Growth Hacking - 7 étapes pour passer de 2000 à 18 millions visiteurs avec un blog - 12 décembre 2016

7 étapes pour passer de 2000 à 18 millions visiteurs avec un blog

Le blog, c’est un truc cool, à la mode, puis ingrat pour la majorité de ceux qui en ont un. Vous avez 30, 100, 200 visiteurs par jour maximum ? C’est pour cette raison qu’il est grand temps de remettre les choses à plat. Dans cet article, vous verrez 7 secrets de growth hacker pour passer de 2000 à 18 millions de visiteurs en 2 ans (true story)…

Métier à la mode par excellence, le growth hacker est aujourd’hui le véritable gourou du web dont toutes les entreprises raffolent. Mais en réalité, le monde digital peut sembler vraiment étrange et déroutant. Chaque année, les nouvelles tendances du web font émerger des termes toujours plus badass et inconnus au bataillon.

Club&Com

Je vous mets au défi lors de votre prochaine beuverie entre amis de raconter qu’en ce moment, vous testez des techniques de growth hacking pour obtenir plus de trafic sur votre blog. Si vous souhaitez faire cette expérience, un conseil, sortez illico presto le téléphone de votre poche et prenez leurs réactions en photo. Rire assuré (true story).

« Tu ne vas quand même pas hacker tes clients ??????!!!! »

Vous avez la photo ?

Bien vu, vous avez collecté une nouvelle photo dossier. Vous avez maintenant un moyen de pression contre votre bon vieux pote qui ne manquera pas de se venger à son tour. Mais au moins, vous avez l’avantage 😉

En fait, voici une technique de Growth Hacking plutôt badass et surprenante pour obtenir rapidement des photos dossiers sur vos amis.

Bref. Poursuivons notre discussion. Maintenant que vous avez attiré l’attention de votre camarade, il serait bête de ne pas en profiter pour rentrer dans les détails avant sa pause vomie pour évacuer tous les shots de Tequila (surtout, qu’on soit d’accord, évitez le gingembre avec lui…).

« Quoi ? Le growth hacking ? C’est quoi cette arnaque ? »

Bon, vous pourriez lui faire croire que vous hackez tous les ordinateurs de vos potentiels clients pour voler leur adresse email et leur vendre par la suite vos produits. Et d’ailleurs, je vous encourage à le faire si vous souhaitez prendre une seconde photo dossier 😉

Mais revenons à nos moutons et soyons un minimum sérieux.

Le growth hacking ne revient pas à spammer vos amis sur Facebook, acheter une liste d’emails ou d’autres pratiques peu éthiques et déloyales.

Le concept de growth hacking est composé d’une technique marketing et technologique qu’on va utiliser ensemble pour avoir de meilleurs résultats.

Facebook, LinkedIn et Airnbnb sont des exemples historiques de growth hacking. Facebook a commencé par lancer son réseau social dans un lycée américain jusqu’à avoir une certaine traction (20% des étudiants du lycée). Puis un deuxième. Un troisième… Et aujourd’hui, c’est devenu le succès qu’on connait. Airbnb a créé une technologie qui leur permettait d’avoir accès et de poster des annonces automatiquement sur Craiglist.

Vous comprenez les hacks ? C’est puissant. Et il se peut que George ne s’en remette pas (oui, il fallait trouver un nom à notre bon vieux pote).

blogueur-peur-growth-hacking

« Ouais ok, mais moi je suis blogueur ? Tu m’emmerdes avec tes growth hackers à deux balles »

Vous l’avez remarqué, commandez vite un autre shot de tequila à George pour éviter qu’il vous saute dessus. Oui, peu éthique certes, mais on a tous déjà connu un ami, collègue ou membre de sa famille un peu trop énervé en soirée.

Vous voulez une solution ? Commandez-lui un shot supplémentaire et couchez-le. Cependant, vous noterez que cette technique est à utiliser avec modération. D’ailleurs, j’ai toujours aimé ce terme. « Modération ». Il est beau, vous ne trouvez pas ?

9-rzst4nkkozu-s4rzdg1qagwcq

Bref. Nous nous éloignons du sujet. On dirait que c’est la faute à George.

En réalité, les blogueurs peuvent apprendre beaucoup de choses de ceux qui mettent en place des techniques de growth hacking. Pour la plupart des personnes qui créent un blog, augmenter leurs visites rapidement est souvent un rêve plutôt qu’une réalité.

Vous êtes peut-être dans ce cas aujourd’hui ? C’est le cas de George qui d’ailleurs est en train de se calmer. Lui commander un shot supplémentaire et parler de la façon dont on peut passer de 2000 à 18 millions de visites par mois avec un blog en 2 ans est un combo gagnant. Alors, lisez attentivement la suite…

En utilisant différents petits hacks tels que automatiser vos tweets sur Twitter et vos posts sur Facebook, vous serez en mesure de littéralement booster le trafic de votre blog tout en construisant votre image de marque.

