Blogosphère - [Infographie] Faire Connaitre son Site en 8 Etapes Avec le Guest Blogging - 27 avril 2017

[Infographie] Faire Connaitre son Site en 8 Etapes Avec le Guest Blogging

Mehdi Blogueur

Il est partout. Tout le monde en parle. Il s’agirait du meilleur moyen de faire connaître son site. Mais, de quoi parle-t-on ? Une n-ième astuce trafic pour avoir plus de visiteurs sur ton site ? Une technique de growth hacking pour propulser son site en 1ère page de Google ? Non… Juste une pratique qui se fait beaucoup dans certains milieux. Comme la musique…

faire-connaitre-son-site-guest-blogging

(Comment ça, le RAP c’est pas de la musique ?! xD)

C’est comme ça que Booba, déjà très connu, a fait décoller la carrière du rappeur Kaaris. Grâce à un featuring. Le résultat : 26 Millions de vues sur YouTube. Jolie exposition non ? 🙂

Tu as peut-être deviné de quoi je parle ? (en même temps c’est dans le titre…)

Le guest blogging bien sûr (l’équivalent du “featuring” dans la musique).

(On dit aussi “article invité” pour les nuls en anglais).

Seulement voilà. Il y a deux écoles de guest blogging.

La 1ère, l’école du culot

Les élèves blogueurs issus de cette formation ont appris à balancer un mail à un gros blogueur au hasard pour lui demander de poster leur article de 20 lignes de llorem ipsum.

article-mauvais-exemple

Peu importe s’ils n’ont rien d’intéressant à dire. Ils veulent quand même le dire.

Résultat : ils se font blacklister et leur crédibilité en prend un gros taquet derrière la tête.

La 2ème école : l’école de la timidité

Les élèves qui suivent ce cursus ont appris à se faire invisible. Ils suivent les cours à distance, ne sortent jamais de leur chambre et font tout pour ne surtout pas se faire remarquer. Ils attendent d’avoir un doctorat en Blogging avant de bouger le petit doigt. Ils ne se sentent jamais prêts ni crédibles pour prendre la parole.

Résultat : ils disparaissent dans l’indifférence générale. Bien avant de faire connaitre leur blog.

Maintenant, je vais te parler d’une 3ème école. Une école secrète et extrêmement sélective. L’entrée se fait sur concours. L’école des bons élèves. Les génies du blogging. 99% de taux de réussite au blog-alauréat.

Ces blogueurs de génie à qui tout réussit suivent tous la même leçon de guest blogging pour réussir à être publié par les meilleurs blogueurs de leur thématique.

Je me suis procuré cette leçon, et elle tient en une infographie.

À partager sans modération, parce que tous les jeunes blogueurs méritent d’intégrer cette école prestigieuse.

Source : Blogbooster

Les 5 Erreurs à Éviter Pour Publier un Article Invité

1/ Contacter un blogueur que tu connais ni d’Adam ni d’Eve

Si ni Ève ni Adam ne t’ont présenté à un blogueur, évite de l’attaquer en frontal en lui proposant de publier ton article, même si ton article est une vraie pépite. C’est trop direct. Est-ce que tu demandes à quelqu’un dans la rue de t’inviter à sa prochaine grosse soirée ? NON (ou alors tu es un dangereux psychopathe).

Là c’est pareil, ce n’est pas parce que tu es derrière ton écran que tout est permis.

Tu t’adresses à un humain. Respecte les codes des humains.

2/ Écrire une daube

Je le dis parce qu’on ne sait jamais. Tu dois t’assurer que ton article vaut le coup. Que ton article n’a pas déjà été lu 1000x ailleurs. Que ton article est bien écrit.

Pas de panique. Pas besoin d’être Shakespeare.

Qu’est-ce qu’un bon article ?

  • Un article détaillé et pratique basé sur des recherches sérieuses, qui vulgarise un concept complexe par exemple, ou qui explique de manière détaillée comment appliquer une méthode. On doit pouvoir l’appliquer directement après avoir lu ton article ;
  • Un article plaisant à lire ;
  • Un article si complet qu’il se suffit à lui même. Pas besoin d’aller chercher d’autres infos ailleurs.

3/ Y aller en mode mendiant

Le gros blogueur a aussi quelque chose à gagner. Tu dois mettre ces points en avant :

  • Tu vas envoyer tes lecteurs sur son site à la sortie de l’article ;
  • Il n’aura pas à écrire d’article cette semaine, il aura le temps de faire autre chose ;
  • Ton article est tellement stylé que ses lecteurs vont kiffer ;
  • Tu es un mec plutôt sympa donc ça lui fait un nouvel ami blogueur avec qui échanger des idées.

Tu vois ? Tu es tout sauf un mendiant.

Tu es un blogueur qui a bossé dur.

4/ Penser que les gros blogueurs ont la grosse tête

Oui, je sais que tu penses ça. Et c’est mal jeune blogueur. Je ne te demande pas de me croire. Essaie juste. Écris ton meilleur article, et tu seras surpris du nombre de blogueurs prêts à te donner la parole. Tu sais pourquoi ?

Ils en ont tellement marre de lire des bouses (que les blogueurs de l’école n°1 produisent tous les jours) que quand ils tombent sur ta pépite, ils se disent : “WHAOU c’est si rare que je vais aider ce mec”.

La majorité des gros blogueurs sont bienveillants. Certains vont t’envoyer chier, c’est la vie. Si tu n’es pas prêt à recevoir des refus, tu n’es pas prêt à recevoir des réponses positives.

5/ Penser que l’article est la finalité

Une collaboration est le meilleur moyen de commencer une relation avec les autres blogueurs de ta thématique. Mais pourquoi s’arrêter là ? Continue de discuter avec les blogueurs de ta thématique, naturellement.

Maintenant que la glace est brisée, c’est l’occasion d’échanger un peu plus. Je ne dis pas que tu vas devenir pote avec tous ces blogueurs. Comme dans la vie, ça dépend des affinités. Je dis juste que toute relation commence par “un brisage de glace” #carglass. Et si tu ne brises jamais la glace, tu es sûr de ne jamais créer de relation avec d’autres blogueurs.

Personne ne réussit seul. Sors de ton terrier, c’est vital pour ton blog.

On se voit sur les bancs de l’école N°3 ? Je suis sûr que tu vas réussir le concours 🙂

PS: En traînant à la bibliothèque de l’école N°3, je suis tombé sur un autre livre qui devrait t’intéresser. Mais chut parce que celui-là je ne crois pas que j’étais autorisé à l’emprunter. Je n’ai pas pu résister… C’est les 39 secrets des blogs qui ont du trafic. Récupère-le maintenant avant que je me fasse chopper (Clique ici).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer