E-Publicité - MyTF1, du replay au site de destination - 20 mai 2015

MyTF1, du replay au site de destination

Rédaction CB News MAGAZINE MARKETING

« MyTF1 ne doit pas seulement être un site de replay, mais un site de destination. C’est notre objectif ». Régis Ravanas, président d’eTF1, TF1 Entreprises, TF1 Video et Téléshopping, annonçait mardi 19 mai la couleur en présentant la toute nouvelle mouture de sa plateforme numérique qui bénéficie désormais de l’intégration dans son offre des chaînes gratuites NT1 et TMC, en plus de TF1 et HD1…Inspirée des interfaces anglo-saxonnes de SVOD, selon Olivier Abecassis, directeur général d’eTF1, le nouvel espace proposera à partir du 26 mai « 160 marques-programmes par mois », soit le double de l’offre actuelle, ainsi que 1 500 heures de replay à l’instant T. En devenant ainsi la marque digitale unique des quatre chaînes gratuites du groupe TF1, MyTF1 organise ses programmes par antenne mais aussi par genre et marque-programme sans distinction de chaîne. Chacun de ces programmes bénéficiera d’un enrichissement éditorial mêlant bonus vidéo, news, photos et autres fiches personnalités, notamment. Un système de recommandation, à partir des programmes vus par l’internaute, est également mis en place. Il ne donnera pas seulement la part belle aux thématiques approchantes et appréciés, mais également « aux découvertes », assure Olivier Abecassis.

La création de chaînes digitales

En plus de ces contenus TV, la plateforme proposera sous le label « MYTF1 Xtra » des programmes uniquement diffusés sur internet, dont ceux du MCN (réseau multi-chaînes diffusées sur le web) dédié à la beauté, cuisine et lifestyle Finder Studios dont TF1 Publicité assure la régie depuis quelques semaines. Le groupe envisage ainsi la création d’une chaîne digitale avec Chris Marquès, le directeur artistique de l’emblématique émission de la Une, « Danse avec les stars », ainsi qu’une chaîne dédiée au cinéma : L’Affiche.

Google Loves Me

Rassurer les annonceurs

Côté innovations technologiques, l’application (disponible sur IOS, Andoid et Windows) et le site, désormais en responsive design permettront « la poursuite de lecture » : l’épisode suivant se lance automatiquement. L’accès au direct des quatre chaînes, la reprise de lecture qui permet de poursuivre le visionnage d’un programme en passant du smartphone à la tablette et la possibilité de mettre un programme en favori (et d’être alerté à chaque nouvelle vidéo publiée) sont également prévus. Les annonceurs n’y seront pas dépaysés. Ils sont « assurés », explique Olivier Abecassis, « qu’une publicité insérée et une publicité vue ». En effet, MyTF1 ne diffuse les spots que si l’onglet est actif et la vidéo visible à l’écran. Le groupe promet un taux de complétion de 93 %. Soit, selon lui, « le plus puissant du marché ».

Preuve de l’importance donnée à cette nouvelle plateforme, la présence discrète mais pas muette du président du groupe TF1, Nonce Paolini. « Il n’y a pas de compétition entre les supports », a-t-il souligné tout en affirmant que « la télévision reste un élément clé de la consommation digitale ». Pour lui, « il y a de la complémentarité entre les différents devices. Ils se nourrissent des programmes ». « Nous nous positionnons sur l’avenir du délinéarisé », conclut-il. On the world wild web again…