« Je te reçois cinq sur cinq, mais je ne suis pas un growth hacker moi, c’est foutu ? »

En réalité, foutu pour foutu, c’est foutu. Mais dans notre cas, vous n’êtes pas foutu, car il existe des stratégies et des outils plutôt bien foutus. Ça fait beaucoup de foutus ?

Alors, voyons plutôt quelles sont les qualités d’un growth hacker (et comment vous allez certainement vous identifier dans celles-ci).

Voici quelques éléments qui vous permettront d’identifier les traits de personnalité d’un growth hacker qui envoie du lourd, et pourquoi vous devez vous en inspirer en tant que blogueur :

  • Il se concentre sur la croissance ;
  • Il a une addiction chronique qui l’oblige à tout mesurer ;
  • Il est dans l’action ;
  • Il est ouvert d’esprit et continuellement à la recherche de nouvelles idées ;
  • Il est créatif ;
  • Il est capable d’adapter ses tests si ça ne fonctionne pas.

infographie-growth-hacking

Saurez-vous reconnaitre les 4 personnes mystères dans l’infographie ?

(Vous pouvez réutiliser cette infographie sur vos sites)

« Et par exemple, qu’est ce que je peux mettre en place pour développer mon blog ? T’es mignon toi ! »

Nous allons répondre calmement à George, car c’est un sujet qui peut réellement l’aider.

Plutôt que de réinventer la roue et à moins que vous soyez le prochain Bill Gates (et d’ailleurs à ce sujet, vous penserez à m’envoyer votre numéro), regardez ce qui fonctionne et copiez la stratégie pour votre blog.

Par exemple, vous souhaitez publier un contenu qui sera partagé sur les réseaux sociaux ? Utilisez BuzzSumo pour identifier les contenus les plus partagés en lien avec le sujet de votre article ou de votre vidéo YouTube. Identifiez quel est le titre de l’article, comment est la structure de l’article, la façon dont il est réalisé, etc.

Pour résumer ce point, nul besoin d’être dans l’excès. Cinq actions suffisent :

  1. Copier ;
  2. Adapter ;
  3. Tester ;
  4. Mesurer ;
  5. Améliorer.

C’est simple. Mais ça peut faire toute la différence pour votre business.

Vous souhaitez en créer un est l’exemple parfait pour vous en dire plus.

Entreprise spécialisée dans l’immobilier, Movoto a copié le modèle des sites à Buzz pour l’adapter à son secteur d’activité.

1

Le résultat ?

Leur blog sur l’immobilier est passé de 2000 à 18 millions de visites par mois en seulement 2 ans. Regardez plutôt :

2

« Es-tu en train de me dire que je peux passer de 2000 à 18 millions de visites par mois en 2 ans ? »

Ok. Pour commencer, prenez une nouvelle photo de George. Vous aurez maintenant deux photos dossiers sur lui avec deux belles grimaces à la clé. Votre technique de growth hacking pour augmenter la quantité de vos photos dossiers fonctionne plutôt bien. Une fois que c’est fait, nous pourrons poursuivre.

On dit souvent que le contenu est roi, mais c’est le cas. Que cela soit pour diffuser des débilités sur des sites people ou pour apporter de la valeur à vos potentiels clients, l’objectif est le même : vendre et fidéliser par la suite.

Certaines personnes affirment que parce que le contenu est roi, il faut produire énormément de contenu de qualité. Ils ont raison, mais en même temps tort.

Pour un site à buzz, un contenu roi est une série de 10 photos choc avec un titre par photo et George en train de renifler Nabilla (bon ok, il en fait trop).

Mais un contenu roi peut être aussi un article de 2000 mots, détaillé, avec des conseils pratiques qui répondent aux attentes des lecteurs.

En réalité, c’est simplement les personnes à qui vous vous adressez qui détermine ce que constitue votre contenu roi. Peu importe qui vous êtes et ce que vous faites, les principes restent les mêmes : identifiez ce que veut votre cible. Puis créez le meilleur contenu pour eux.

Donc, quelle a été la stratégie de Movoto ? C’est ce que nous allons voir maintenant.

1. Définir des objectifs :

Movoto a fixé des objectifs sur ce que représentait le succès pour leur propre entreprise. Leurs objectifs étaient donc :

  • D’avoir des parutions sur internet, mais aussi dans le monde réel avec des liens vers leur entreprise, des mentions et même des spots TV ;
  • Leur objectif était également de produire un certain nombre d’articles chaque semaine. En octobre 2014, ils en ont créé plus de 450 ;
  • Pour eux, la qualité d’un article est liée à son nombre de partages. Ils avaient donc comme objectif d’avoir un taux d’engagement élevé de la part de ceux qui lisent leurs articles.

2. Toujours garder en tête le résultat qu’on veut obtenir

Le résultat était d’obtenir énormément d’interactions sur leurs articles pour apporter une visibilité à l’entreprise.

