Blogosphère - 10 astuces pour écrire des articles qui picotent vos lecteurs - 5 janvier 2017

10 astuces pour écrire des articles qui picotent vos lecteurs

Steve Wantong Spécialiste du content marketing, copywriter et rédacteur web spécialisé B2B et SaaS

Le contenu, c’est comme le sexe. Tout le monde en veut, mais je pense que peu de gens savent le faire de la bonne manière… comme dans le blogging. Vos lecteurs prennent-ils la poudre d’escampette à chaque fois que vous publiez un article de blog ? Vous avez fait ce constat DÉSASTREUX

Vous écrivez des articles de blog et vous vous apercevez qu’ils ne plaisent pas aux lecteurs. Des dizaines et des dizaines d’internautes passent quand même sur votre blog par hasard, mais ils ne lisent pas vos articles. Pire, ils s’en vont sans même cliquer sur vos titres. Ou alors si… un internaute tous les 40 visiteurs… Une misère !

Vos statistiques Google affichent un taux de rebond de 99.99%. Du jamais vu depuis la création du web. Vous vous rendez compte que quelque chose cloche, mais vous ne savez pas quoi. Vous avez beau réécrire l’article, le tourner dans tous les sens, encore et encore, mais rien n’y fait.

Vous êtes dépité, découragé. Vous songez même à tout laisser tomber, à abandonner votre blog dans lequel vous avez mis tant d’argent et d’énergie. Vous croyez que le destin s’acharne injustement contre vous.

Non, non et non !

Le destin n’a rien à voir là-dedans. C’est de votre faute si vos articles font FUIR vos lecteurs. Pourtant, la solution est toute proche.

Imaginez écrire un article de blog tellement passionnant et percutant qu’il attire jusqu’à 89 lecteurs dès la publication de votre article. Imaginez en plus qu’il vous suffirait d’avoir juste quelques astuces efficaces et prouvées pour rédiger un article qui va captiver l’attention des lecteurs en un rien de temps. Ne seriez-vous pas heureux de posséder de telles techniques ?

Votre calvaire prend fin aujourd’hui. À la seconde, vous aurez la clé pour rédiger des articles de blog qui vont faire la différence sur votre trafic… On parle ici des centaines de visiteurs qui consulteront votre blog dès que vous allez cliquer sur le bouton PUBLIER. Alors prêt pour mettre fin à votre calvaire ? Allons-y.

Mettez-vous à la place de votre audience

N’oubliez jamais cette vérité que les autres ignorent, d’autant plus qu’elle est très importante : vous devez écrire pour une seule personne. Vous devez écrire pour celui qui va vous lire, ni plus ni moins.

Trop de gens font l’erreur d’écrire pour la masse. C’est la pire bêtise que vous puissiez faire pour votre business. Vous ne devez pas écrire un article sans savoir qui va le lire et sans vous mettre à la place du lecteur type.

Savez-vous pourquoi ?

Lorsque vous écrivez pour une personne précise, elle se découvre dans votre contenu. Elle s’y mire. Lorsque vous écrivez pour une personne précise, vous parlez réellement d’elle, de ce qui la concerne, de ses turpitudes, de ses maux. Lorsque vous écrivez pour une personne, elle vous aime tout simplement.

Les contenus destinés à une personne précise obtiennent beaucoup plus d’engagements : lectures, partages et commentaires.

Lorsque vous le faites, vos lecteurs vont vous le rendre au centuple. Car écrire pour eux signifie parler de leurs ennuis, leurs peines et leurs troubles. Écrire pour eux signifie leur apporter enfin une réponse, une solution.

Et lorsque votre cible trouve satisfaction dans votre article, vous devenez un frère pour elle. Elle n’aura plus de mal à acheter vos produits ou services et vous recommandera à ses proches. C’est ainsi que votre business va prendre des galons.

Comment savoir à qui écrire ?

Il faut réaliser une matrice, un tableau qui liste les données que vous avez obtenues de votre cible type.

  1. Que fait-elle quand elle est seule ?
  2. À quoi pense-t-elle quand elle conduit ?
  3. Quels sont les challenges de son activité ?
  4. Quelles sont ses frayeurs ?
  5. Qu’est-ce qui la fait sursauter à 3 heures du matin ?
  6. Où aimerait-elle être dans 6 ans ?
  7. De quoi rêve-t-elle à 5 heures?
  8. Quels sont ses désirs ?
  9. Quelles sont ses peurs ?

Vous verrez que dès que vous aurez réponse à ces questions et que vous les mettrez en pratique, vos articles ne seront plus les mêmes. Ils seront métamorphosés. Vous aurez plus de lecteurs, plus d’inscrits à votre liste d’emails.

Votre business va atteindre le paradis.

Racontez une histoire inspirante

Pourquoi croyez-vous que les enfants sont friands d’histoires et de contes ? Tout simplement parce qu’une histoire a un pouvoir de captation très intense et nous fait plonger dans une réalité parallèle. L’histoire nous fait rêver et fascine notre imagination. Ce n’est pas pour rien que les œuvres de Disney sont si populaires.

Le storytelling, l’art de raconter une histoire, est une technique efficace pour capter l’attention de son audience et le plonger dans son univers.

Cependant, pour réussir votre histoire, vous devez respecter ces deux règles :

  • Règle 1 : votre histoire doit avoir un lien avec votre article ;
  • Règle 2 : votre histoire doit apporter quelque chose au lecteur. Celui-ci doit pouvoir s’y identifier.

En matière d’histoire, vous pouvez parler de votre histoire personnelle, de votre expérience, l’histoire de votre entreprise ou celle d’un proche. L’important est que le lecteur puisse s’y reconnaître. En un mot, il ne faut pas dérouter votre audience.

Regardez plutôt cet exemple, celui du blogueur André du blog Traficmania. Je vous laisse apprécier ce début d’introduction :

Écrivez des titres captivants

Votre titre est la partie la plus importante de votre article de blog. Pourquoi ? Parce que c’est l’élément que votre lecteur verra en premier. Un bon titre va le motiver à continuer plus loin. Par contre, un mauvais titre le fera fuir.

Il y a quelques façons de rédiger des titres qui accrochent :

Les listes

Plébiscitées des lecteurs, elles se font consommer rapidement.

Exemple : 10 étapes pour devenir un pro du copywriting

La formule : comment…+

Exemple : Comment écrire une page « à propos » qui séduit les visiteurs ?

Les métaphores, comparaisons et analogismes

Vous pensiez qu’écrire un article de blog consistait seulement à donner une information plate et que cela suffisait amplement ? Faux.

Votre article de blog doit aussi surprendre votre lecteur et pourquoi pas le faire rire. C’est la meilleure façon de rendre votre blog intéressant. L’information brute ne suffit pas.

Un bon exemple est la phrase que j’ai utilisée au début de cet article : « Le contenu, c’est comme le sexe. Tout le monde en veut, mais je pense que peu de gens savent le faire de la bonne façon. »

À votre tour, montrez-vous créatif.

Mettez une dose d’émotion

Si vous écrivez et que vous êtes capable de faire ressentir des émotions à votre lecteur, alors vous avez gagné le jackpot. Il deviendra votre fidèle lecteur.

L’émotion est ce qui nous guide. L’émotion nous caractérise. L’émotion nous définit.

Comment utiliser l’émotion dans votre article ? La façon la plus simple est de raconter une histoire triste, si triste et personnelle que le lecteur ne pourra s’empêcher de retenir ses larmes. La seconde approche consiste à être drôle. En jouant sur l’humour, vous accrocherez à coup sûr les lecteurs.

Utilisez les sens

À la différence des animaux, l’être humain possède 5 sens qui lui permettent de construire et d’appréhender le monde qui l’entoure.

La vue, l’ouïe, l’odorat, le gouter, le toucher, ces sens nous sont indispensables. Utiliser les sens dans votre article est également une façon d’impliquer le lecteur.

Exemples : Si je dis « vous voyez ce que je veux dire ? », cela permet au lecteur d’être plus regardant à mon énoncé, cela capte son attention. Et si je dis « Regarde un peu cette scène » : bien qu’il ne soit pas devant moi, je déplace son attention sur le sujet sur lequel je mets l’emphase.

Utiliser les 5 sens permet au lecteur de visualiser votre contenu qui devient facilement consommable, et il le retiendra plus facilement.

Faites des introductions coups de poing

articles de blog
Le rôle du titre est d’inviter votre lecteur à lire l’introduction, et le rôle de l’introduction est de le motiver à continuer de lire la suite du texte. Une mauvaise introduction vous tue, tandis qu’une bonne emmène le lecteur à aimer votre texte.

Vous voulez connaître quelques astuces pour y arriver ? Voici 3 façons de débuter vos introductions.

1. Le Storytelling

Raconter une histoire en début d’article va littéralement capter l’attention de votre audience, car tout le monde aime les histoires. Et si la vôtre correspond au lecteur, il s’identifiera plus rapidement et aura envie de finir le reste.

2. La formule PAS

Cette formule est héritée du copywriting, principalement du copywriter américain Dan Kennedy, celui qui l’a formalisé. Voici comment elle marche : en premier lieu, vous évoquez les problèmes de votre lecteur. Ensuite, vous remuez son problème et le décrivez en détail. Enfin, vous lui dites que vous avez la solution qu’il lui faut… et bingo ! Je vous assure que votre lecteur va vous suivre jusqu’au bout.

