Facebook - 5 pratiques essentielles pour améliorer l’engagement sur sa page Facebook - 5 avril 2017

5 pratiques essentielles pour améliorer l’engagement sur sa page Facebook

Claire Negrier [Slasheur] Consultante Communication / Marketing

En 2017, Facebook a durci son algorithme et revu ses critères concernant l’affichage des publications de pages sur les murs… Pour tout autant de raisons qui ont déjà été évoquées. Le seul véritable moyen d’augmenter sa visibilité est aujourd’hui d’avoir (toujours) plus d’engagement sur sa page Facebook. Je vous propose donc quelques pistes fondamentales qui devraient répondre à cet objectif primordial…

1 – Pour augmenter l’engagement sur sa page Facebook, il faut connaître son audience

A priori, s’ils sont fans (et encore mieux : abonnés), c’est qu’ils ont un intérêt à vous lire. Ce qui est déjà un bon point. Mais ça ne fait pas tout.

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Cela peut sembler anodin, mais bon nombre de petites entreprises font l’impasse sur cette analyse. Alors que connaître les personnes qui vous suivent est je dirais, le Béaba de la gestion d’une page.

  • Qui sont vos fans ? Homme ? Femme ?
  • Quel âge ont-ils ?
  • Quels sont leurs centres d’intérêt ? Leurs habitudes ?
  • Quand sont-ils les plus présents sur Facebook ?

À partir du moment où vous connaissez ce qu’ils aiment « voir » sur Facebook, vous avez déjà fait 30 % du chemin !

2 – Préparer ses interventions

Sur Facebook, le freestyle ou le oneshot ..
Ça ne paye pas !

Toujours respecter les attentes de ses lecteurs – c’est une opportunité indiscutable pour augmenter l’engagement sur sa page Facebook

Il ne faut jamais oublier que Facebook est un réseau de divertissement. Par conséquent, si vous n’adaptez pas vos publications à cet état de fait, vous risquez de lasser votre communauté et d’obtenir malheureusement l’effet inverse. Prévoyez 10 % (maximum 20 %) de contenu sérieux / de vente ou promotion, contre 80/90 % de ce que vos fans recherchent ou apprécient.

Identifier sa charte éditoriale

Une charte éditoriale vous permettra d’établir des objectifs, d’identifier des formats de publication, de définir un calendrier éditorial… Des éléments indispensables au bon déroulement de vos actions sur Facebook.

Plus vous irez dans le détail de vos analyses et des solutions qui en ressortiront, plus vous serez à même d’obtenir des réactions.

3 – Avoir de la régularité

Être régulier… C’est l’un des critères absolus pour engendrer des réactions. J’aime prendre cet exemple quand je parle de cet impératif : je ne sais pas si petit/e vous étiez abonné à des magazines jeunesses. Comme Science et Vie Junior, ou même Mickey Parade ? Et si je fais le pendant dans un monde d’adultes : à votre Elle, Le Point, ou encore l’Express…

Mais en tout cas, quand on aime lire et qu’on aime son magazine, on l’attend avec impatience. Et en toute proportionnalité, on est déçu s’il n’est pas dans notre boîte aux lettres à date prévue. Non ? Ça ne vous l’a jamais fait ? Partons du principe que oui, et si ce n’est pas le cas, prenez un autre exemple qui vous convient mieux (anniversaire ? Saint Valentin ? Émission de télé ? Votre quotidienne de PBLV ?).

Et bien, sur Facebook, c’est devenu la même chose. Le contenu que vous offrez doit arriver en temps et en heure sur le réseau. La périodicité – que vous aurez préalablement définie bien sûr et qui sera la plus judicieuse (par rapport à la présence de votre audience…) – vous permettra la construction d’une relation de confiance, ce qui favorise l’échange. Si vous vous êtes fixé telle image le mardi à 10h, assurez-vous de toujours publier cette image tous les mardis à 10h. Et faites de même pour tous les contenus que vous aurez choisi de partager.

Le « Rendez-vous » avec vos fans créera une véritable relation et donc de l’engagement de leur part.

Et la publication quotidienne est le minimum requis !

4 – Utiliser les outils offerts par Facebook

Aujourd’hui, sur une page, un simple texte a très peu de chance d’être vu !

Il vous faut utiliser tous les supports possibles : vidéos, images, lives, questions…

Il faut d’ailleurs savoir que 77% des publications intégrant une image engendrent des réactions, à l’instar des textes (15%) ou même des vidéos (8%). Les questions, lorsqu’elles sont pertinentes et ouvertes, peuvent vous permettre d’obtenir non seulement une participation de votre lectorat, mais aussi de vous offrir de nouvelles opportunités de publications. Pensez également aux concours, selon le thème, très appréciés des utilisateurs du réseau.

Tester, toujours tester. Voyez quelles publications génèrent le plus de réactions, quels horaires vous permettent d’avoir le plus d’échanges…

Et pour vous aider à la régularité nécessaire, n’hésitez pas à utiliser l’outil de publication de Facebook. Cela vous fera gagner du temps, de l’efficacité, mais aussi en qualité.

5 – Répondre aux sollicitations !

Ce n’est parfois pas assez souligné… Nous vivons dans un monde de l’instantanéité. Il est très important de répondre rapidement à toutes les interactions.

Oui, c’est chronophage, mais non, vous ne pouvez pas y échapper. Le temps de réponse sur Facebook (comme sur les autres réseaux) doit être le plus court possible.

De l’immédiat à 3h, sont les délais « acceptables » des réseaux…
Mais la France fait pâle figure avec un délai de réponse moyen de 14h !

Pourtant, cette efficacité sera la mieux récompensée par l’engagement.

Quelqu’un interagissant instantanément créera le dialogue, et donc engendrera d’autres réactions.

Un petit récap’ ?

Donc, pour obtenir plus d’engagement sur sa page Facebook il faut :

  1. Des sujets qui intéressent vraiment votre audience ;
  2. De l’organisation et une planification des interventions ;
  3. De la régularité dans la publication de ses contenus pour être attendu – en publiant tous les jours ;
  4. Beaucoup d’images et utiliser tous les formats de publication possibles (sauf du texte seul) ;
  5. Répondre à toutes les réactions qu’engendreront vos publications le plus rapidement possible.

C’est à vous de jouer !