Webdesign - 3 003 mots pour faire de votre site une MACHINE A CONVERSION [Feat. Airbnb & Tesla] - 6 octobre 2016

3 003 mots pour faire de votre site une MACHINE A CONVERSION [Feat. Airbnb & Tesla]

Albain ​Maz Auteur

Salut les entrepreneurs ! Cet article de 3000 mots (exclu aux flemmards) a pour but de transformer votre simple site web en une machine à conversion. Vous vous donnez du mal pour créer un site et attirer du trafic ? Mais si votre navire prend l’eau, vous n’irez pas loin. Il faut d’abord boucher les trous avant de prendre le large sinon, vos visiteurs vous filent entre les doigts. Dans ce guide, je vais vous livrer plusieurs méthodes que j’ai découvertes pour créer une landing page exceptionnelle. Une landing page qui retourne le cerveau de vos visiteurs et qui convertit à plus de 37%…

Si vous débarquez d’un autre monde, une landing page, c’est ça :
landing page airbnb

C’est une page web, généralement utilisée en page d’accueil de votre site, qui va vous permettre de “capturer” les coordonnées de vos visiteurs ou vendre directement vos produits.

Mais pourquoi se focaliser autant sur une page de capture me direz-vous ?

D’abord parce que c’est la page la plus visitée de votre site. 44% des clics en B2B viennent directement de la page d’accueil (Landing page). Vous vous donnez du mal pour attirer des visiteurs ? Elle mérite que vous y prêtiez attention.

Ensuite, votre chiffre d’affaires sera proportionnel au nombre d’emails que vous récoltez, comme on dit souvent : « l’argent est dans la liste ». Plus vous en capturez, mieux c’est. C’est donc une priorité pour vous d’obtenir les coordonnées de vos prospects avant qu’ils ne quittent votre site sans laisser de traces.

Et pour finir, vous pouvez utiliser une landing page avant même d’avoir un produit à vendre. Ne perdez plus de temps, expliquez aux visiteurs que votre solution est en cours de développement et qu’ils peuvent vous laisser leur mail afin d’être tenus informés. Un excellent moyen pour tester votre idée de business !
site passoire

Ne laissez plus filer vos visiteurs

 

Convaincu ? Je l’espère !

Surtout, ne perdez pas de temps avec la technique : essayez de finir votre landing page (LP) en quelques heures.

Vous pouvez la créer avec la même plateforme que votre site (WordPress, Joomla, Prestashop…), ou bien utiliser des solutions externes (landing page builder). Voici celles que j’ai pu tester et qui sont très simples d’utilisation :

Unbonce : elle permet de créer rapidement des LP personnalisables, et de les publier sur votre site. Vous avez aussi la possibilité d’A/B tester votre page, c’est-à-dire de proposer 2 versions différentes à vos visiteurs pour voir quelle version est la plus efficace en termes de conversion.

Strikingly : tout est basé sur la simplicité d’utilisation. Vous créez votre site d’une page et vous le personnalisez à souhait. Votre LP sera responsive pour s’adapter à toutes les plateformes (Smartphone, PC, tablettes…).

Launchrock : pratique pour obtenir des prospects très tôt dans votre processus, avant même d’avoir un produit terminé. Des options de partage sont disponibles pour toucher encore plus de monde et vous avez la possibilité d’analyser vos métriques directement sur le site.

Nous voilà débarrassés de la technique.

L’anatomie d’une landing page

Maintenant, attaquons le vif du sujet : je vais vous lister les différents éléments indispensables à toute landing page digne de ce nom.

Je vous donnerai aussi des conseils liés à la psychologie pour que vous puissiez bien adapter ces éléments à vos clients cibles.

I) Une accroche

Votre titre principal est l’élément le plus important puisque c’est lui qui sera lu en premier. Généralement, il vous sera recommandé de décrire votre offre en une phrase simple, par exemple : “Créez une landing page qui convertit en 7 étapes”, ou bien “Le plan d’action pour obtenir vos 1 000 premiers inscrits”.

