Entreprendre - 20 conseils pour devenir unique aux yeux de vos prospects - 7 avril 2017

20 conseils pour devenir unique aux yeux de vos prospects

Mathieu Doumalin Fondateur de Destination Clients

« Votre concurrent fait la même chose, mais vous êtes plus cher ». Sérieusement ? On vous a encore fait le coup de la comparaison ? Comme si vous faisiez exactement la même chose que vos concurrents. Pourtant, c’est un fait. Dans la tête de vos prospects, vous êtes « comparable ». Dans cet article, je vous donne 20 conseils pour devenir au contraire « Unique »…

Lorsque vous faites face à un prospect, il y a deux situations :

  1. Celle où vous êtes en situation de faiblesse : il vous compare avec l’ensemble de vos concurrents et vous fait bien sentir qu’il a le choix ;
  2. Celle où vous êtes en situation confortable : vous êtes le ou la seul(e) à même de lui apporter la solution qu’il attend, dans les conditions qu’il souhaite.

Si vous passez du 1 au 2, alors votre vie entrepreneuriale change du tout au tout.

Vous n’avez plus affaire à convaincre de potentiels acheteurs, mais de potentiels clients fidèles.

Vous voyez la différence ?

Le souci est que vous n’allez pas trouver beaucoup de ressources sur internet vous aidant à devenir unique.

Ou comme j’aime à le dire : à devenir le héros ou l’héroïne de vos clients. Celui ou celle qui va les sauver du joug de leur ennemi mortel : leur problème.

J’ai voulu inverser la tendance et vous donner, au travers de cet article, 20 façons très concrètes et simples de travailler votre différence.

Je les ai résumés sur une infographie que vous pouvez retrouver ici.

Vous êtes prêt et prête ? Alors on est parti.

Conseil n°1 : Ne jouez pas un rôle que vous ne pourriez assumer

Avez-vous déjà eu la sensation, en regardant un film, qu’un des acteurs jouait particulièrement mal ?

Son texte est récité de manière robotique. Vous sentez qu’il n’incarne pas son personnage. Et du coup, il donne cette impression de « faux ».

La première règle pour être unique est d’être vous-même. Avec vos forces, vos faiblesses, vos valeurs, vos envies et votre histoire.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec le produit ou le service que vous vendez, alors vous apparaitrez aux yeux de votre prospect comme ce mauvais acteur. Ce que vous dites sonnera faux.

Et donc double effet kiss-kool :

  • Votre message ne sera pas bien transmis ;
  • Votre prospect ne se souviendra pas de vous. Ou s’il s’en souvient, ce sera de manière négative.

Ce que vous pouvez faire :

Apprenez à vous connaître. Prenez le soin de vous accepter tel(le) que vous êtes. Faites ce super exercice : comprenez quelles sont vos forces pour les développer. Et ne passez pas trop de temps sur vos faiblesses.

Demandez-vous pourquoi vous vous êtes lancé(e) dans cette aventure entrepreneuriale. Ici est le noyau de votre belle singularité.

Conseil n°2 : Devenez ultra-exigeant sur vos forces

Connaitre ses forces, c’est bien.

Les mettre en avant, les défendre corps et âme et être véritablement exigeant envers vous-même : c’est bien mieux.

Une des meilleures façons d’être unique est de faire ce pour quoi nous sommes bons et bonnes.

Je vais vous donner un exemple concret, hors business.

Je pratique un sport collectif, le roller derby.

unique-roller-derby

Il y a plusieurs façons de devenir excellent dans ce sport : l’agilité, la puissance, la cardio… et la communication.

Pour ma part, bien que continuant à travailler tous ces attributs, j’ai choisi de devenir excellentissime dans la communication sur et en dehors du terrain. Je suis du coup ultra-exigeant avec moi-même là-dessus.

Aujourd’hui, je sais que mes coéquipiers comptent sur moi là-dessus. D’ailleurs, ils m’ont nommé capitaine de l’équipe.

