Entreprendre - Le pouvoir de dire « Non » ! - 20 décembre 2016

Le pouvoir de dire « Non » !

Niri Brusa Chef de projet éditorial - Webmarketing & Co'm

Je parie que vous entendez régulièrement le mot « non ». Il est vrai que recevoir un « non » de la part de votre collègue ou de votre client peut être brutal, mais dire « oui » à tout ne résoudra pas pour autant le problème. Au contraire. Cela ne fera qu’accentuer votre stress, sans compter que les autres vont moins valoriser votre temps. Une fois que vous dites trop souvent oui à quelqu’un, il commencera à s’y attendre… à chaque fois…

J’ai déjà rencontré ce problème à plusieurs reprises. Je voulais m’impliquer dans tout et montrer ma volonté d’apprendre. Mais à un certain moment, j’ai appris que je devais ramener mes pieds sur terre.

Google Loves Me

Une fois que j’ai commencé à vraiment m’imposer, les choses ont changé. Et heureusement !J’ai appris à m’orienter un peu plus vers ce que j’aime en disant le fameux non, tout en maintenant mes relations de travail comme il se doit. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais ces quelques conseils peuvent vous aider. Lisez plutôt ce qui suit.

Comment dire non ?

Soyez rapide. Dites immédiatement, mais poliment (très important) à votre interlocuteur que vous ne pouvez pas faire ce qu’il demande. De cette façon, vous ne retardez pas les plans de quelqu’un d’autre. C’est également de cette façon que vous avancerez.

Soyez honnête. Expliquez que vous avez d’autres engagements et que vous ne pouvez pas répondre aux besoins de votre interlocuteur, tout simplement.

Suggérez une alternative. Proposez-lui une autre personne qui pourrait l’aider à votre place.

Demandez à reporter sa demande. Parfois, nous voulons vraiment faire quelque chose, mais n’avons malheureusement pas le temps. Établissez donc un planning clair de vos actions afin de toujours montrer votre bonne foi et votre professionnalisme.

Vous voulez établir des critères pour déterminer ce à quoi vous devez dire oui et à quoi dire non ? Très bonne idée ! Cela facilitera la prise de décision. Pour y arriver, posez-vous les bonnes questions avant de décider :

  • Est-ce que je veux vraiment le faire ?
  • Qu’est-ce que je gagne à le faire ?
  • Qu’est-ce que cette personne a fait pour moi dernièrement ?
  • Que ferais-je de mon temps si je ne le faisais pas ?

Répondre par un « non » peut être gênant et demande certainement de la pratique, mais une fois que vous surmontez votre peur de le dire, vous verrez que c’est facile ! Très facile même ! Essayez juste de vous montrer agréable et poli constamment. C’est le plus important.

Mais pourquoi dire non ?

L’une des plus grandes difficultés à dire non est d’obtenir la FOMO (fear of missing out, traduisez « peur de manquer quelque chose »). Mais réfléchissez vraiment aux avantages de le dire:

  • Vous avez le temps de faire tout ce que vous avez remis à plus tard ;
  • Vous avez plus de contrôle sur votre vie ;
  • Vous serez plus confiant lorsque vous aurez à dire « non » plus souvent (je l’avoue, la première fois, c’est la plus difficile) ;
  • Vous avez plus d’assurance lorsque vous devez vous surpasser ;
  • Vous avez à votre portée de super possibilités que vous ne saviez même pas qu’elles existaient. Puisque vous êtes désormais plus disponible, profitez-en !

Maintenant, prenez votre courage à deux mains et dites NON à ce qui ne marche pas pour vous ou qui ne répond pas à vos besoins. Allez, n’ayez pas peur de dire non. Vous méritez aussi d’avoir du temps pour vous 🙂

Source : The Power of Saying ‘No’