Ce peut être une bonne option, mais pour vous démarquer, je vous recommande de jouer plutôt sur les frustrations de vos visiteurs. Pour captiver une personne, vous devez lui expliquer ce qu’elle a à gagner à vous écouter.

La plupart des gens optent pour une motivation positive : “Gagnez de l’argent”, “Obtenez un site magnifique rapidement”…

captain train

Pourquoi ne pas essayer la motivation négative ? Nous savons aujourd’hui grâce aux découvertes en neurosciences que le cerveau est plus sensible, dans un premier temps, aux aspects négatifs d’une situation.

Vous pouvez jouer là-dessus en proposant de résoudre un problème : “Pour que votre site ne soit plus une passoire, “N’attendez pas qu’on vous présente la femme de votre vie, rencontrez-la dès maintenant”, ou “Ne passez plus vos samedis soir seul devant la télé”.

II) Réduire la friction

Sur Facebook, notre concentration est réduite au minimum, vous savez pourquoi ? Parce que notre cerveau est inondé d’informations : les likes de nos amis, cette nouvelle vidéo, les notifications non-stop, etc.

Votre objectif est de réduire à une les actions que votre visiteur doit effectuer et tout faire pour qu’il agisse. Supprimez de votre page les menus de navigation, les publicités, les notifications, tout ce qui pourrait le distraire.

menu LKDNA éviter sur une landing page ou votre page d’accueil …

Vous pouvez à la limite garder votre logo en haut à gauche, sans qu’il prenne trop de place pour que vos visiteurs puissent vous identifier rapidement. Mais soyez minimaliste : conservez l’essentiel pour donner plus de valeur au reste.

netflixUn bon exemple de page d’accueil minimaliste sur Netflix

III) Une proposition de valeur claire

Une accroche ne suffit pas pour convaincre un lecteur. En dessous de votre titre principal, vous devriez ajouter une petite phrase expliquant les bénéfices de votre offre.

Un visiteur sur votre site se demandera 3 choses :

  • De quoi ça parle ?
  • Qu’est-ce que cela m’apporte ?
  • Où aller ensuite ?

Votre proposition de valeur doit être claire et montrer clairement ce qu’il y a à gagner. Donnez envie aux visiteurs de poursuivre avec vous.

Vous devez énoncer en 4 points maximum les bénéfices.

Vont-ils apprendre à faire quelque chose ? Gagner du temps, de l’argent ? Résoudre un problème ou une frustration ?

olivierDes bénéfices clairs et précis

IV) Un Call To Action

Un élément primordial puisque c’est ici que les gens cliqueront pour obtenir votre offre. Pour les infopreneurs, il s’agira en général de proposer un contenu offert en échange d’une adresse mail. Pour un freelance, un devis gratuit, et pour un logiciel un téléchargement.

Les meilleures offres utilisent un levier d’engagement. La première action demandée à votre visiteur doit couter un minimum d’efforts, par exemple une simple adresse mail. Seulement ensuite, vous pourrez en demander plus à votre prospect. Étant donné qu’il aura déjà effectué une première action, il sera plus enclin à poursuivre.

Si vous avez besoin de coordonnées, ne prenez que celles qui sont essentielles. Les formulaires à rallonge donnent envie de fuir.

Certains sites de rencontre utilisent cette méthode : avant l’inscription, ils récupèrent votre email, puis dans un second temps, vous demandent de vous inscrire. Même si vous ne finalisez pas votre inscription, ils auront toujours l’occasion de vous recontacter plus tard.

Vous devriez aussi procéder en deux étapes : d’abord réaliser un clic sur le bouton d’action, puis afficher le formulaire par exemple.

optin 2 fois

V) Une image ou une vidéo de votre solution

90% de l’information transmise au cerveau est visuelle, et elle est 60 000 fois plus rapide dans le cerveau par rapport au texte. Vous devez donc toujours inclure du visuel, que ce soit sur vos LP, dans vos pages de vente ou ailleurs.