Ce que vous pouvez faire :

Identifiez votre plus grande force, et devenez irréprochable dessus. Mettez un niveau d’exigence extrême sur ce point. Vous serez alors un peu plus unique.

Conseil n°3 : Assumez publiquement vos objectifs de long terme

Ce que j’appelle objectif à long terme se dit plus communément : « vision ». Votre quotidien s’anime autour d’un but plus grand. Une mission que vous vous êtes imposée et que vous souhaitez accomplir.

Si vous ne l’avez pas encore fait, alors il est grand temps d’y réfléchir.

Comment voyez-vous votre entreprise dans 5 ans ? Dans 10 ans ?

Écrivez votre vision noir sur blanc. Officialisez-la. Incarnez-la.

Ce que vous pouvez faire :

Réfléchissez au « pourquoi » qui anime votre entreprise, et comment vous l’imaginez dans 5 et 10 ans.

Écrivez-la. Et rendez-la publique auprès de vos proches, de vos équipes et de vos clients.

Conseil n°4 : Soyez cohérent et faites ce que vous dites

La pire erreur que vous pourriez faire serait de ne pas être cohérent entre vos paroles et vos actes.

Ne faites surtout pas ça. Ne faites jamais de promesses que vous ne pourriez tenir.

Remplissez les contrats que vous signez, dans les conditions que vous avez acceptées.

Apprenez à refuser si les conditions ne vous satisfont pas. Cette cohérence vous rendra crédible et assoira votre singularité.

Ce que vous pouvez faire :

Mettez-vous au clair dès maintenant sur ce que vous pouvez faire, et ce que vous ne savez pas faire. Si votre prospect est intransigeant sur la façon de faire, essayez de trouver un compromis. Mais n’acceptez plus de conditions inatteignables.

Conseil n°5 : Racontez votre histoire

Avez-vous déjà entendu parler de storytelling ?

C’est l’art de raconter des histoires.

Mais quel rapport avec la vente ?

C’est simple. Vendre, c’est faire comprendre à une personne qu’elle a besoin de votre produit ou service. Vous allez donc communiquer des messages compliqués sur votre crédibilité, votre savoir-faire, votre efficacité, vos valeurs, etc. Et votre interlocuteur devra les assimiler.

La plus efficace des méthodes est de donner au cerveau de votre interlocuteur quelque chose qu’il aime bien : une histoire.

Les histoires permettent de constituer un schéma mental et logique pour absorber plus facilement les informations.

Ce que vous pouvez faire :

Racontez votre histoire de deux façons :

  • Une version en une seule phrase. Elle va extraire l’essence même de votre parcours et de votre singularité. Par exemple, pour moi, cela donne : « avant, je vendais aux entrepreneurs et maintenant, je les aide à vendre » ;
  • Une version plus longue, qui retrace les grandes étapes de votre parcours en cinq ou six phrases.

Cette histoire est l’essence même de ce qui vous rend unique. Faites ce travail et vous serez en mesure de la transmettre à tout instant.

Conseil n°6 : Construisez votre propre marque

Dans la lignée de votre histoire, il y a ce que vous êtes aujourd’hui. Vous êtes une personne unique, qui porte ses valeurs, ses désirs, ses forces et une mission. C’est déjà en vous. Vous avez alors le choix :

  • Ne pas en avoir conscience et ne pas en avoir le contrôle ;
  • Ou au contraire, vous en servir pour atteindre vos objectifs.

Se construire sa propre marque (on appelle cela le personal branding) est le fait d’assumer pleinement cette singularité et cette authenticité.

Comme vous le feriez pour votre entreprise, en lui associant un nom, un logo, une charte graphique et un slogan, faites-en de même pour vous.

Je vous donne un exemple criant : Rudy Viard a créé tout un univers autour de sa personnalité et de ce qu’il voulait dégager. Il en parle dans sa vidéo où il a choisi de créer une image plus sobre pour mieux s’adresser aux cabinets de conseil.

