Social Media - Avec les Spectacles, quel avenir pour Snapchat ? - 7 octobre 2016

Avec les Spectacles, quel avenir pour Snapchat ?

La présentation de Spectacles le 23 septembre dernier ressemble à la pose de la première pierre d’une stratégie à long terme qui vise à préparer le futur de Snapchat, tout en consolidant les opportunités actuelles de marché. Et ce futur s’appelle désormais Snap Inc…

De Snapchat à Snap Inc.

Le présent de Snapchat, c’est le saut dans le Hardware, avec ses lunettes de capture vidéo. Elles sont le fruit de plusieurs années d’un travail minutieux de R&D et d’une stratégie prudente, mais ambitieuse. Du coup, au revoir Snapchat et bienvenue au fabricant de caméras Snap Inc.

Google Loves Me

Le CEO de Snap Inc Evan Spiegel explique sur le site snap.com : «Lorsque nous avons commencé, nommer notre compagnie Snapchat.Inc faisait sens, car nous n’avions qu’un produit. Maintenant que nous développons d’autres produits comme Spectacles, nous avons besoin d’un nom qui va au-delà d’un seul produit – mais sans perdre la complicité et le fun de notre équipe et de notre marque.»

Les aspirations du talentueux CEO et de son équipe sont claires : libérer l’application des téléphones, permettre aux lunettes de contrôler la création de contenus et par conséquent, ouvrir des possibilités de business plus grandes pour la firme.

Design décalé et flashy pour les premières lunettes Snapchat
Design décalé et flashy pour les premières lunettes Snapchat (Source : snap.com)

Équipé d’une des plus petites caméras au monde, l’utilisateur peut créer et partager directement sur l’application en Wi-fi ou en Bluetooth des vidéos de 10 secondes. Une petite tape suffit. 
Ces vidéos à 115 degrés seront de forme ronde et non pas rectangulaire afin de les visualiser dans tous les sens sur son smartphone. Il est ainsi possible de jouer avec son chat ou de manger une glace pendant que l’on snape au lieu de tenir son smartphone uniquement. 
Le lancement est prévu pour le mois d’octobre. Le prix de ce modèle unique proposé en trois coloris décalés à l’image de la compagnie – noir, turquoise et corail – est de 129,99$.

Ne pas répéter les erreurs des Google Glass

Le futur, quant à lui, ne reposera pas entièrement sur le succès à court terme des Spectacles. Spiegel les conçoit comme un jouet facile à utiliser et à partager lors de moments conviviaux. «Nous allons avoir une approche en douceur pour le lancement. Il s’agit pour nous de découvrir si Spectacles convient à la vie des gens et comment ils l’apprécient.»

C’est aussi l’avis d’un reporter de CBNC : «Je pense que cette marque (Snapchat) est très forte avec les jeunes qui entrent dans leur vingtaine, et par conséquent, ils en vendront (les Spectacles) probablement plus que ce qui est attendu. Leur positionnement les place en tant que jouet à s’approprier et non pas comme quelque chose dont vous avez besoin, comme votre prochain gros investissement technologique.»

La prudence est de mise tant on sent planer l’ombre du fiasco des Google Glass. En effet, cet ambitieux projet de réalité augmentée (RA) lancé en 2012 par Sergei Brin a depuis discrètement été planqué sous le tapis. Alors que les Glass étaient plus proches de l’objet de science-fiction pour Early Adopters fortunés, Spectacles se contente de cibler les utilisateurs de l’app à un prix (presque) raisonnable. En outre, Spectacles Inc ne propose qu’une seule fonctionnalité, c’est tout !

La bonne nouvelle pour les marketeurs, c’est de pouvoir enfin créer des vidéos carrées et horizontales, car jusqu’à présent, les marques n’avaient accès qu’au seul format vertical. Les Spectacles offriront aussi aux professionnels de la communication la possibilité de diffuser des contenus en réalité augmentée grâce entre autres aux filtres disponibles sur Snapchat.

source : adweek.com
Source : adweek.com

La clé du succès : les influenceurs

Ainsi, la firme de Venice Beach se positionne prudemment sur la RA qui, suite au succès de Pokemon Go et de la campagne pour le film Ghostbuster, est annoncée comme la prochaine grosse tendance pour 2017. Les filtres Snapchat sont utilisés plusieurs millions de fois par jour. Mais l’important n’est pas combien de fois ils sont utilisés, mais combien de fois ils sont regardés. Imaginez l’impact sur les ventes de lunettes d’une vidéo Spectacles utilisant un filtre populaire partagé par des prescripteurs comme Rihana ou DJ Khaled (Le King de Snapchat).

C’est probablement avec des influenceurs créateurs de contenus sponsorisés à très grande visibilité que les marques feront leurs premières tentatives de séduction. De quoi ouvrir de nouvelles opportunités aux marques et à Snap Inc. de démocratiser ses lunettes ainsi que la réalité augmentée.
 Dans tous les cas, nous sommes ici au début d’une aventure qui révolutionnera peut-être le marketing mobile et la création de contenus dans les années à venir.