La grande majorité des membres du GESTE (Groupement des éditeurs de services en ligne) ont déclenché le 21 mars 2016 une campagne de sensibilisation, au sujet des bloqueurs de publicités et notamment de leurs impacts sur les revenus des sites de médias…

Parcours certifiant Webmarketing

Une campagne de sensibilisation sur les Adblock

Cette campagne a pris différentes formes, allant du simple message informatif au blocage complet des contenus en cas de détection d’un adblocker. Et l’on comprend pourquoi cette initiative quand on sait que 200 millions d’internautes avaient déjà recours en 2015 à un adblocker sur leur navigateur, engendrant des pertes de revenus considérables pour les éditeurs (22 milliards de dollars sur 2015).

Rappelons que la publicité numérique peut vous aider à améliorer les performances de vos efforts de marketing organique de trois manières clés. Avec les publicités numériques, la performance organique peut bénéficier de :

  • La performance de la création de contenu en comprenant quel contenu publicitaire vous aide à atteindre vos objectifs commerciaux et ce qui ne l’est pas.
  • Une meilleure compréhension de vos audiences en tirant parti du ciblage et de l’analyse des plateformes publicitaires.
  • Une augmentation de la notoriété de la marque en affichant votre contenu à des individus à l’intérieur et à l’extérieur de vos réseaux.

La démocratisation de l’adblocking représente un véritable challenge pour l’industrie, d’autant que certaines voies pourraient se refermer. C’est le cas de la détection des ablockers qui irait à l’encontre de la loi européenne d’après le mouvement Think Privacy (qui en aurait eu confirmation du Département britannique chargé des médias).

Pourquoi éviter les contenus publicitaires ?

Du point de vue de l’internaute, les motivations pour éviter les contenus publicitaires sont nombreuses : protection des données personnelles (notamment avec le fort développement du retargeting), économie de bande passante (la publicité pourrait représenter un surcoût de 7$/mois pour les mobinautes aux USA – article en anglais) ou encore réduction du temps de chargement des pages web.

Cela rend votre navigation plus sûre

Les attaquants achètent maintenant des espaces publicitaires sur certains des sites Web les plus populaires au monde et les chargent de publicités malveillantes qui peuvent nuire gravement à votre ordinateur et à vos données. Le moyen le plus rapide et le plus simple d’étouffer cela dans l’œuf est d'empêcher les publicités en ligne de s’afficher. Un bloqueur de publicités vous aidera à supprimer de nombreuses publicités en ligne et à réduire les risques d’attaques malveillantes.

Cela peut grandement désencombrer votre expérience de navigation

Le principal avantage évident de l’utilisation d’un bloqueur de publicités est l’absence de publicités. Vous obtenez des sites Web plus propres, aucune fenêtre contextuelle gênante, aucun effet sonore soudain et indésirable… Remplacer toutes les publicités par un espace blanc agréable et convivial peut faire du temps que vous passez en ligne une expérience radicalement différente. Comme laisser Marie Kondo en liberté sur votre navigateur.

Cela accélère le chargement de vos pages

Lorsque votre bloqueur de publicités arrête le code analytique, le texte et les images qui accompagnent chaque publicité en ligne, votre navigateur est libre de se concentrer sur le chargement du contenu réel du site que vous souhaitez visiter , par exemple l’article que vous souhaitez lire ou la vidéo que vous voulez diffuser – sans distractions.

Cela empêche les serveurs publicitaires de vous suivre

Les serveurs publicitaires ne se contentent pas de diffuser des publicités sur votre navigateur , ils aiment également garder un œil sur ce que vous faites en ligne et recueillir toutes sortes d’informations personnelles sur vous et vos habitudes qui peuvent ensuite être vendues à des tiers ou utilisées pour vous envoyer publicité encore plus ciblée. Les bloqueurs de publicité prétendent empêcher les serveurs de publicité de vous suivre.

C’est sur deux de ces aspects que s’est penché le service de test de performance Dareboost, édité par une startup française, qui a récemment publié une étude sur les 100 sites médias français les plus visités.

Nous pouvons en retenir que quelques sites font figure de très mauvais élèves, avec une explosion considérable du nombre de requêtes et du poids des pages à cause des contenus publicitaires. En moyenne, c’est tout de même un ralentissement du chargement des pages web de l’ordre de 25% qui est constaté.

Cette infographie récapitule les données marquantes de l’étude

Infographie sur le top 100 des sites Medias en France et les impacts de la publicité sur leur temps de chargement

Si vous n’êtes pas déjà convaincu de l’importance de la rapidité des sites web, vous pouvez découvrir notre précédent article : Pourquoi la performance web doit être une priorité ? 10 données marquantes.

Et pour des informations plus spécifiques au secteur de la presse, consultez l’étude récente du Financial Times (en anglais) menée sur son propre site, qui conclut ainsi : « Les données indiquent, à la fois en matière d’expérience utilisateur et d’impact financier, qu’il a des bénéfices très importants à attendre d’un site toujours plus rapide ».