Social Media - Le live tweet est has been ? - 18 novembre 2016

Le live tweet est has been ?

On voit de plus en plus fleurir des initiatives orientées sur la diffusion en direct via les réseaux sociaux : Facebook Live, Snapchat qui s’inscrit dans l’instantanéité ou encore Périscope. Le live tweet a-t-il toujours sa place ou est-il devenu plus has been que le mot has been lui-même ?


Je suis une grande fan de Twitter, depuis toujours. Bon, depuis 2011 en fait. Une histoire d’amour qui n’avait pas particulièrement bien commencé, mais qui a vite basculé en passion. Il faut dire que trouver mon premier vrai job via ce réseau social a bien aidé à dorer son blason. Depuis, malgré les annonces régulières de la mort imminente de Twitter, je continue de l’utiliser avec le même enthousiasme.

Salon Emarketing 2018

Pourquoi me direz-vous ? Parce que j’adore la force de frappe de ce réseau en matière de visibilité, les codes de sa communauté bien installés qui y contribuent largement, la facilité d’utilisation… Bref, j’aime à peu près tout dans Twitter (sauf le fait qu’on ne puisse toujours pas modifier nos tweets, et ce malgré que Kim Kardashian elle-même ait suggéré l’idée !).

J’y retrouve trois communautés que j’adore et sur lesquelles est fondée ma carrière : les RH, les Métiers de Bouche et le digital. Dernièrement, je me suis posée une question existentielle concernant le live tweet, une pratique que j’ai beaucoup utilisée auparavant, mais sur laquelle je n’étais pas revenue depuis plusieurs mois. Avec l’arrivée de nouveaux supports pour faire du live sur les réseaux sociaux, celui-ci ne serait-il pas devenu un peu has been ?

Qu’est-ce que le live tweet ?

Le live tweet consiste à diffuser les moments clef d’un événement en direct avec un hashtag dédié. Résultat : l’ensemble des inscrits sur Twitter peut suivre à distance ce qu’il se passe en suivant le hashtag en question, qu’ils vous suivent ou non. Courte vidéo, photo, citations en direct font généralement l’objet du live tweet. Il n’est pas rare de trouver un « tweet wall » lors d’événements. Il s’agit d’un écran, généralement géant, sur lequel on retrouve l’ensemble des tweets publiés sous le hashtag dédié.

Il suffit pour les organisateurs d’utiliser des solutions comme LiveTweet Wall ou encore Interactive Wall. A noter que certaines sont même gratuites ! Sur le papier, le live tweet a donc tout pour plaire ! Cependant, on peut s’interroger sur la viabilité du concept, les réseaux sociaux et le web en général étant en constante évolution.

Pourquoi pourrait-il être has-been… ?

Aujourd’hui, le live est roi sur les réseaux sociaux, d’autant plus quand il est couplé à l’image. On observe ce phénomène avec le Live vidéo de Facebook mis à la disposition des internautes cette année. Le principe ? Diffuser une vidéo en live à ses abonnés qui peuvent commenter en temps réel.

Le Facebook live peut durer jusqu’à 4 heures et en plein écran. Même Twitter tente avec succès le live vidéo avec Périscope, élue meilleure application 2015 par Apple. On pourrait aussi citer Snapchat ou encore Google avec YouTube Connect. En bref, le live tweet se fait sévèrement concurrencer par la vidéo en direct. On pourrait donc penser qu’on en a terminé avec lui. Mais que nenni !

… Et pourquoi il ne l’est pas !

Appelez ça de la mauvaise foi inhérente à mon amour immodéré pour Twitter (j’assume) ou la démonstration brillante que le live tweet n’est pas mort (j’assume aussi) : voici 3 raisons pour lesquelles je pense qu’il a encore de beaux jours devant lui.

Le live tweet permet de résumer l’essentiel

Le live tweet permet de prendre au vif « la » punch line d’une conférence, celle qui va résumer l’idée générale. Avec trois ou quatre tweets, les idées essentielles sont généralement accessibles. Ainsi, le follower malchanceux connait en un clin d’œil les tenants et les aboutissants du propos, coincé dans son bureau un jeudi après-midi au lieu de venir partager des petits fours avec vous dans un lieu chic. Vous lui devez bien ça après tout.

Je trouve le Facebook live intéressant, mais il ne couvre pas la même utilité : il demande une certaine disponibilité que l’on n’a pas forcément lorsque l’on souhaite assister à un événement à distance.

Le live tweet endigue les polémiques potentielles

On a rarement vu d’énormes polémiques en direct d’un live tweet si ce n’est dans certains cas très particuliers (le live tweet d’audience ou live tweet de la CIA avec Ben Laden). La méthode est moins propice aux commentaires à l’emporte-pièce.

Déjà parce que le réseau est moins fréquenté que Facebook, mais aussi parce que l’audience y est différente, plus propice aux partages de la sphère professionnelle. On sera donc loin de l’affaire Aurier ou de risques de débordements massifs. Tout au plus, vous risquez un tweet acerbe sur la fraîcheur des roulés au saumon du buffet.

Le live tweet est moins contraignant à mettre en place

En effet, un live tweet est aussi beaucoup plus simple à mettre en place qu’un Facebook live et il se contrôle mieux que Snapchat ou Périscope ! Le matériel n’est pas obligé d’être très optimisé en termes d’image par exemple et la préparation est plus facile. Tenté d’interviewer en live, il vous faudra choisir l’interlocuteur, préparer éventuellement vos questions et envisager des personnes rodées à ce type d’exercice pour mener l’opération.

En bref, le live tweet est toujours intéressant à utiliser et il est tout à fait complémentaire du live vidéo (promis, un article bientôt sur ce sujet !). Il permet de toucher une audience différente, de repérer ou de se faire repérer par des influenceurs dans votre cible et de comprendre en un clin d’œil l’essentiel d’un événement !

Le live tweet Préhistoire ou relai durable ? Donnez votre avis !