E-Publicité - 10 astuces pour réussir vos campagnes digitales - 7 novembre 2016

10 astuces pour réussir vos campagnes digitales

Aujourd’hui, la communication digitale sollicite fortement les consommateurs. L’expérience publicitaire de ce dernier prend de l’épaisseur, pour être aujourd’hui à son paroxysme. Protégé par une série d’adblocks, il fait passer le message que l’overdose n’est pas loin, et il se protège comme il peut de la déferlante. C’est cette abondance publicitaire qui rend son efficacité moindre. Les annonceurs doivent prendre conscience de cette réalité. Mais comment améliorer cette efficacité publicitaire dans ce contexte ?

Pour prendre en main les éléments de succès de leurs propres campagnes digitales, voici les 10 petites astuces pour « Hacker » votre « Digital Succeed Ads » ou réussir vos campagnes digitales :

Salon Emarketing 2018

1. Un brief clair et complet dans vos campagnes digitales

wmc-brief-digitalLe brief devient la première arme que tout annonceur doit élaborer avec ses prestataires, ses agences. La notion de partage et de retour d’expériences entre l’ensemble des acteurs est un pré-requis. Une campagne réussie passe par un brief réussi : être clair sur les objectifs et les contraintes de départ. Passez-y le temps nécessaire. Ne zappez pas cette étape.

2. Une bonne définition des indicateurs de performances

wmc-kpi-digitalLes systèmes de mesure de la performance doivent être définis, avec les bons objectifs et les bons indicateurs (KPI’s). Une bonne campagne commence par un système d’évaluation partagé et compris par toute la chaîne de production (Supplychain). Si vous êtes perdus dans les KPI’s, vous pouvez naviguer dans l’appli Prezi de l’IAB France, elle vous donnera un première structure de discussion avec vos prestataires.

3. Établir un contrat de navigation

wmc-contrat-navigationLe respect des règles et de bienséance de la navigation des internautes doit être au centre de votre campagne. Ne négliger pas cette étape car elle est souvent à l’origine de beaucoup d’échecs sur le marché. Vous n’êtes pas tout seul à vouloir toucher votre cible. L’encombrement publicitaire est parfois très contre-productif pour vos performances. Regardez les sites sur lesquels vous allez communiquer. Parfois un prix très attractif cache une visibilité très faible, et donc peu d’efficacité ou de retour sur investissements. N’hésitez pas à discuter avec les sites sur leurs conditions de diffusion.

4. Etre créatif n’est pas toujours un synonyme de technologie

wmc-sautcreatifLa dimension créative du discours avec ou sans données est aussi un facteur de succès de votre campagne. Ne racontez pas toujours la même chose, surtout si les formats sont sur la même page. Chaque support, a ses propres atouts de contextualisation. La déclinaison du message est souvent une arme importante dans le succès.  Ce n’est pas toujours le « Never Done Before » qui est le plus efficace. L’innovation technologique doit être au service de l’innovation marketing. Mais le contraire n’est pas toujours vrai. N’empilez pas toutes les technologies pour palier un manque de créativité.

5. Seul l’attention est monétisable

wmc-attentionSoyez exigeant sur les conditions de diffusion des impressions publicitaires que vous achetez (visibles et ciblées vs servies et mesurées). Et ce quelques soient les modèles de rendements exigés (CPM, CPC, CPA, …). Les outils, validés par le Media Rating Council et l’IAB sont présents pour vous aider dans la définition et la surveillance. Une publicité doit toujours être vue pour fonctionner, non ?

6. Sans contrôle, la puissance n’est rien

wmc-controlContrôlez les environnements éditoriaux et les emplacements publicitaires, toujours en phase avec les valeurs de vos marques. Ne pas hésiter à exclure ceux qui n’ont pas de bonnes pratiques ou qui ne présentent pas toutes les conditions requises pour vous conforter dans votre succès. La fraude existe vraiment et tout le monde est concerné de manière directe ou indirecte. Inquiétez-vous quand on vous dit qu’ici vous êtes « safe », sans avoir mis les outils de contrôle. Si vous utilisez les acteurs du programmatique, établissez des Black lists ou white lists. Travailler avec des outils d’adverification. Sortez couvert.

7. Rigueur dans le suivi de vos performances

wmc-suiviExigez des reporting qui intègrent les KPI’s définis au départ, avec les valeurs définies en amont….On voit trop de briefs évoluer en cours de campagne parce qu’ils ne correspondent plus aux clefs du succès. Je rappelle que le CTR (Click throughRate – n’est pas un indicateur d’objectif mais une résultante de votre performance). Ne concluez pas que si vos campagnes digitales ont marché c’est qu’elles ont un CTR au dessus des standards…Ce n’est pas toujours vrai. Le bilan et le suivi font parti de la vente. Exigez de vos prestataires des points récurrents et un suivi régulier.

8. Simplicité = efficacité

wmc-simpliciteGardez à l’esprit de la simplicité dans vos actions. Vos cibles raisonnent souvent avec beaucoup de bon sens parfois. Il peut être intéressant de vous mettre dans la peau de ces dernières et de tester le chemin de persuasion de vos campagnes digitales. Ce travail peut être fait avec vos partenaires, et mesuré avec les outils calibrés à cet effet. Mettez-vous à leur place.

 

9. Mettre en place un gestion collaborative de vos actions

wmc-collaboratifCoordonner vos actions vous demandera de mettre en place une gestion de projet partagée et collaborative entre tous les acteurs de votre « Supplychain ». Plus vous cloisonnerez pour des raisons de confidentialité (ce qui peut se comprendre), plus vous serez contre-productif sur le rendement de votre campagne. La confiance de votre « Supplychain » doit être sans faille. N’hésitez pas à faire aller voir vos prestataires dans leurs environnements. Vous en apprendrez beaucoup plus sur leur savoir-faire.

10. Le risque doit faire parti du marketing

wmc-risquePrenez des risques. Le succès ne se conduit pas avec les seules garanties des prestataires que vous avez mandaté. Les garanties demandées par certains font porter le risque bien souvent à des acteurs qui n’ont pas complètement la maîtrise. Vous pouvez être exigeant. Mais nul n’est tenu à l’impossible, si votre création ou votre produit n’est pas bon. « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » s’applique à vos campagnes digitales.