Mobile Marketing - Pourquoi l’avenir de votre boutique en ligne passe par les réseaux sociaux et le mobile - 12 octobre 2016

Pourquoi l’avenir de votre boutique en ligne passe par les réseaux sociaux et le mobile

Invité Auteur

Ces dernières années deux des plus grosses évolutions du web ont aussi révolutionné le quotidien de milliards de personnes dans le monde : le mobile, et les réseaux sociaux…

Il vous semble peut-être étonnant d’aborder ces deux sujets (les réseaux sociaux et la navigation mobile) dans un même article, mais en réalité c’est tout à fait logique car l’essor des réseaux sociaux est en grande partie passé par la possibilité que donnent les mobiles d’être connecté n’importe où, n’importe quand.

Le mobile a donc permis aux réseaux sociaux d’accompagner les internautes dans leur quotidien où qu’ils soient et quoi qu’ils fassent.

Logiquement, ces (r)évolutions de l’utilisation d’internet ont eu des impacts significatifs sur l’ensemble de l’industrie du web, et notamment sur l’évolution des boutiques en ligne.

En effet, à présent les consommateurs ne sont plus susceptibles de faire des achats dans des boutiques en ligne uniquement lorsqu’ils sont chez eux devant leur ordinateur, mais à chaque instant de leur journée via leur smartphone.

Dans cet article nous allons vous dire pourquoi ce que vous savez déjà n’est qu’un début, et pourquoi l’avenir de votre boutique en ligne (et de celles de vos concurrents) va se jouer en grande partie sur les réseaux sociaux et sur mobile.

La progression du M-commerce en France

Chaque année vous entendez la même chose dans tous les JT : « Année record pour le commerce en ligne ». Mais ce n’est pas tout.

En effet, tous périphériques confondus, les prévisions 2016 sur les ventes e-commerce affichent une progression de 7% en France (passant de 64,9 à 70 milliards d’euro). Un joli chiffre, mais ce que les JT ne savent pas (et que nous nous savons !), c’est que cela n’est rien en comparaison de la progression des ventes via mobile. A tel point que ce type de vecteur de commercialisation a son propre nom et est qualifié de m-commerce pour le différencier du e-commerce traditionnel.

Ainsi, les prévisions 2016 pour les ventes des boutiques en ligne via mobile et tablettes (hors ventes d’applications) laissent prévoir une progression de 30% à 40% pour la France (pour passer de 7 à environ 10 milliards d’euro).

Certes les ventes sur mobile ne représentent « que » environ 10% du total du volume de transaction, mais une telle progression et les tendances actuelles sur Internet montrent que ce n’est qu’un début.

En effet, les géants de l’internet (et les startup pleines d’imagination) poussent de plus en plus les boutiques en ligne à s’adapter au mieux au mobile (comme Google avec le meilleur positionnement des sites responsives ou Twitter avec Bootstrap).

Les moyens de paiement, encore peu adaptés aux paiements via mobile sont aussi en pleine révolution avec de nombreuses startup qui se lancent dans ce créneau en espérant trouver la poule aux oeufs d’or qui deviendra dans le futur le standard du paiement via mobile.

L’évolution des périphériques mobiles, l’amélioration des connexions mobiles, l’évolution des technologies de développement permettant de créer des sites toujours plus ergonomiques sur mobile sont autant d’indicateurs qui laissent penser que cette croissance des ventes m-commerce ne va aller qu’en augmentant, et pourraient même un jour devenir majoritaire.

Nous attendons les prévisions 2017 avec impatience !

Le profil des utilisateurs des réseaux sociaux sur mobile

Comme nous l’évoquions plus haut, le succès des réseaux sociaux et la part qu’ils ont pris dans nos vies sont intimement liées à l’avènement de la navigation sur mobile.

Plus qu’un simple moyen pour rester en contact avec ses amis, les réseaux sociaux sont maintenant très présents dans la vie économique, et sont devenus fondamentaux dans les stratégies de communication de tous les sites e-commerce qui marchent.

Comme l’explique cet article, une étude médiametrie de 2016 nous précise que presque 1 français sur 2 est allé sur Facebook via smartphone en 2016.

Mais aussi que 90% des 15-34 ans, et 80% des CSP+ se connectent sur les réseaux sociaux via leurs mobiles.

Deux catégories d’utilisateurs qui sont très intéressantes pour les boutiques en lignes (l’une par son potentiel à venir, l’autre par son pouvoir d’achat actuel).

Mais plus globalement, toute la population s’est convertie à l’utilisation des réseaux sociaux sur mobile (la catégorie la moins représentée étant les retraités, avec tout de même 35% de mobile-connectés aux réseaux sociaux).

Plus que pour de la fidélisation et de la relation client, les réseaux sociaux offrent un potentiel d’acquisition de nouveaux clients énorme pour les boutiques en ligne qui intègrent pleinement cette composante à leur stratégie.

Aussi bien par des moyens publicitaires (notamment la diffusion de publicité sur Facebook avec un ciblage extrêmement performant), que par des moyens propres aux réseaux sociaux comme le partage par les internautes.

Ce dernier étant en quelque sorte le graal pour les e-commerçants car cela agit comme une recommandation faite par l’internaute auprès de ses « amis ».

Ce potentiel incroyable des réseaux sociaux, combiné à leur présence sur les mobiles, vous font comprendre aisément que pour bénéficier de cette mâne de nouveaux clients les boutiques en ligne doivent être parfaitement adaptées aux mobiles.

Là encore, ce n’est qu’un début. Les réseaux sociaux ayant probablement comme ambition d’intégrer de plus en plus la composante e-commerce (pour bénéficier eux aussi de cette mâne du e-commerce et du m-commerce).

Les spécificités d’un site m-commerce connecté aux réseaux sociaux

Encore « facultatif » il y a quelques années, le responsive design pour une boutique en ligne est maintenant une obligation qu’il semble saugrenu de ne pas satisfaire. D’ailleurs, la plupart des outils de création de boutique en ligne (comme les Français Prestashop et Wifeo ou les nord-américains Shopify et Woocommerce) offrent de base et sans surplus de facturation des designs responsives et des moyens de paiement mobile.

Et nous ne parlons pas d’un responsive de façade, qui laisserait penser que le site est utilisable sur mobile, mais pour lequel l’aspect fonctionnel ne serait pas abouti à 100% sur mobile. Une boutique en ligne se doit d’être pleinement responsive de la landing page jusqu’à la fin du processus de paiement, et aussi bien dans sa mise en page que dans ses éléments de communication, ou que dans ses call-to-action.

En terme de réseaux sociaux, les choses sont bien moins évidentes car moins standardisées et plus susceptibles d’évoluer. Il est cependant certain que les réseaux sociaux doivent intervenir dans votre stratégie de communication à plusieurs niveaux de l’acquisition et de la fidélisation.

Il existe un certain nombre de choses à faire au sein même des boutiques en ligne (ajout de boutons de partages bien visibles, définition d’images à afficher lors des partages, etc.) mais le gros du travail se fera dans l’environnement même des réseaux sociaux.

Après avoir identifié clairement le profil de votre cible, il vous faudra développer une stratégie marketing pour orienter vos publications, et la faire évoluer en fonction des résultats que vous obtenez.

Sur ce sujet, nous vous recommandons la lecture de cet article, qui vous aidera à parfaire cette stratégie.

(Sources : FEVAD, Wifeo)