Ce que vous pouvez faire :

Commencez par identifier ce qui constitue votre personnalité : vos valeurs, vos forces, vos priorités.

Écrivez-les sur papier.

Mettez-les systématiquement en avant dans vos discours et prises de paroles.

Et montrez votre visage sur les réseaux sociaux, en étant fier et fière de qui vous êtes.

Conseil n°7 : Écoutez avec une vraie empathie

Un moyen d’être unique est une technique qui peut paraître simple, mais qui ne l’est pas tant que ça : écouter sincèrement avec une très forte empathie.

Après mes nombreuses années de vente, je me suis rendu compte d’une chose : la plupart des gens n’écoutent pas réellement et profondément ce qu’on leur dit. Ils ne s’intéressent pas à leur interlocuteur. Ils sont bloqués sur leur process de vente, leur entonnoir de question et ne captent pas les informations les plus importantes :

  • Quelle est l’histoire de cette personne ?
  • Quelles sont ses envies, ses joies, ses douleurs ?
  • Comment aimerait-elle les résoudre ?

Plus vous écouterez sincèrement, plus vous capitaliserez sur votre singularité :

  • Vous écoutez réellement contrairement aux autres = grosse différence dans l’esprit de votre interlocuteur ;
  • Vous captez des informations sur ce prospect que vous seul(e) aurez en possession.

Ce que vous pouvez faire :

Mettre en place certaines techniques d’écoute pour vos prochains rendez-vous :

  • Ne parlez que 10% du temps total ;
  • Zéro distraction, pas de téléphone ;
  • Faites sortir les idées « impromptues » qui émergent dans votre esprit ;
  • Prenez très peu de notes ;
  • Commencez l’échange avec l’idée que votre interlocuteur est unique. Cherchez à comprendre pourquoi.

Il existe d’autres techniques, mais en vous obligeant à vous intéresser foncièrement à votre interlocuteur, et à vous oublier, vous atteindrez une place particulière dans son esprit.

Conseil n°8 : Concentrez-vous sur les besoins profonds

Pour être différent des autres, allez chercher le besoin le plus loin possible.

Connaissez-vous la pyramide des besoins de Maslow ?

prospection-unique-maslow

Cette représentation catégorise les besoins selon leur importance pour notre survie :

  1. Physiologiques : tout ce qui a attrait à la bonne tenue de notre corps ;
  2. Sécurité : avoir une vie bien organisée pour assurer sa survie ;
  3. Appartenance : faire partie du groupe, ne pas être rejeté(e) ;
  4. Reconnaissance/estime : recevoir des avis positifs de la part des autres ;
  5. Réalisation de soi : affirmer son caractère unique.

L’ordre est fondamental, car cette théorie stipule que les premiers besoins doivent être satisfaits avant de s’attaquer aux suivants.

Lorsque vous êtes en rendez-vous, demandez-vous à quel niveau de besoin se situe votre interlocuteur ?

Plus vous serez attentif(ve) à cette réflexion, plus vous prendrez chaque interlocuteur comme une personne unique avec ses besoins très spécifiques.

Ce que vous pouvez faire :

Ne parlez pas des caractéristiques de votre produit. Ne suivez pas un discours pré-établi de vente. Comprenez avant tout qui est la personne en face de vous. C’est une étape importante pour que votre entreprise ait une place privilégiée sur son marché.

Conseil n°9 : Synchronisez-vous avec votre audience

Cela peut paraître contradictoire : pour être unique, il faut avoir la même attitude que votre interlocuteur.

Pourquoi est-ce important ?

Nous avons des réflexes de survie ancrés en nous.

Les neuroscientifiques parlent de trois cerveaux : le reptilien, le limbique et le neocortex. Ils se sont constitués au fil des milliers d’années d’existence de l’être humain. Le cerveau reptilien est le plus ancien des trois.