S’il s’agit d’un ebook (comme celui-ci), vous devriez créer une couverture 3D : les gens aiment visualiser ce qu’ils vont obtenir. Pour une application ou un logiciel, une vidéo avec les bénéfices attendus peut très bien marcher.

Rappelez-vous d’une chose : l’émotion nous pousse à l’action, essayez de jouer sur ce levier dans vos visuels. Un sourire, de beaux paysages, une soirée entre amis.

Si vous véhiculez des émotions positives, elles seront associées à votre solution.

C’est l’objectif des publicités à la télévision : vous faire croire inconsciemment qu’avoir une voiture X c’est le top, parce que ça attire les jolies femmes 😉

apple LP

Apple = design épuré et technologie de pointe

VI) Une preuve de vos revendications

“Mon produit va changer le monde”. C’est bien beau, mais pourquoi devrais-je vous croire ? Quand il s’agit de faire de belles promesses, il y a du monde au rendez-vous.

Mais quand il s’agit de les prouver…

Après avoir lu votre accroche et la proposition de valeur, votre visiteur aura sans doute certaines objections. Le but ici est de les démolir.

Pour cela, je recommande plusieurs leviers d’influence :

  • La preuve sociale : notre cerveau utilise des raccourcis pour traiter plus vite les informations. Pour se décider, il aura tendance à prendre la même décision que le reste du groupe. Vous pouvez utiliser ce phénomène en affichant des témoignages de clients satisfaits ou bien le nombre de téléchargements (si celui-ci est suffisamment important) ;
  • L’autorité : toujours dans la même idée, nous avons tendance à nous fier à l’autorité. Lorsqu’un médecin nous prescrit une ordonnance, nous remettons rarement en cause son diagnostic. Pourtant, d’après une récente étude, les erreurs de diagnostic sont courantes ! C’est ce qu’on appelle l’effet blouse blanche. Si vous possédez certains titres reconnus (diplômes, certificats, attestations), vous pourriez les mentionner. Beaucoup de sites américains utilisent aussi les logos de leurs clients prestigieux pour faire preuve de crédibilité.

autorité

  • Avant/après : nous aimons le tangible, les résultats concrets. Regardez parmi toutes ces vidéos fitness sur YouTube, celles qui marchent le mieux sont les transformations avant/après. On s’imagine que si c’est possible pour lui, ce le sera pour nous aussi, et on se décide à aller au sport. Vous pouvez aussi utiliser des chiffres avant/après. Par exemple, un tableau avec l’évolution du chiffre d’affaires d’un de vos clients depuis qu’il utilise votre solution.

avant/apres

Bon, c’est peut-être un peu abusé là… Mais bon, c’est l’idée 🙂

VII) Les boutons de partage

Que diriez-vous que chacun de vos visiteurs en apporte 3 ? Vos revenus atteindraient sûrement un autre niveau. C’est aujourd’hui possible avec les boutons de partage. Vous devez faire en sorte que ce soit le plus simple possible pour vos visiteurs : en 2 clics, ils doivent pouvoir parler de votre page à la terre entière.

N’oubliez pas de personnaliser vos messages pour les différents réseaux sociaux. Personne n’a envie de partager “J’ai aimé une page sur Google : “www.fandepokemon”. Rendez ça sexy et attirant : “Intéressant : les 3 leçons que les gens retiennent trop tard dans la vie : www.successlife”.

VIII) Une page de remerciement

Hey, restez encore un peu, ce n’est pas fini !

Un visiteur vous a généreusement donné son email, vous n’allez pas le renvoyer illico presto sur Facebook. Il vous faut donc une page de remerciement, utile de préférence. C’est bien de remercier votre utilisateur, mais si vous pouvez y gagner quelque chose, c’est encore mieux.

Dans l’univers du blogging, on utilise généralement un petit formulaire pour en savoir plus sur les attentes du visiteur et proposer du contenu adapté à ses problèmes. Autrement, vous pouvez aussi faire le lien avec vos réseaux sociaux ou la présentation de votre produit d’appel.

