérience proposée. Dans un monde où les consommateurs ont de fortes attentes, associer données et conception s’avère essentiel. Ces initiatives ont préparé le terrain au développement d’applications basées sur l’intelligence artificielle (IA) dans l’ensemble des processus fonctionnels.

Nous sommes à l’aube d’une période marquée par une nouvelle façon d’envisager la fabrication. La multitude des offres reposant sur la méthode du prix de revient majoré sera progressivement délaissée au profit d’une stratégie « centrée sur l’expérience ». La demande des consommateurs évolue rapidement et ces derniers ne se contentent plus d’un simple produit. Ils attendent désormais une expérience qui a du sens et les fabricants devront adapter leurs compétences en conséquence.

Ceux qui réussiront associeront les machines intelligentes et les produits physiques aux plateformes de données et à des collaborateurs dotés d’une approche analytique, afin de recueillir des informations précieuses permettant d’améliorer l’expérience client et de s’appuyer sur des salariés capables de faire face à la fabrication de demain.

A propos de l’auteur :

Prasad Satyavolu, Head of Innovation, Manufacturing and Logistics, Cognizant

 

Enregistrer

Enregistrer