Il agit en priorité dès qu’il y ressent une sensation de danger. Il vous envoie une certaine information : « Danger, protège-toi ». En conséquence, la réaction du corps est de se protéger ou de fuir.

Or, vous ne voulez pas que vos prospects aient cette réaction.

Pour éviter cela, synchronisez-vous avec votre interlocuteur.

Cela veut dire adopter le même rythme de parole, la même densité de mouvement, la bonne distance, etc.

Plus vous respectez ses codes et moins il vous percevra comme un danger. Il sera alors plus ouvert et réceptif.

Il appréciera votre échange. Il vous remarquera.

Ce que vous pouvez faire :

Entraînez-vous à cerner les comportements de vos prochains interlocuteurs : Parlent-ils vite ? Font-ils des gestes longs ? Sont-ils tactiles ? En deuxième étape, essayez d’adopter la même attitude. Ralentissez ou accélérez le ton de votre voix. Allongez vos gestes.

Conseil n°10 : Libérez-vous de vos mauvais prospects et clients

Avant de penser à être unique, réfléchissez à votre client idéal. Le type de client avec lesquels vos prestations se déroulent toujours sans accrocs. Ceux qui sont ultra satisfaits de vos produits et services, et qui en parlent autour d’eux.

Quelles sont leurs caractéristiques communes ? Ont-ils des motivations et des peurs similaires ? Pourquoi font-ils appel à vous ?

Pour que vous soyez unique à leurs yeux, rendez-les exclusifs. Il n’y a que ces types de clients avec lesquels vous travaillerez. Vous deviendrez très spécifique, et par là même, unique.

Ce que vous pouvez faire :

Identifiez les 20% de clients qui font 80% de votre chiffre d’affaires et de vos bénéfices. Séparez-vous petit à petit des autres. Et concentrez vos efforts sur la recherche de prospects similaires à votre profil de client idéal.

Conseil n°11 : Pensez tous les jours à de nouveaux produits et services

Pour être unique de façon consistante, vous devez y penser tous les jours.

Pour cela, posez-vous quotidiennement cette question : que pourrais-je faire pour apporter encore plus de valeur à mes clients ?

Comment puis-je apporter aujourd'hui plus de valeur à mes clients ? Click to Tweet

Cela peut être des produits, des services ou des attitudes.

Creuser chaque jour cette question vous mettra dans une position unique face à tous vos concurrents. Contrairement à eux, vous chercherez toujours « plus » pour vos clients.

Faites participer vos équipes, vos partenaires et vos clients dans la réflexion. Plus vous êtes de cerveaux en action au même moment, plus vous serez efficace.

Ce que vous pouvez faire :

Dès aujourd’hui, instaurez cette habitude dans votre emploi du temps. Toujours la même question : que pourrait-on faire pour apporter plus de valeur à nos clients ? Prenez toujours note de vos idées, peu importe leur faisabilité. Utilisez un outil comme Evernote pour cela.

Conseil n°12 : Soyez focalisé(e) sur votre mission

Avant toute chose, une entreprise a une mission. Si vous n’y avez jamais réfléchi, c’est le moment.

Concrètement, votre mission est l’ambition que porte votre entreprise, résumée en une phrase. Elle témoigne de vos valeurs profondes et de votre histoire. En une phrase, vous résumez votre singularité.

Par exemple, mon entreprise, Destination Clients, a pour mission de réduire, chez le plus grand nombre d’entrepreneur(e) l’écart entre leur manque de compétences commerciales et leur potentiel (un potentiel de « héros » et d’« héroïne »).

destination-clients-tagline

Cette phrase ne sort pas d’un chapeau, elle a mis du temps à émerger. Mais en y réfléchissant quotidiennement, j’ai réussi à synthétiser ce que je pensais. Et tout commence à faire sens.

Cette phrase est aussi unique. Aucun de mes concurrents ne l’a adoptée. Elle est très fondamentale chez moi et représente tout ce en quoi je crois. Elle me rend ainsi singulier.

Ce que vous pouvez faire :

Prenez un papier et un crayon. Inscrivez dessus vos valeurs et appliquez-y la technique des « 5 pourquoi » pour les creuser. Ensuite, faites plusieurs phrases pouvant résumer ce qui peut être votre mission, votre quête. Quel serait votre but final ? Comment réussiriez-vous à ultra-satisfaire un client avec vos produits/services ? Quel est l’ennemi de vos clients que vous devez vaincre ?

Conseil n°13 : Gardez un esprit ouvert pour vous inspirer et agir

Les meilleures idées mûrissent avec le temps. Pour cela, il vous faut deux ingrédients :

  • De la patience : pour qu’une idée émerge, vous devez y réfléchir tous les jours sans pour autant voir de résultats tangibles. Le déclic arrive souvent au moment où vous vous y attendrez le moins. Ne vous énervez pas si une idée n’émerge pas ;
  • Une grande ouverture d’esprit : lisez, regarder, sortez, parlez, échangez. Les meilleures idées viennent souvent des autres. Vous n’avez qu’à les absorber et les assimiler.

Pour devenir unique, intégrez ces deux ingrédients à votre quotidien. En utilisant ce qui se fait ailleurs, en dehors de votre secteur d’activité, vous trouverez toujours des idées prêtes à développer votre singularité.

Ce que vous pouvez faire :

Mettez en place un système de prise de note simple et efficace que vous avez toujours à portée de main. Certains utilisent un petit carnet, d’autres des outils comme Evernote.

Créez-vous des « listes d’envie » de lecture sur Amazon pour avoir toujours des idées à portée de main (et achetez où vous le souhaitez !). Si vous n’avez pas le temps de lire, profitez des résumés de livre comme le fait l’application Koober.

Écoutez des podcasts divers et variés. Voyagez. Sortez de votre quartier et allez au musée. Parlez avec le plus de monde possible.

Bref, ouvrez en énorme vos chakras et soyez prêt(e) à absorber de nouvelles idées pour vous rendre encore plus singulier.

Conseil n°14 : Connaissez votre marché et améliorez ce qu’il y est proposé

Pour devenir unique, autant regarder ce qu’il se fait déjà et l’améliorer. Bien qu’elle puisse vous paraître simple, cette stratégie demande deux attitudes :

  • Ecouter de manière assidue le marché : les clients, les concurrents, le cadre juridique, les innovations,etc. En général, cette stratégie demande une profonde connaissance de son marché ;
  • Être focalisé(e) sur les besoins de vos clients : pas la peine d’améliorer un produit ou service «gadget»

À partir de ce moment-là, vous pouvez devenir singulier, car vous ferez bien mieux que tous vos concurrents.

Par exemple, PayPal a démarré en rendant l’achat sur eBay 10 fois plus simple. En proposant un règlement sur le site et non plus par chèque, leur service est devenu… unique.

Ce que vous pouvez faire :

Faites une liste des 10 ou 50 choses qui pourraient être améliorées sur votre marché. À plusieurs, faites un brainstorming costaud pour faire émerger de nouvelles idées. Et choisissez ou non de les lancer.

Conseil n°15 : Conserver l’enthousiasme et l’énergie

Je crois que c’est le meilleur conseil à adopter systématiquement : aimez ce que vous faîtes. Parlez-en autour de vous avec passion.

Ne vous arrêtez pas de progresser et de vous développer pour en avoir toujours plus.

L’équation est simple :

Amour + Passion = Énergie + Enthousiasme

Ce sont des sentiments qui véhiculent des émotions positives : joie, intérêt et surprise. Et c’est la meilleure façon de rendre votre échange unique avec votre interlocuteur : lui faire passer un moment agréable et mémorable.

