Avenir du Digital - L’avenir des tendances créatives. Interview Maxime Delmas fondateur Creapills - 28 octobre 2016

L’avenir des tendances créatives. Interview Maxime Delmas fondateur Creapills

Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

Grandes tendances des prochaines années, nouveaux devices, intelligence artificielle et créativité, que nous réserve l’avenir en matière de design et de créativité ? Une réflexion passionnante ! Interview de Maxime Delmas, fondateur du site Creapills

2006-2016 : 10 ans de génération digital

A l’occasion de nos 10 ans, retrouvez une vidéo sur les évolutions du digital ces 10 dernières années.

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Bonjour Maxime, avant de rentrer dans le vif du sujet, peux-tu te présenter ?

maxime delmas creapills

Bonjour ! Je suis cofondateur de Creapills, le média référence des idées créatives et de l’inspiration marketing. Niveau parcours, je viens du Sud-Ouest où j’ai travaillé dans la première société d’investissement liée à un club de rugby. Mais la passion pour le web et les idées créatives a été plus forte et m’a poussé à bloguer dans le domaine depuis déjà 4 ans.

Flat design, material design, aujourd’hui en ce qui concerne le design web on est souvent dans des interfaces épurées, est-ce que cette tendance va finir par s’inverser ? Quelles sont, selon toi, les prochaines grandes tendances ? Et dans 10 ans comment vois-tu le design web évoluer ?

Comme disait Steve Jobs « Faire simple est probablement l’objectif le plus sophistiqué au monde » ! Je ne pense pas que la tendance de la simplification va s’inverser niveau design. Il est vrai que plus le web avance plus les interfaces s’enrichissent : on peut donc penser qu’elles se complexifient. Mais les acteurs du web comprennent l’importance de la simplicité dans la compréhension du message… on en revient aux bases du marketing.

La mise à jour iOS par exemple (pour ceux qui ont un iPhone) fait apparaît des fonctionnalités nouvelles, notamment pour répondre aux messages plus rapidement ou avec des animations, la possibilité de dessiner, etc… Des innovations qui peuvent nous perdre au début mais l’UX est tellement réfléchit pour être naturelle qu’on s’y habitue en quelques jours.

Autre argument qui peut nous faire penser que la tendance restera toujours au design épuré et simple est la quantité d’informations que l’on reçoit au quotidien. Aujourd’hui sur Facebook un message doit être compris ou doit attirer l’œil en moins de 3 secondes… et ça ne s’arrangera surement pas avec le temps. Donc objectif : place à l’indispensable !

10 ans à l’échelle du web c’est une révolution ! La question est plutôt : est-ce que le web tel qu’on le connaît aujourd’hui existera encore : je ne pense pas. La prolifération de nouveaux devices créera les nouvelles règles du design : l’information se consommera encore plus vite (en vidéos et en infographies dynamiques principalement) et les écrans seront partout dans nos vies, miniatures, petits ou grands… sans doute que l’ordinateur que nous avons tous aujourd’hui sera le minitel de demain dans 10 ans !

En parallèle au digital, quel est ton avis sur les grandes tendances en matière de print, street marketing… ?

Le monde de la communication a été réellement bouleversé par l’arrivée du digital. Les opérations de street/ambient marketing qui étaient auparavant réservées « à ceux qui la vivent » se partagent aujourd’hui comme des « expériences sociales » qui font appel à l’émotion. Prenons l’exemple de ce stunt belge : lien. L’opération en soit cible peut-être 10 personnes mais a un potentiel viral de plusieurs millions : ça c’est le marketing d’aujourd’hui et de demain surement pour un bon moment.

Mais il ne faut pas oublier qu’à part les opérations ultra-créatives de type ambient/street marketing ou de contenus, le reste sera guidé par l’évolution des plateformes. Le poids de Facebook, Snapchat, Instagram et Twitter (pour ne prendre que les 4 principaux) montre bien que ce sont eux qui vont guider les grandes tendances marketing digital dans les prochaines années. Autrement dit les annonceurs et les agences doivent penser leurs opérations comme des cases study prêt à déclencher une émotion…

Un exemple avec les bots de Facebook Messenger qui permettra aux consommateurs de discuter en temps réel avec une marque. L’utilisation marketing ne se fait pas attendre : Ricoré a déjà son bot qui propose de vous envoyer un message pour vous réveiller. Et ce n’est que le début.

