E-commerce - Photographier soi-même ses produits – comment éviter les erreurs - 28 septembre 2016

Photographier soi-même ses produits – comment éviter les erreurs

Invité Auteur

Lorsqu’on parle de magasin en ligne, la qualité des images a une importance décisive sur la décision d’achat des clients. Différentes études ont conclu que les photos jouent un grand rôle en cas de succès ou d’échec : les images doivent sauter aux yeux et convaincre en quelques fractions de seconde. Des prises nettes et bien éclairées permettent d’atteindre, selon les statistiques, environ 61 % des visiteurs d’un site internet…

La photographie de produit relève de la photographie commerciale et suit des règles particulières. Il n’est cependant pas nécessaire d’être un photographe professionnel et d’acheter un équipement onéreux pour faire de bonnes photos. Pour éviter les tremblements par exemple, vous devez utiliser un trépied. Actuellement, presque toutes les caméras comportent une fixation standard pour trépied. Le travail avec trépied permet d’obtenir des durées d’éclairage plus longues et de toujours prendre les photos des produits dans le même angle.

Formation Growth Hacking

La lumière optimale

Avec la lumière venant d’une fenêtre sans rayonnement direct du soleil, une feuille de papier blanc et un plan de travail blanc, vous pouvez prendre de bonnes photographies. La lumière du jour gratuite aux alentours de midi est parfaitement adaptée. Cependant, si vous ne voulez pas avoir de contraintes horaires, vous devriez investir dans un chapiteau lumineux.

Vous pouvez travailler avec des accessoires dans le cadre de la photographie de produits. Cependant, faites attention à ce que l’objet puisse parfaitement être reconnu. L’accessoire choisi doit souligner la forme et l’utilisation du produit et mettre en valeur la photographie. Le photographe professionnel Eberhard Schuy décrit entre autres dans son livre numérique « La Photographie de produit » la photographie de nature morte, où vous avez un plus grand champ d’action et n’êtes pas obligé de respecter les règles techniques.

La photographie de nature morte est définie par une tendance actuelle. Aussi, on trouve beaucoup d’images claires et de situations dramatiques inhabituelles dans des photographies de produits mises en scène. Il existe encore un troisième domaine de photographie de produits en plus de la nature morte et des prises de vue de produits classiques : les images détourées. Dans l’e-book, celles-ci sont comparées aux photos de passeport biométrique où il n’est pas souhaitable d’avoir un fond. Le produit est bien éclairé et clairement représenté et il convient d’éviter les distorsions optiques. La forme, la matière et la nature de la surface doivent être bien reconnaissables sur les images détourées.

Photographie de produit à 360º

En plus des techniques habituelles, vous pouvez également représenter vos produits avec la photographie de produit à 360º. Cette méthode est particulièrement adaptée pour les images qui doivent être reproduites sur des écrans. Des effets spéciaux, des animations et des informations appropriées sur le produit permettent de transformer celui-ci en centre des regards.

Lorsque vous utilisez la technique à 360º, vous placez le produit sur un plateau tournant et prenez au moins huit photos (dans l’idéal, il vaut cependant mieux en prendre 24 ou 36). À l’aide d’un logiciel adapté, vous pourrez ensuite créer une animation. L’avantage, c’est que le client peut observer le produit de tous les côtés. N’ayez pas peur : la réalisation de l’animation est facile et vous n’aurez pas besoin de connaissances approfondies sur le sujet.

A propos de l’auteur :

schuy_eberhard_photo

Eberhard Schuy est un photographe reconnu, travaillant à Cologne pour des clients internationaux en tant que photographe publicitaire et industriel. Son livre « La photographie de produit en détails » a été traduit en plusieurs langues. Eberhard Schuy travaille dans diverses universités de design & communication en tant que professeur invité.