Blogosphère - Top 10 des erreurs que font les blogueurs amateurs - 21 septembre 2017

Top 10 des erreurs que font les blogueurs amateurs

Invité Auteur

Beaucoup de blogs sur la toile font au moins une de ces erreurs. Je ne dis pas que je n’en fais pas moi-même, mais j’essaie de les éviter. Certains blogueurs, sur des forums ou des groupes sur les réseaux sociaux, disent qu’ils n’ont pas beaucoup de trafic. Et pourtant, ils ont vérifié leurs contenus, ils y ont passé du temps et ont fait des recherches. Mais rien à faire, le trafic ne décolle pas. Pire encore, ils perdent leur motivation et ferment leur blog. C’est dommage, car certains sont vraiment bons, mais ils ne font que 5 visites par jour…

Ce « Top 10 des erreurs » est un concentré des fautes les plus courantes chez les blogueurs amateurs.

Training&Co'm

Des erreurs, nous en faisons sur nos blogs. Si vous vous lancez seul, sans conseils ni soutien, vous aurez d’autant plus de chance de les cumuler.

Selon une étude, environ 20% des blogueurs mettent moins de 15 minutes pour écrire un article. De plus, 45% mettent moins de 1 heure. Cette étude est réalisée par Frédéric Canevet. Elle est très intéressante, complète et surtout elle reflète bien la réalité du blogging en France.

Voici un exemple d’erreurs qu’on trouve sur des blogs. Et pour en trouver c’est simple, rendez-vous vers les pages 8-10. Les blogs en première page ont soit un gros budget comme pour une bonne visibilité, ou alors ils sont bien référencés, car ils ont une bonne structure, de bons liens, etc.

Je vais vous lister les 10 erreurs à ne pas faire sur son blog

Si une de ces erreurs est sur votre blog, corrigez-la rapidement.

Si vous en avez plusieurs, il faudra faire un gros travail de fond et peut-être revoir votre façon de travailler. Parfois, nous n’avons pas de bonnes méthodes de travail, ce qui se ressent à la lecture de vos articles.

À la fin de l’article, dites-moi en commentaire quelle est votre erreur que vous faites sur votre blog, soyez honnête.

  1. Trop de publications tue la publication

Vous pensez que publier tous les jours apportera du trafic miraculeusement ? Hélas non. Les petits robots fr Google pourraient passer pour vous faire un coucou plus régulièrement, mais vous n’auriez pas pour autant un bon placement. Votre contenu ne sera pas suffisamment lu ni partagé pour que cela soit efficace.

  1. Articles trop courts, moins de 500 mots

Allez à l’essentiel c’est bien, mais si vous prenez bien le temps de cibler le problème, argumenter, expliquer, citer des exemples et apporter la solution, vous ferez facilement 1200 mots minimum.

Au même titre que votre page  » À propos  » qui fait 5 lignes. Non, mais sérieusement, vous êtes timide ? Si vous tenez un blog, vous devez parler de vous, vous présenter et expliquer votre parcours. Certains disent qu’il faut faire minimum 3000 mots, donc allez-y en long en large et en travers sur votre description. Cela fera toujours plaisir à vos lecteurs de savoir qui vous êtes.

  1. L’orthographe n’est pas votre amie

Si vous faites un article de 2500 mots, mais avec une faute par ligne, perso je ferme la page. Ça fait mal aux yeux de voir certaines fautes qui peuvent être évitées. Vous êtes nul en orthographe ? Ne vous inquiétez pas, il y en a énormément…

J’ai eu la chance d’avoir une mère professeur de français, donc j’évite certaines fautes, mais d’autres non…

Alors, relisez-vous une première fois, puis une seconde. Vous trouverez des fautes sans doute, mais passez également par un correcteur en ligne. Ou vous pouvez rédiger vos articles depuis Word, puis faire la mise en page sur WordPress.

  1. Votre blog a besoin d’air

Pensez à ceux qui vous liront.

Si vous faites des pavés de 15 lignes, mais que vous ne revenez pas à la ligne, ça manquera de clarté et de lisibilité.

Mettez vos idées maîtresses en titre 3 ou 4, puis rédigez votre paragraphe. À chaque idée, un titre et un paragraphe. Vous gagnerez en lisibilité et ce sera plus plaisant pour vos lecteurs.