3. Les questions

Le cerveau de l’être humain est conçu de telle sorte qu’il est toujours prêt à répondre à une question. Poser une question est donc logique dans ce contexte. Poser une question à votre lecteur l’oblige à s’impliquer. Au fond de lui, il a l’obligation d’y répondre.

Exemple : « Peinez-vous à attirer du trafic sur votre site web ? Vos visiteurs viennent quand même, mais s’en vont sans faire 3 secondes. Aïe ! Que c’est dur. »

Cette introduction pourrait s’adapter à un article qui traite des difficultés des propriétaires de site à attirer et fidéliser des visiteurs. Avec ces questions, le lecteur se sent directement concerné. Il comprend que je connais ses problèmes, ses défis, etc.

Alors, faites-en de même.

Faites une conclusion épique « comme la fin d’un roman »

Les articles moyens se terminent par un simple résumé de l’article. Pourquoi le lecteur devrait-il encore le lire ?

Beaucoup de gens pensent que la conclusion ne compte pas vraiment. C’est faux.

Lorsque le lecteur fait l’effort d’arriver jusqu’à votre conclusion, il a des attentes spécifiques. Un dernier conseil, une astuce inédite, c’est ça qu’il attend. Alors, répondez à ses attentes. Vous pensez par exemple terminer votre article par une liste d’actions à effectuer ? À la place, rédiger une conclusion qui lui apportera un vrai plus.

Donnez des conseils simples, pratiques et facilement applicables

Nous sommes saturés d’informations : sites web, blogs, réseaux sociaux, applications mobiles, etc. Saviez-vous que nous sommes bombardés en moyenne par 700 publicités par jour ? Vous comprenez donc que personne ne veut plus être bombardé par des informations intellectuelles. Vos lecteurs ne veulent pas des cours, ils veulent un guide. Montrez-leur le chemin à prendre, dites-leur ce qu’il faut faire.

Donnez-leur des informations pratiques, faciles à consommer et à mettre en pratique. Un enfant de 12 ans devrait pouvoir vous comprendre.

Je vais être franc et bref avec vous : apportez des réponses aux questions, souffrances et peines de votre audience.

Facilitez la lecture des internautes

Je ne vous apprends rien : vous savez que la lecture sur écran est pénible. Alors, agissez en conséquence.

D’ailleurs, l’image ci-dessous montre les clichés de 3 sites différents qui font partie d’une étude menée par l’Institut Nielsen.

article de blog

 

Le cliché 1 est le scan d’une page d’un site web ;
Le cliché 2 est le scan d’une page produit d’un site e-commerce ;
Le cliché 3 est le scan d’un des résultats de recherche dans Google.

Observation :

Les zones en rouge et jaune représentent le parcours des internautes à l’aide de leur souris. Toutefois, les parties rouges représentent les parties du texte sur lesquelles les internautes passent le plus de temps, démontrant ainsi que ces parties les intéressent le plus. On peut donc se rendre compte que les internautes ne lisent pas toutes les lignes, mais effectuent une lecture en forme de F.

Le heatmap (logiciel qui analyse les comportements des internautes sur leur écran) a montré que les internautes lisent horizontalement au début et au milieu du texte, puis verticalement pour le reste. Cela signifie qu’en bon marketeur, vous devez suivre ces attitudes pour rédiger vos articles.

C’est la raison pour laquelle :

  • Faites des phrases scannables et allégées ;
  • Adoptez une structure simple : sujet + verbe + complément ;
  • Utilisez la forme active plutôt que la forme passive ;
  • Aérez vos paragraphes : pas plus de 5 ou 6 lignes.

Vous verrez qu’en respectant ces éléments, votre audience vous aimera plus que d’habitude. Je publierai prochainement un article plus détaillé sur la façon dont lisent les internautes et comment adapter sa rédaction en fonction.

Pour finir

Avoir un blog qui cartonne, auquel les lecteurs vouent un culte, dont les articles sont commentés et partagés n’est pas si difficile que cela.

Comprendre son audience, écrire pour être lu, ajouter une dose d’humour, raconter une histoire émouvante et personnelle, faire des phrases lisibles et aérées, voilà quelques ingrédients pour atteindre la lune. Et si vous respectez juste les 49% de ces astuces, il y a fort à parier que votre blog atteindra le paradis !

Alors, écrivez votre prochain article en respectant 5 des principes cités dans cet édito et vous verrez.

Et vous, que faites-vous pour booster vos articles de blog ?

S'abonner à la newsletter
Laisser un commentaire