Blogosphère - Pour qui créez-vous votre blog ? - 27 juillet 2017

Pour qui créez-vous votre blog ?

Stephane Briot Coach d'entrepreneurs

Vous avez créé un blog pour vous, votre entreprise ? Erreur. Vous ne faites pas un blog pour vous ou pour votre entreprise ! Vous avez fait un blog pro ou d’entreprise pour vous, pour communiquer sur vous, vos produits, c’est sans doute bien là qu’est le problème. C’est le réflexe premier. J’ai envie de faire un blog, je veux créer un blog, j’ai besoin de créer un blog pour communiquer sur mes produits, je veux que le monde sache ce que j’ai à lui dire, à lui offrir, à lui proposer…

Qui est le plus important ? Vous ? Vos lecteurs ?

Non ! Vous ne devriez plus faire cela. Cela vous parait étrange, j’en conviens. C’est un changement de paradigme complet, un demi-tour tout sec, un changement de vision qui va impacter énormément de choses dans votre communication, je suis d’accord.

Cependant, à mon sens, c’est un passage quasi obligatoire. Que vous soyez freelance ou TPE/PME, ce qui intéresse vos clients, ce n’est pas vous.

Ce qui intéresse vos clients, c’est eux. Ce sont les bénéfices qu’ils vont tirer de vos produits, de vos services.

Note : Le monde se fout de ce que vous avez à lui proposer. Ce qui intéresse chacun d’entre nous, très égoïstement, c’est nous. Posez-vous la question, qu’est-ce qui est le plus important pour vous. En résumé, c’est vous. Ce qui vous touche.

Vos réflexes de consommateur vont sauver votre blog

Oubliez un instant votre posture d’entrepreneur, de chef d’entreprise, de responsable marketing, et imaginez-vous en train de réaliser un achat.

À quoi pensez-vous en premier lieu ? Pas à l’entreprise qui fabrique et propose ce produit sur le marché. Vous pensez bien à vous, à ce que le produit pourrait vous apporter, sa fiabilité, son usage, son prix, son design, ou encore le sentiment d’appartenance à une classe particulière.

Vous pensez à tout ce que vous allez pouvoir faire avec le produit, vous cherchez aussi à connaitre ses limitations, ses points faibles, parce que vous souhaitez faire le meilleur achat possible.

Et si vous deviez penser à l’entreprise qui met ce produit à disposition sur le marché, ce serait en tout dernier, pour des questions d’éthique, d’image de marque.

Comment Apple vous touche-t-il au cœur

Étudions brièvement le cas des produits Apple. Est-ce que leurs publicités vous vantent le produit ? Non. En revanche, on vous montre tout ce que vous pouvez faire avec le produit, on vous le montre en situation, comment il s’insère dans votre vie de famille, presque comme un membre à part entière !

La publicité ne parle pas de l’entreprise, elle ne parle pas directement du produit, mais elle le met en situation. C’est bien là toute la différence.

En montrant comment le produit s’intègre parfaitement dans votre vie de famille, le message est clairement orienté utilisateur, et non centré sur la marque. C’est là toute la finesse de la chose.

Et c’est bien ce qui manque à la communication d’une grande majorité des entreprises sur la toile. C’est avant tout le « nous ». Puis, presque par hasard, le « vous ».

L’important, c’est le prospect, pas vous

Cette position qui veut que la marque soit au cœur de la communication n’est plus acceptée par les consommateurs. Elle le sera de moins en moins, jusqu’à provoquer un certain rejet.

Sur le marché, celui de vos clients, votre entreprise n’intéresse personne. Il serait risqué et prétentieux de croire le contraire. Ce qui passionne vos clients en revanche, c’est ce que vos produits vont pouvoir faire pour eux.

Vous vous souvenez de cette célèbre phrase de J.F Kennedy, prononcée lors de son discours inaugural, le 20 Janvier 1961 ? « Ne vous demandez pas ce que l’Amérique peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour l’Amérique ».

Ici, l’Amérique, ce sont vos clients. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour vos clients. Vous leur mettez à disposition un produit ? Très bien ! Est-ce suffisant ? J’espère que vous commencez à comprendre que, non, ce n’est pas suffisant.

Apprenez à parler à vos clients

Que pouvez-vous faire de plus pour eux ? Leur parler d’eux. Leur montrer comment votre produit va résoudre leurs problèmes, ou comment il va changer leur quotidien, ou comment il va leur simplifier la vie.

Rien n’est plus important aux yeux de vos clients que ce qui est important pour eux. Vous n’êtes pas important pour eux. Eux, à leurs yeux, sont importants, leurs besoins sont importants, c’est exactement ce schéma de pensée qui est le vôtre quand vous êtes en position de consommateur.