  1. Manque de clarté dans vos idées, kesako

Parfois, je tombe sur un article qui a l’air vraiment intéressant. Le problème ? Je n’y comprends rien…

Faites attention à la façon dont vous vous exprimez. Ne parlez pas comme vous écrivez, ne faites pas comme certains footballeurs  » J’ai ksa qu’à dire « .

Parfois, ce n’est pas très clair et on a du mal à suivre le fil conducteur de votre idée. Demandez à un de vos proches de vous relire.

  1. Votre blog n’est pas responsive

Responsive ? Eh bien, ça veut dire que votre mise en page s’adaptera automatiquement au support utilisé.

Dans mon cas, 70% de mes visiteurs sont sur smartphone. Si je ne me soucie pas de ça et que j’écris mes articles en fonction d’un ordinateur, je perdrai 70% de mon trafic. Les visiteurs ne vont pas s’amuser à slider dans tous les sens pour vous lire.

Vérifiez votre thème WordPress pour savoir s’il est responsive. Mais en théorie, s’il ne l’est pas, c’est que vous avez modifié quelque chose dans votre interface, car ils le sont de base.

À savoir que Google n’aime pas du tout les sites ou blogs non responsive. Vous devez pouvoir être lu sur tous les supports.

Pour votre thème, vous avez l’option d’affichage pour voir le rendu sur un appareil, donc assurez-vous que ça passe partout.

  1. Votre blog manque de couleur

Certains articles n’ont aucune photo et c’est triste. C’est toujours mieux d’illustrer vos textes et vos idées, car au moins, c’est clair dès le début et on sait de quoi vous parlez.

 

 

  1. Vos liens sont mal paramétrés

Cliquez sur les liens que vous rencontrez sur les blogs. C’est surprenant de voir que, parfois, certains ne paramètrent pas leurs liens. Vous cliquez dessus et celaa rafraîchit la page au lieu de l’ouvrir sur une autre fenêtre. Assurez-vous de faire ouvrir le lien dans un autre onglet.

Si vous rédigez des articles invités, mais que vos liens ne sont pas en follow, on ne pourra pas visiter votre blog. Assurez-vous de bien rédiger votre adresse de redirection pour ne pas perdre du trafic.

  1. Pas de promotions = pas de nouveaux visiteurs

Si vous voulez obtenir du trafic qualifié et rapidement, vous devez promouvoir vos articles.

Partez sur une ligne de conduite.

  1. Notez votre idée d’article ;
  2. Faites des recherches (statistiques, témoignages… ) ;
  3. Prenez le temps d’écrire un article de 2000 mots minimum ;
  4. Relisez-vous pour ne plus trouver de fautes ;
  5. Programmez la publication à des heures définies.

Quand vous êtes arrivé à la 5ème étape, préparez un tweet, une publication Facebook, une photo Instagram et faites la promotion de votre article pour que vous soyez lu.

Je vois très souvent cette erreur de promotion qui n’est pas faite, ce qui me donne la liaison avec le N°10.

  1. Les adresses mails sont une mine d’or inestimable

Récolter les adresses mails est une base fondamentale pour faire du blogging sur le long terme. Elles vous donneront énormément !

N’ayez pas peur de les demander. Ça n’a rien de tabou de récolter les emails, ce ne sont pas non plus des coordonnés bancaires.

 

Ces adresses vous assureront :

  • Trafic récurrent. Vous pourrez prévenir vos abonnés de la parution de votre nouvel article depuis une newsletter ;
  • Monétisation de votre blog. Vous avez un savoir-faire à vendre ? Formation ? Coaching ? Grâce aux adresses mails vous pourrez proposer vos services en ciblant ceux qui sont intéressés ;
  • Notoriété et régularité. En avertissant vos abonnés d’un nouvel article de manière systématique, ils sauront quand vous publiez un article et vous serez une icône dans votre domaine.

Vous avez lu jusqu’au bout ?

Alors, combien d’erreurs avez-vous sur votre blog ?

Honnêtement ?

A propos de l’auteur :

Je m’appelle Benoît et je suis le rédacteur de Nos-Conseils-Utiles. Cela fait plusieurs années que je travaille avec des entreprises, et tous les conseils et informations que j’ai pu engendrer, je vous les donne gratuitement sur Nos-Conseils-Utiles.fr. Mon but ? Que vous puissiez améliorer votre qualité de vie en réalisant vos rêves professionnels. Vous avez aimé cet édito ? Venez voir les autres articles que je vous propose.

Enregistrer

Enregistrer