Ils se sont donc focalisés à apporter du contenu pour une audience qui était prête à interagir avec eux. Puis ils ont effectué des recherches et rédigé du contenu basé sur un brainstorming hebdomadaire au sein de l’entreprise.

3. Apprendre de ceux qui ont des résultats

Pourquoi réinventer la roue quand nous pouvons regarder ce qui fonctionne ? Pour votre blog, ce simple conseil peut faire toute la différence. Movoto l’avait vite compris. Ils ont donc commencé à identifier les stratégies de contenu des sites à buzz. Ils ont ensuite adapté le modèle à leur audience.

Site à buzz :

  • Upworthy ;
  • Mashable ;
  • Buzzfeed ;
  • Gawker ;
  • The Verge.

4. Mettre en place une stratégie marketing viral

Ils ont commencé par rechercher les causes d’un contenu viral. Quel contenu a le plus de succès ? Quel contenu est le plus partagé ? Comment est-il constitué ?

Ils ont identifié quelques éléments clés pour garantir un début de viralité à un contenu :

  • Un titre accrocheur ;
  • Une grande image en plein écran ;
  • Un tag avec une icône badass sur l’image (ci-dessous : « hot ») ;
  • Des infographies ;
  • Des images de vraies personnes ;
  • Etc.

Exemple :

exemple titre buzz

Ils ont identifié que les sites ci-dessous étaient des vrais pro pour rendre un contenu viral :

  • Viral Nova ;
  • NiemanLab ;
  • Digiday ;
  • Upworthy ;
  • Buzzfeed.

Ensuite, ils ont créé une stratégie de contenu adapté à leur audience (tout en reprenant les principes d’un article de blog viral).

5. Optimisez votre taux de clic

Pour s’assurer qu’un maximum de personnes partage votre contenu sur les réseaux sociaux (et en particulier Facebook), la première étape est de faire en sorte que ces mêmes personnes lisent l’article en question.

Pour ce point, optimisez trois éléments :

  • Le titre ;
  • L’image ;
  • La meta description.

blog-growth-hacking

Pour effectuer cette optimisation, Movoto n’a pas réinventé la roue, mais simplement modélisé le modèle de l’entreprise Upworthy.

6. Optimisez votre engagement

Pour s’assurer un taux élevé de partage sur les réseaux sociaux, l’entreprise s’est focalisé sur trois éléments :

  1. Facebook ;
  2. Raconter une histoire ;
  3. Se focaliser sur la vie de leur audience.

Les gens partagent ce qui les touche personnellement.

7. Optimisez votre référencement pour les moteurs de recherche

Une fois que les partages s’essoufflent, les moteurs de recherche continueront de rediriger du trafic vers votre contenu. Pour assurer un succès continu, il est donc important d’optimiser le référencement de votre blog.

Quelle a été la stratégie de Movoto ?

  • Effectuer une structure de leur site web, également appelée Cocon Sémantique par la rock star du SEO Laurent Bourrelly ;
  • Assurer une optimisation de chaque page en se focalisant sur les bons mots-clés à utiliser, les slugs (les mots-clés dans une URL) et les titres.

Le résultat

Après toutes ces recherches, les brainstormings, la création du contenu et les centaines d’optimisations semaine après semaine, voici les résultats de Movoto deux ans plus tard :

evolution-visiteurs

En moyenne un article apporte :

  • 37,500 visites ;
  • 5,600 partages sur Facebook ;
  • Ils sont également passés de 2000 à 18,000,000 visites par mois (en deux ans).

Quelle stratégie adopter pour votre blog ?

Vous avez déjà un blog ou vous souhaitez en créer un ? Alors, ne tombez pas dans le piège.

Le but n’est pas de suivre à la lettre la stratégie de l’entreprise Movoto, mais seulement de comprendre qu’en vous inspirant du growth hacking et de ce qui fonctionne aujourd’hui, vous pouvez augmenter significativement le trafic de votre blog.

Par exemple, lors de ce dernier mois, j’ai souhaité tester un hack sur l’un de mes blogs. J’ai repris d’anciens articles que j’avais publiés dans les mois précédents puis, par sujet d’article, j’ai identifié sur Buzzsumo les contenus qui étaient les plus partagés. J’ai simplement analysé le contenu présent dans ces articles pour avoir des idées et ensuite j’ai ajouté du contenu à quelques-uns de mes anciens articles.

Avec cette technique, je suis passé de 2488 sessions entre le 6 et 12 novembre à 4174 sessions entre le 27 novembre et 3 décembre. Voici une capture d’écran :

test-2-growth-hacking

Bref. Cinq actions suffisent :

  1. Copier ;
  2. Adapter ;
  3. Tester ;
  4. Mesurer ;
  5. Améliorer.

Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager. Mais avant ça, notre ami George a une dernière demande à vous faire.

Avez-vous déjà mis en place des stratégies de growth hacking avec votre blog ? Quels ont été vos résultats ? Partagez vos expériences dans les commentaires afin de créer un véritable laboratoire 🙂