Couleurs, taille et emplacement

La taille d’un élément, sa couleur et son emplacement pourraient totalement changer sa perception auprès de votre visiteur. Pourtant, très peu de personnes y pensent. Vous pouvez vous démarquer facilement et augmenter vos conversions en y réfléchissant un minimum.

I) Les couleurs

Depuis l’enfance, nous avons associé certaines couleurs à certaines valeurs. Par exemple, le rose pour les filles et le bleu pour les garçons.

Les commerçants utilisent cet aspect de notre psychologie pour mettre en valeur certains éléments et créer du contraste. Ici, Amazon utilise le rouge pour le prix et le vert pour le temps restant.

couleurs

Les couleurs sont aussi très importantes dans le logo d’une marque puisqu’elles représentent ses valeurs et l’image qu’elle veut donner.

couleurs marketing

II) La Taille

Sur une page, votre regard sera attiré par les éléments les plus imposants.

tesla

Rouge + grosse voiture = excitement et puissance

Sur une landing page, vous devriez mettre en avant le call to action, donc utiliser une couleur contrastante et une taille adaptée.

III) Emplacement

Lorsque vous regardez une page web, vos yeux ne se baladent pas au hasard. Plusieurs études en neurosciences ont montré que certaines zones sont regardées en priorité sur l’écran.

yeux sur écran

Vos yeux balayent l’écran dans un sens précis

Placez vos éléments importants plutôt en haut vers la gauche. Plus vos éléments seront bas sur votre page, moins ils seront regardés.

meetic agencement

Ici, Meetic met l’accent sur le petit formulaire et le bouton d’action, puis sur le logo, et pour finir, l’accès “déjà membre ?”. Meetic sait que les gens qui viennent pour se connecter sont plus déterminés que les nouveaux arrivants. Ils ont choisi intelligemment l’emplacement du formulaire et l’accès aux membres.

Analyse de bonnes Landing Page

I) Stratos

analyse

Une page très épurée avec beaucoup de blanc pour mettre en avant le produit.

Il y a une vidéo pour présenter la solution en haut de page et la couleur du CTA est en bleu clair pour contraster avec le reste. Stratos affiche les logos de ses clients comme preuve sociale et la proposition de valeur est claire.

II) Fitmob
capture-decran-2016-09-26-a-16-08-17

Le titre et le sous-titre sont bien faits, ils expliquent clairement la solution proposée.

En dessous, vous avez les 3 avantages à utiliser fitmob qui sont illustrés. L’utilisation de la carte est astucieuse : elle permet de montrer tous les utilisateurs connectés près de chez vous.

Bémol : l’inscription au formulaire aurait pu se faire en deux étapes pour améliorer les conversions.

III) Plated
capture-decran-2016-09-26-a-16-08-56

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ces photos me donnent faim. Plated crée le désir grâce à des images positives. Le CTA est bien visible en rouge clair.

Ici encore, il y a 3 bénéfices énoncés dans ce service : customisation, livraison et découverte.

Ce sont les femmes qui sont visées sur cette page : mains féminines, écriture légère, design épuré.

BONUS

Avant de vous quitter, j’aimerai vous offrir quelques techniques supplémentaires que vous pourrez utiliser sur le web pour pousser vos visiteurs à agir.

I) Créer une tribu

Les gens ont un besoin d’appartenance permanent. Ils aiment se regrouper avec des gens qui leur ressemblent. Si vous parvenez à trouver les points communs de vos clients, vous devriez jouer là-dessus pour créer une forte cohésion dans votre groupe.

Harley Davidson utilise très bien ce principe : acheter une Harley, c’est rejoindre une bande de motards passionnés et adhérer à un style de vie.

créer une tribu

Vous avez la classe, ou vous ne l’avez pas ?

De ce phénomène découlent les rites de passage. Les bizutages n’ont aucune utilité si ce n’est apporter plus de cohésion au groupe. Plus il est difficile d’intégrer un cercle, plus votre engagement dedans sera fort.

Pour appliquer ce principe sur le web, vous pouvez par exemple définir des critères d’adhésion pour certaines offres.

