E-commerce - LES TENDANCES UX de 2017 - 17 février 2017

LES TENDANCES UX de 2017

Invité Auteur

Il y a un an, on avait annoncé une année résolument UX : « 2016 sera UX ou ne le sera pas ». De nombreux débats ont agité la sphère du design numérique ces 12 derniers mois, laissant entrevoir de nouvelles tendances et perspectives pour 2017. Le métier de designer évolue au grès des mutations technologiques. L’avènement de la réalité virtuelle et des interfaces conversationnelles devraient considérablement modifier nos métiers dans les années à venir. De quoi 2017 sera-t-il fait ? Il n’y a encore aucune certitude, mais déjà de sérieuses pistes de réflexions que nous vous livrons ici…

Fragmentations des « touch points »

Jamais les écosystèmes numériques n’ont été aussi interconnectés et multi-devices. Un utilisateur réserve aujourd’hui une course UBER depuis sont AppleWatch, via Alexa, sans même toucher son iPhone. Il reçoit les offres sur son smartphone et partage les frais de livraison avec ses amis via Messenger. Il donne son avis sur son chauffeur dans l’appli, et la boucle est bouclée.

En 2017, les « users journey » seront au cœur du processus UX. L’idée n’est pas de designer l’ensemble de l’écosystème, mais la manière dont les utilisateurs font la transition d’un point de contact à un autre. Comment ces utilisateurs interagiront avec ces objets (voix, gestuelle, géolocalisation…) ? Le design permet-il une interaction facilitée pour ces comportements ? Comment faire pour que l’utilisateur ressente une harmonie graphique-ergonomique (cohérence de charte) entre ces différents points de contact ?

Pour y répondre, nous devrons nous concentrer sur les attentes des utilisateurs sans complexifier les parcours de navigation, faire la part de ce qui est nécessaire et de ce qui ne l’est pas. La technologie devrait nous demander le moins possible d’efforts cognitifs d’après Amber Case et son travail sur les principes de « Calm Technology ».Prototypes, user journeys, ecosytems map seront plus que jamais des outils essentiels en 2017.

Nouveaux profils et collaboration des équipes

L’innovation numérique rend le métier de designer toujours plus exigeant. D’un univers 2D, les designers se confrontent aujourd’hui à la réalité virtuelle, univers mêlant des interactions plus complexes à anticiper, à interpréter. Les expériences immersives demandent la maîtrise de la navigation à doigts, l’interprétation du langage du corps, de l’esprit, de la culture personnel. Pour Karen McGrane, l’UX fonctionne véritablement quand les croisements interdisciplinaires sont encouragés, respectés et soutenus. Aucun projet UX ne peut aboutir à quelque chose de remarquable sans collaboration. Le designer devra être capable de maîtriser un projet sans être le créateur de toutes les pièces du puzzle. « Being a generalist will be less about doing all sorts of work, and more about connecting everything”, rappellent Fabricio Teixeira et Caio Braga.

Les équipes doivent ainsi s’armer de nouvelles compétences, de nouveaux spécialistes. Planneur strat et chercheurs ont toujours été importants en webdesign, ils sont même aujourd’hui au cœur du design d’interaction. Comme le disait très justement Sylvie Daumal, l’UX design n’est pas un métier, mais un processus créatif. Lé métier d’UX designer n’existe pas. La collaboration devra être au cœur du design d’interface en 2017. Ne soyez donc pas étonné d’échanger avec des psychologues, anthropologues, chercheurs, ils sont la clé de nouvelles expériences réussies !

2017 sera conversationnelle

Le « buzzword » du moment ? CHATBOT Messenger, Kik, Slack sont les services les plus prometteurs dans le domaine de la conversation. Google s’est récemment associé à Slack pour optimiser le processus de partage Google Doc sur la plateforme (lire ici).

Du côté des « voice interfaces », Siri, Alexa, Google Home et beaucoup d’autres ont modifié la manière avec laquelle nous interagissons avec les interfaces.  80% des marques (79% en France) utiliseront des chatbots pour les interactions clients d’ici 2020. Mais dispose-t-on réellement de retours concluants pour nous ruer vers le tout conversationnel ?  #test&learn

 

« Virtual reality » ou réalité virtuelle

Annoncée comme la révolution technologique de ces 10 prochaines années, la VR va profondément changer le métier de designer et les perspectives USER EXPERIENCE. Le virtuel sera au service de la réalité, un projet fou permettant d’enrichir notre perception du monde, de vivre des expériences inédites, sublimées. Pour un designer, c’est passer d’un monde en 2D à un univers en 3D en réinventant le champ des possibles, rien que ça !

Notre métier évolue vers des interfaces à inventer de toutes pièces. Il faut créer un nouveau lexique d’interactions dédié aux espaces virtuels, intégrer le langage corporel pour traduire les émotions et les actions dans le monde virtuel. La question du « soi » sera au cœur de l’UX. La prise en compte des facteurs sociaux, psychologiques, culturels des utilisateurs sera indispensable pour assurer des expériences immersives et prendre en compte les effets de telles expériences sur les utilisateurs.

Data design

Loin d’être une nouvelle tendance, la data sera au cœur de l’UX en 2017. Si l’intégration d’un « data scientist » dans l’équipe design n’est pas une obligation, la profession de designer ne pourra plus faire l’impasse sur les données chiffrées. Le ressenti et l’expérience ont bâti les interfaces d’hier, les choix créatifs devront désormais s’appuyer sur des tests et de l’analytics comme l’explique Dan Turner dans son article « Why we should all be data literate ». Le métier de designer se réinvente en 2017… Passionnant !

À propos de l’auteur

Rémi Peyre

Directeur Conseil

Agence Malabar design

www.malabardesign.fr