Ce que vous pouvez faire :

Si vous en avez marre de votre métier, répondez à cette question : L’avez-vous déjà aimé ?

Si non : changez. Maintenant.

Si oui : demandez-vous pourquoi vous n’arrivez plus à l’aimer. Ce qui vous manque. Et mettez en place les solutions adéquates (on peut en parler ensemble si vous le voulez).

Si vous aimez ce que vous faites, demandez-vous ce que vous avez encore à découvrir. Et faites deux choses :

  • Parlez de votre métier avec le sourire et l’énergie d’un passionné ;
  • Continuez de vous former et de vous développer.

Conseil n°16 : Ayez un brin de folie

N’existe-t-il pas un produit ou un service utile qu’aucun de vos concurrents n’a jamais fait, car c’est « top cher », « ça ne marchera jamais », « ce n’est pas mon métier » ?

Bien que cela puisse apporter énormément de valeur à vos clients, aucun concurrent ne l’a fait. Ils ont de bonnes raisons sûrement : les coûts, le temps, les ressources.

Mais du coup, vous avez une opportunité de faire une « folie » qui vous rendra unique.

Les exemples sont nombreux, et parmi eux :

  • Leroy Merlin propose un service d’impression 3D qui permet au client de créer la pièce détachée défectueuse d’une machine ;
  • Lorsque vous créez un compte sur Agile Crm, un conseiller vous appelle dans les quinze minutes pour savoir si vous avez toutes les informations qu’il vous faut. Je vous jure que c’est bluffant.
  • Une de mes clientes, agence de réparation de pare-brise, se déplace en personne chez ses assureurs partenaires pour donner les factures. Une relation de proximité unique.

Ce que vous pouvez faire :

Posez-vous la question : qu’est-ce qui serait utile pour mes clients, mais que mon secteur d’activité ne fera jamais ? Allez au-delà de leur manque d’innovation et de leurs conventions pour devenir véritablement unique.

Conseil n°17 : Travaillez fortement la recommandation et l’effet réseau

Une arme tellement puissante pour être immédiatement unique aux yeux de vos prospects : être recommandé.

Saviez-vous que près de 25% du chiffre d’affaires des petites entreprises se fait par le bouche-à-oreille ?

L’idée est qu’en plus d’être une stratégie peu coûteuse, la recommandation permet de transférer de la confiance.

Imaginez : vous avez de l’eau jusqu’au pied parce que votre baignoire fuit. Vous devez choisir entre deux plombiers spécialisés.

Vous avez trouvé le premier dans l’annuaire. Le second vous a chaudement été recommandé par un ou une ami(e).

Lequel choisiriez-vous ?

Normalement, comme 6 personnes sur 10, le second sans hésitation. Il est déjà unique à vos yeux: il a fait ses preuves chez un proche en qui vous avez confiance.

Ce que vous pouvez faire :

Commencez dès maintenant à mettre en place des outils de recommandations :

  • Améliorez vos notes sur les réseaux sociaux ;
  • Montrez des témoignages ;
  • Demandez à vos clients de transmettre vos coordonnées autour d’eux.

Plus tôt vous démarrerez cette stratégie, plus vite vous en sentirez les bénéfices.

Conseil n°18 : Ne baissez jamais vos prix

Si vous avez continué à lire cet article, alors le prix n’est pas votre combat.

Plutôt que de chercher à vous comparer aux autres et « à vous aligner », cherchez comment vous pouvez vous différencier. Comment vous pourriez apporter encore plus de valeur à votre client.

Le but de la vente est de délivrer une solution et « plus encore ».

C’est ce « plus encore » que vous devez aller chercher.

C’est ce « plus encore » qui vous rendra unique.

 

Je vous donne un exemple :

Un ami imprimeur de la région valenciennoise a une très grande force : il se met en quatre pour livrer votre production dans les échéances que vous imposez. Donc, quand il est en concurrence avec d’autres imprimeurs, son cheval de bataille est : « vous voulez vos dépliants pour quand et où ? ».