Voilà ce qui est important, et voilà comment vous allez pouvoir toucher leur cœur. Il est important de rappeler que ce qui est important, c’est l’important. Elle fait mal à la tête celle-là n’est-ce pas ?? Et pourtant, elle devrait être le fondement de votre réflexion si vous souhaitez que votre blog devienne un outil d’influence capable de peser positivement sur vos ventes.

Intéressez-vous à ce qui intéressent vos clients

Nous sommes tous attirés par ceux qui s’intéressent à ce qui nous intéressent. Au fil des siècles, nous avons développé quelques mécanismes de défense qui nous protègent. Aussi, majoritairement, nous savons nous méfier naturellement de menteurs et autres escrocs.

Cependant, tout le monde n’ayant pas les mêmes capacités, il en est pour tomber encore et toujours dans les pièges de l’argent facile, du blog rentable en deux coups de cuillères à pot. Ceux-là vont apprendre à leurs dépens, ou finir ruiné, c’est ainsi.

Aussi, lorsque vous allez déployer votre communication au travers des réseaux sociaux, de votre blog, ne soyez pas mièvre, ne mentez pas. Vos lecteurs le ressentiront, et ils ne vont pas aimer. Sauf si vous souhaitez plumer des pigeons.

Parlez à vos lecteurs de ce qui les intéresse, parlez-leur d’eux, de leurs envies, de leur besoin, soignez leur amour propre. Soyez généreux, authentique, fiable ; sachez communiquer avec tact et authenticité.

Donnez du sens à votre communication

Donner du sens à votre communication. Mais du sens pour vos lecteurs. SI parler des caractéristiques techniques de votre produit vous flatte et fait sens pour vous, il n’en rien pour vos lecteurs.

Prenons l’exemple des bottes en caoutchouc. J’aime bien cet exemple, car c’est un produit on ne peut plus banal.

Pour parler de vos bottes, vous pouvez sortir un test scientifique de résistance à l’eau, des comparatifs savants, une étude sur les matériaux utilisés pour la confection de la botte. Vos équipes seront ravies ! Vos lecteurs ? Ce n’est pas ça qu’ils veulent.

Bannissez le jargon

Vos lecteurs veulent une histoire. Une histoire qui leur parle, une histoire dont ils seront le Héros. Vos données scientifiques ? Plus de 95% d’entre eux n’en ont que faire.

Je ne sais pas si vous vous souvenez, fut une époque où La FNAC proposait des catalogues papier avec leurs produits phares. Dans ces pages, nous avions des tas d’analyses scientifiques réalisées par le labo FNAC. C’était bien. Mais je n’y comprenais rien ! Il fallait avoir un niveau de connaissance « expert » pour comprendre et interpréter les données.

Et puis, en plus, ces données collectées en labo, c’est bien. Mais ma chaine Hi-Fi allait être utilisée dans une chambre d’ado, pas un laboratoire. En gros, ça faisait vachement sérieux. Mais en réalité, ça ne servait à rien.

Depuis, il me semble que ces tests ont disparu. Si encore il y avait eu une interprétation intelligible pour le grand public, mais non, rien. Des données, encore des données, et c’est tout. Résultat ? Avec mes amis, nous avions l’impression d’être des cons. C’est quand même frustrant d’être pris pour un con par une marque, vous ne trouvez pas ?

C’est pourtant bien ce que font la plupart des blogs aujourd’hui. Les pages sont couvertes de jargon. Si vous cherchez des informations sur le marketing ou l’immobilier, j’espère que vous avez votre dictionnaire à portée de main.

Ne prenez pas vos lecteurs pour des idiots

Seuls les initiés peuvent comprendre ce qui est écrit. Le prospect, cible du blog et de l’entreprise, lui, n’y pipera pas un mot ! À lui de se débrouiller pour trouver le sens de tel ou tel mot. Les professionnels du marketing et donc de la communication sont tout simplement incapables, dans leur grande majorité, d’avoir un blog qui parle à leur public. Quand on y pense, ça fait sourire non ?

Des pages entières, pleines de jargon, de belles phrases, d’expressions 2.0 pour vous expliquer comment fonctionne le marketing, ce qu’il est aux yeux de l’agence qui tient le blog. Malheureusement, rien n’est fait pour que le lecteur puisse comprendre.

Au sein de l’agence en revanche, tout le monde doit être fier de ce blog qui expose clairement le savoir-faire et la connaissance encyclopédique sur le sujet. On maitrise grave.

Il ne faudrait pas oublier la base : bien communiquer, c’est savoir faire passer un message, le rendre compréhensible. C’est juste la base. Mais sans la base, sans les fondements, impossible de construire quelque chose de stable et pérenne.

Que retenir ?

  • Vous ne faites pas un blog pour vous ;
  • Vous faites un blog pour vos lecteurs ;
  • Ce qui intéresse vos lecteurs, c’est eux ;
  • L’important, ce sont vos lecteurs ;
  • On est attiré par ceux qui s’intéressent à ce qui nous intéresse ;
  • Le jargon est un poison.