Best Of - Searchandising : comment optimiser son moteur de recherche interne ? - 15 mai 2015

Searchandising : comment optimiser son moteur de recherche interne ?

Steeve Belair Auteur

Votre moteur de recherche interne n’est pas performant ? Vous avez un grand nombre de recherches qui aboutissent sur 0 résultat ? Vos internautes ne sont pas aidés pour taper les bons termes de recherche ? Si les réponses sont oui alors vous perdez potentiellement des clients. Pourquoi ? Cet article vous propose un état des lieux et comment s’adapter quand la technique et le développement peuvent être un frein…

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche interne,  pourquoi le mot searchandising ?

L’internaute, habitué à utiliser le moteur de recherche Google et à recevoir des réponses pertinentes attend la même chose sur les différents sites qu’il visite. Le moteur de recherche interne doit apporter une réponse rapide et pertinente à l’internaute qui cherche un produit ou une information sur votre site. Le moteur interne devient indispensable dès lors que votre site contient de nombreuses pages.

Google Loves Me

Que veut dire searchandising ? Selon le mercator « Contraction de Search et Merchandising. Méthode visant à diriger le parcours de l’internaute dans un site marchand (merchandising) tout en lui laissant la main ». Donc on va se concentrer sur l’optimisation de l’accès à l’information le plus facilement et rapidement possible pour l’internaute pour qu’il soit satisfait et convertisse !

Pour illustrer cela, on peut comparer le moteur à l’aiguillage du vendeur dans une grande boutique :

  • Client dans une boutique de sport : « je cherche un short pour femme. » (déjà l’information short et femme, si la demande est inconnue du vendeur on va lui apprendre = ajout de synonymes via des règles dans le moteur).
  • Le vendeur va demander « pour quel besoin, quel sport ? » (va correspondre à un filtre catégorie).
  • La cliente va ensuite répondre : « pour courir. »

Le vendeur peut alors l’orienter vers le bon rayon et s’il veut aider un peu plus la cliente, il va éventuellement compléter en lui demandant son niveau de pratique / la tranche de prix, la marque qu’elle souhaite prendre et ensuite lui proposer un short adapté. Ou, si la cliente ne sait pas, lui proposer un short pertinent correspondant aux intérêts de l’entreprise (marge, stock…) (=règles de boost avec le moteur)

Quelques chiffres sur les moteurs de recherche internes

On constate avec ses propres statistiques et des baromètres qu’en moyenne :

  • 20 à 60 % des visiteurs utilisent un moteur interne sur un site selon la notoriété et l’ampleur du catalogue.
  • D’après la FEVAD (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance), près de 30% des acheteurs en ligne utilisent ce formulaire de recherche pour débuter leur navigation.
  • Environ 20 à 30 % font une nouvelle recherche si le résultat n’est pas pertinent.
  • Environ 30% quittent le site s’ils n’ont pas de résultats pertinents.
  • Un taux de 0 résultat de 50% peut être réduit à moins de 20% en quelques semaines, contribuant ainsi à augmenter le taux de conversion global du site d’au minimum 5% (Benchmark Scinetik).

Amazon est un exemple de site où les utilisateurs n’utilisent quasiment plus que la recherche (moi y compris ^^) car elle est pertinente et permet de se repérer dans un catalogue énorme.  Aussi, même en tapant n’importe quoi on a un résultat !

Les fonctionnalités actuelles d’un moteur performant

Au niveau de la barre de recherche :

  • Auto-complétion.
  • Thésaurus complet avec possibilité d’ajouter des synonymes…
  • Propositions instantanées de résultats en auto-complétion avec des produits, catégories (voir filtres).
  • Merchandising du moteur : boost automatique de base (ex : produits en stock, avec promo…) + personnalisation du boost avec des règles, ou au cas par cas et si possible avec l’historique de l’internaute sur le site.
  • Possibilité de matcher directement un mot clé ou une référence avec un produit, idem pour la catégorie.
  • Intégration des images, des prix et promos dans les propositions.
  • Recherche pas prix ou par références qui donne des suggestions.
  • Recherche dans les pages CMS (de contenu, exemple guides d’achat).

Au niveau des résultats :

  • Classement aussi en fonction du boost.
  • Classement en fonction de l’historique de l’utilisateur, donc faire remonter les produits pertinents par rapport à sa navigation sur le site.
  • Sinon classements habituels (popularité, ventes…).
  • Propositions de produits si 0 résultat.
  • Voulez-vous dire ? si le mot n’est pas reconnu lors de la recherche.
  • Filtres habituels sur le côté.
  • Redirections directement vers des pages spécifiques via un matching en back office (produit, catégories ou cms).

Quelles solutions sur le marché ? Comment choisir ?

Il faut distinguer les solutions développées en interne et les modules qui s’installent sur la plupart des solutions open source (Prestashop…).

Vous trouverez une analyse complète des solutions principales existantes sur le livre blanc de l’agence Smile (plutôt complet et bien rédigé). Préférez les modules ou solutions en SaaS pour éviter tous problèmes d’upgrade.

Si comme pour Casal Running (un des sites sur lequel je travaille) vous avez des freins techniques et que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas installer des solutions complètes et compliquées à mettre en place, il existe des solutions simples et rapides. Par exemple nous utilisons pour ce site doofinder qui permet avec un flux catalogue plus un script à copier-coller de mettre en place un moteur sympa et pertinent. Toutefois nous n’agissons ici que sur la partie barre de recherche mais cela reste mieux que rien !

Source Image : Shutterstock.