Il focalise la discussion ici. La plus grande valeur qu’il peut apporter à ses clients est celle-là : peu importe votre échéance, nous la remplirons. Il ne baisse jamais ses prix du coup.

Ce discours ne va pas parler à tous ses prospects. Ok, très bien.

Mais ceux qui sont séduits vont devenir des clients fidèles à vie.

Donc que préférez-vous ? Des acheteurs occasionnels ou des clients fidèles ?

Ce que vous pouvez faire :

Définissez le « plus encore » que vous souhaitez mettre en avant systématiquement. Et défendez-le.

Ce sera votre « marque de fabrique » bien à vous. Celle qui vous rendra unique. Et qui vous permettra de déplacer le débat lorsque la question du prix se posera.

Conseil n°19 : Entrez dans la dynamique

Être unique n’est pas un état, c’est une dynamique.

Personne n’est « unique » du jour au lendemain. C’est une volonté, un caractère, un état d’esprit persistent.

Vous pourriez mettre en place tout ce que je vous ai dit précédemment sans avoir d’effet sur le long terme. Une seule petite dérive et hop ! vous redevenez comme tout le monde.

Ne soyez pas « unique ». Devenez-le. Tous les jours. À chaque instant.

Ce que vous pouvez faire :

Si vous voulez devenir unique, vous devez alors dès aujourd’hui faire un pacte avec vous-même et vos prospects :

  • Mes valeurs sont celles-ci ;
  • Ma mission est celle-là ;
  • Je refuse de faire ci ;
  • J’excelle dans ça.

Et finissez ce pacte en disant « Je ne dévierai jamais de cette trajectoire. C’est mon cap. » Et visez toujours l’excellence dans votre domaine de prédilection. Alors vous deviendrez unique.

Conseil n°20 : Faites de vos clients les héros de leur propre histoire

Mon dernier conseil est celui qui me touche le plus. Il regroupe tout ce que je pense de la vente et de l’entrepreneuriat.

Vous voulez devenir unique aux yeux de vos clients ?

Eh bien, rendez-les uniques à vos yeux.

Transformez-les en « héros » et « héroïnes » de leur quotidien. Ils ont une mission et un ennemi les empêche de la réaliser.

Alors vous êtes là, non pas en sauveur, mais en aide. Devenez ce qu’appelait A. J. Greimas «l’adjuvant», celui qui épaule le héros.

Et alors vous serez IN-DIS-PEN-SABLE pour votre client. Écrivez l’histoire dont ils sont le héros.

Et ça, peu d’entreprises le font. Malheureusement.

Ce que vous pouvez faire :

Faites en sorte de comprendre quelles sont les missions de vos clients au quotidien. Qu’est-ce qui les empêche de remplir ces missions ? Quel est leur ennemi ?

Et comment pouvez-vous les aider ? Comment pouvez-vous créer la potion magique qui les rendra plus forts ?

À vous de le découvrir.

À votre tour !

Ce sont des méthodes simples à mettre en place, mais personne ne le fera pour vous. Prenez le taureau par les cornes et devenez cette personne unique.

Votre entreprise aussi doit être unique pour convaincre vos prospects de devenir client. Sinon, elle sera aussi comparée systématiquement aux autres. Vous perdrez alors des dizaines d’opportunités.

Il vous faut faire un travail préliminaire essentiel : trouver le bon positionnement de votre entreprise.

Ce travail peut paraître compliqué, mais il ne demande qu’une méthode.

Elle se décompose en 7 étapes simples que je vous ai détaillées dans ce guide.

Commencez ce travail dès maintenant, car il vous permettra de construire dès aujourd’hui un véritable actif pour votre entreprise : des clients fidèles.

En attendant, dites-moi dans les commentaires si vous avez mis en place ces quelques actions, et si vous en avez senti les effets.Enregistrer