Concernant le marketing / la communication sous forme de print on peut évidemment penser que les tendances se dirigent vers la digitalisation du contenu notamment à l’aide de nos chers smartphones. Il manque toutefois une véritable interaction fluide, facilement utilisable et réellement utile faisant la connexion entre le papier et le digital. Les QR Codes s’annonçaient comme une belle révolution mais sont progressivement tombés dans l’oubli par la contrainte d’utilisation trop forte.

Les données chiffrées et la créativité ne font généralement pas bon ménage, pourtant certains voient la fusion de la programmatique, du big data et de la créativité comme une solution pour améliorer l’efficacité des démarches de création. Qu’en penses-tu ? Ces méthodes ont-elles un avenir ?

C’est un débat passionnant ! C’est même notre problématique principale aujourd’hui avec Creapills. Il faut distinguer 2 choses : la capacité à envoyer automatiquement le bon message au bon moment de la journée (programmatique + big data) et la capacité à créer automatiquement le bon message au bon moment (big data + créativité). Le premier est on ne peut plus d’actualité mais le second semble encore difficile d’accès et ferait appel à une intelligence artificielle capable de créer librement… ce qui est aujourd’hui assimilé à de la science-fiction.

Je pense que des méthodes pour améliorer la création avec de la data ont un bel avenir ! Les idées pullulent aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux et peuvent nous apporter une inspiration et une fraîcheur source de création. Mais avant il faut capitaliser sur la création d’une data : c’est ce que nous faisons avec Creapills depuis quelques années déjà et la sortie prochainement d’un service pour les professionnels de la création qui fonctionnerait comme la première data créative… place à l’inspiration et à la sérendipité !

L’intelligence artificielle se développe de plus en plus vite et, nul doute que dans 10 ans, elle aura une place beaucoup plus importante. Est-ce que tu penses que les machines sauront rivaliser avec nous en matière de créativité ?

D’un côté, je me dis qu’il y’a beaucoup de fantaisie dans ce domaine. D’un autre, quand on entend des leaders d’opinions comme Elon Musk, Bill Gates ou Stephen Hawkin s’inquiéter de l’évolution de l’IA… on peut légitimement se poser des questions. Quoi qu’il en soit, nous sommes encore à la préhistoire de l’informatique. Quand on voit la vitesse des progrès technologiques et le potentiel de certaines technologies comme les ordinateurs quantiques, je pense sincèrement que dans un futur proche les machines n’égaleront pas l’homme… elles le surpasseront largement.

Et au-delà des travaux des GAFA dans le domaine, j’aime bien suivre l’initiative de Martine Rothblatt, une femme d’affaire et avocate américaine, qui a eu l’idée d’adapter sa femme en robot. Son nom ? BINA48 (voir en vidéo). Et quelques soient les critiquent qu’on peut y faire… cette volonté montre bien tout l’intérêt et le potentiel que les droïdes intelligents pourront avoir demain.

Et toi, dans 10 ans, où te vois-tu ?

Nous avons la volonté de faire grandir Creapills ! Notre vision ne porte pas exclusivement sur le média mais surtout sur les services que nous allons développer à côté. Je pense bien sûr à cette data créative que nous allons dévoiler dans quelques jours et qui sait d’autres services innovants pour surfer sur cette économie de la créativité qui est un marché passionnant.

Un mot pour la fin ?

Longue vie à Webmarketing & co’m (et bon anniversaire bien entendu) 🙂

A propos de Maxime Delmas

Maxime Delmas est cofondateur de Creapills, le média référence des idées créatives et de l’inspiration marketing. Vous pouvez retrouver Creapills sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter.