Inbound Marketing - La révolution digitale, c’est maintenant ! - 18 mai 2017

La révolution digitale, c’est maintenant !

Adeline Hascoet Rédactrice - Community Manager

C’est un fait. Le digital, source de bien d’enjeux économiques et sociaux, n’est plus aujourd’hui une option pour les entreprises. Pour autant, bien que nécessaire, cette intégration du numérique se doit d’être effectuée par paliers afin d’être assimilée par l’ensemble des acteurs. C’est ce process d’intégration que l’on nomme couramment transformation digitale. Que comporte exactement cette évolution et comment la mener avec succès au sein de votre entreprise ?

Une transformation humaine

Eh oui, lorsque l’on évoque transformation digitale, on pense souvent à tort que cette dernière fait référence à l’instauration d’outils numériques. Or ces outils ne constituent qu’un moyen et non une fin. En effet, pour être pertinents, ils doivent être compris et maîtrisés par les collaborateurs. Ainsi avant toute démarche, il est nécessaire d’intégrer le fait que la transformation digitale concerne avant tout le facteur humain de l’entreprise. Dans le cas contraire, on ne parlera alors pas de transformation digitale, mais de digitalisation superficielle. C’est typiquement le cas par exemple, lorsqu’une entreprise décide de numériser l’ensemble de ses documents sans que cela impacte pour autant son organisation.

Une transformation en profondeur

Nous l’avons évoqué précédemment, la transformation digitale nécessite un investissement humain. Tout sauf une mode, cette mutation impacte non seulement les ressources humaines, mais également lorganisation de l’entreprise ainsi que son mode de fonctionnement et ses pratiques managériales. Pour être considéré comme un atout et jouer pleinement son rôle, le digital doit être intégré à chaque élément de l’organisation, du plus simple au plus complexe.

Évolution que l’on pourrait qualifier de sociologique, la transformation digitale impacte de fait, l’ensemble des métiers et pas seulement le service informatique ou marketing. Finance, ressources humaines, commercial…toutes les fonctions de l’entreprise se doivent d’être concernées et impliquées pour que l’organisation puisse mener à bien son parcours vers une véritable digitalisation.

La transformation digitale, une révolution ?

Parce qu’elle implique une mutation des méthodes de travail, impacte les modes de réflexion ainsi que les pratiques, certains analystes n’hésitent pas à qualifier la transformation digitale de révolution industrielle.

Historiquement, tout a débuté au cours des années 1990 avec le lancement d’internet. Certaines entreprises ont alors profité de cette opportunité pour créer leurs sites web. Ces organisations, totalement impliquées, ne se sont pas contentées d’afficher un site vitrine, mais ont mené au fil du temps une véritable digitalisation de leurs process.

Les sites web par exemple ont connu plusieurs évolutions. Dans un premier temps considérés comme un simple canal de communication sans aucune interaction avec leurs cibles, ils ont évolué au fil de leur appropriation par les entreprises et les clients en véritables canaux de distribution.

En parallèle de ce développement, certaines entreprises se sont également engagées dans une véritable démarche de digitalisation des process en interne. Prenons par exemple, les fonctions supports telles que la finance. L’instauration d’un logiciel puis plus tard d’un progiciel intégré, a de manière générale constitué la première marche à l’édification de la transformation. Cette évolution n’était alors pas toujours bien comprise de la part des collaborateurs. En effet, les nouveaux outils, alors essentiellement maîtrisés par une faible proportion des salariés ont pu être à l’origine de certaines réticences au changement.

Une révolution récente

La véritable révolution a réellement débuté il y a peu avec l’arrivée sur le marché des géants que nous connaissons tous aujourd’hui. Apple, Microsoft, LinkedIn… ces acteurs alors à l’état de start-up ont su toucher les entreprises en leur apportant une valeur ajoutée. À partir de cet instant, le digital avait franchi un cap, il était devenu stratégique pour les organisations.

Suivant le pas des entreprises, les particuliers se sont emparés à leur tour du digital en transformant en profondeur leurs pratiques. Les réseaux sociaux par exemple en sont un exemple typique.

Ubérisation, développement de modèles freemium…le marché est aujourd’hui totalement désintermédié et implique une réflexion en profondeur de la conduite du changement. Révolution rapide et définitive, la transformation digitale impose aux entreprises n’ayant pas acté cette mutation, de se réinventer sous peine d’être dépassées et exclues de leurs propres marchés.
Enregistrer