II) Le pricing

Un entrepreneur n’hésitera jamais à baisser ses prix, mais quand il s’agit de les monter, c’est plus difficile… Pourtant, les gens associent le prix à la qualité d’un produit.

American Express en a fait l’expérience : leur carte bancaire Centurion, autrement dit la “black card”, ne s’est réellement vendue qu’à partir du moment où les coûts annuels ont dépassé les 3 000$. Pourquoi ? Eh bien en dessous, ce n’était pas suffisant pour démontrer sa richesse.

carte chère

Plutôt cher pour une carte bancaire …

N’ayez pas peur de proposer des offres “VIP” à des prix supérieurs.

Les gens concluront que vous faites de la qualité, et puis, il y aura toujours des clients prêts à mettre le prix pour obtenir ce qu’il y a de mieux sur le marché.

III) La demande singulière

Vous vous baladez dans la rue, quand soudain un homme en costume apparaît et vous demande poliment : “Bonjour, est-ce que je peux emprunter votre téléphone 43 secondes, j’ai une affaire urgente à régler ?”.

Avouez que vous êtes intrigué. La curiosité va vous pousser à prêter votre téléphone pour savoir de quoi il s’agit. Sur le web, ça marche aussi. Au lieu de vendre simplement un produit, pourquoi ne pas présenter quelque chose d’unique ?

Ce guide représente 3029 mots, 2 cafés et une engueulade avec ma sœur (pour corriger les fautes).

IV) L’effet flocon de neige

Chaque personne a naturellement l’impression d’être au centre du monde.

“Ma personnalité est unique, mes problèmes sont uniques, ma vie est unique”.

Pourtant, je suis à peu près persuadé que tous mes problèmes ont déjà été résolus par quelqu’un d’autre avant moi.

On a beau savoir consciemment que l’on représente une goutte d’eau dans un océan, c’est plus fort que nous. Nous pouvons laisser une personne sur 10 milliards ruiner notre journée.

Notre égo a besoin d’être satisfait inlassablement.

Vous voulez qu’un client vous écoute ? Parlez-lui de ses problèmes et de la façon dont il peut les résoudre, montrez-vous empathique.

V) La nouveauté

C’est drôle : statistiquement, il y a beaucoup plus de chances que le meilleur contenu sur YouTube soit déjà sorti. Pourtant, nous continuons à regarder en priorité les nouvelles vidéos au jour le jour.

Nous sommes attirés par la nouveauté : les derniers tweets, l’actualité Facebook, les nouveaux articles de blog, les emails récents. Toute l’information que nous consommons est triée dans ce sens.

L’effet “nouveauté” est utilisé pour booster les ventes de nombreux produits, comme les livres : vous prenez une édition qui a bien marché, vous ajoutez 3 paragraphes en bonus, puis vous ressortez l’édition avec l’encart “nouvelle édition”.

Et le pire, c’est que ça marche !

Conclusion

Concrètement, vous disposez de 3 moyens pour gagner plus d’argent sur le web :

  • Attirer plus de trafic sur votre site ;
  • Augmenter le panier moyen de vos clients actuels ;
  • Et convertir plus de visiteurs en acheteurs.

Typiquement, les entreprises aujourd’hui dépensent 12 453€ pour attirer plus de trafic sur leur site, et moins d’1€ pour mieux convertir leur cible.

Vous pouvez faire comme elles et vous lancer dans la course aux likes, chercher le buzz à tout prix, ou bien adapter votre stratégie aux clients qui vous intéressent et capturer vos visiteurs.

Pas besoin de vendre à la terre entière pour faire fortune. Il vous suffit de 20 clients à 100€ pour toucher 2 000€, et 1 000 clients à 1 000€ pour atteindre le million. Pas si facile que ça bien sûr, mais pas impossible non plus.

Et maintenant, au boulot !

Si cet article vous a plu, je vous invite à découvrir mes vidéos sur YouTube. Grand fan de psychologie, je m’amuse à décoder les secrets de la persuasion et les différents leviers d’influence. L’objectif ? Faire de vous (si vous le voulez bien), un entrepreneur influent et persuasif.

À votre succès,

Albain Maz