Best Of - Comment booster ses landing pages ? - 1 avril 2015

Comment booster ses landing pages ?

La création d’une bonne landing page (et par là j’entends “qui convertit”) est un exercice compliqué. Comment la construire ? Par où commencer ? Quelles sont les bonnes pratiques ?

Voilà toutes les questions que je me posais. Et puis j’ai été à la conférence de Hervé Bourdon, président de @eComProvence, lors du SEO Camp’US qui se déroulait les 19 et 20 mars dernier à Paris.

Club&Com

Avant tout, rappelons qu’une landing page n’est pas une fin en soi. Elle est un maillon d’une chaîne, d’un ensemble. Son but est de renvoyer l’utilisateur dans notre cycle (d’inscription, de vente) et ainsi de pouvoir le qualifier.

Les 7 fondamentaux de la landing page

Pour réussir une landing page, il y a plusieurs bonnes pratiques à suivre :

  1. Concentrez-vous sur un seul objectif et donc un seul message. (On l’a souvent répété : il faut guider au maximum votre potentiel client pour qu’il ne se perde pas dans un site labyrinthique).
  2. Personnalisez au maximum votre page en fonction de votre cible. Créez plusieurs landing page selon le profil de votre audience. Segmentez par centre d’intérêt, préoccupations, localisation, âge, etc.
  3. Soyez harmonieux dans votre communication : utilisez les même mots-clés, la même charte graphique, le même contexte de maillon en maillon. Par exemple entre un email et une landing page. Votre visiteur doit pouvoir s’y retrouver.
  4. Oubliez le “nous”. Ce n’est pas le “nous” qui fait une bonne landing page. Parlez à votre visiteur, montrez que vous connaissez ses besoins, ses maux. Vous devez parfaitement connaître votre cible, votre persona.
  5. Travaillez les mots-clés. Ils sont tout aussi importants qu’en référencement. Mais attention à ne pas confondre “popularité” et “conversion”. Vous êtes à la recherche des mots-clés qui convertissent ! C’est à ça que sert votre landing page !
    Pour savoir quel mot-clé convertit, il vous faudra enquêter : consultez votre compte Adwords, allez voir les avis/forum/FAQ. Il faut aller au coeur du problème de votre visiteur : ce qui fait mal, leur priorité, leur peur, leurs objections, etc.
    Imitez leur vocabulaire !
  6. Evitez les call to action trop lourd. Utilisez le contexte pour faire le lien avec votre objectif de conversion. Faîtes-le rentrer dans une histoire. En quoi cela va répondre à la problématique de votre utilisateur ?
  7. Ajoutez des boutons de partage (Twitter, Faecbook, LinkedIn, etc.) si vous en avez la possibilité et si ça fait sens. Par exemple, lorsque votre visiteur aura téléchargé votre livre blanc, invitez-le à partager l’information sur les réseaux sociaux !

Mais comment créer une landing page qui convertit vraiment ?

La réponse tient en 3 mots selon Hervé Bourdon : “imaginer”, “vous” et “parce que’ !

  • Imaginer
    La composante psychologique est extrêmement importante pour convaincre le client. Il faut savoir écrire simple tout en appelant à l’imagination du consommateur.
    90% de vos visiteurs diront non lorsque vous leur proposerez une solution (il sait que vous voudrez lui vendre votre produit, votre service). Mais seulement la moitié des consommateurs refuseront d’imaginer. Faîtes-les entrer dans une histoire ! Parlez à leur cerveau réptilien !
  • Vous
    J’en parlais déjà plus haut. Mais c’est une dimension importante. Adressez-vous à votre visiteur pour l’impliquer fortement. Quand nous disons “vous” à une personne, nous touchons à ce qu’il a de plus cher, à sa personnalité
  • Parce que
    Soyez irréfutable, donnez des preuves !
    Renforcez vos arguments en leur donnant de la consistance.

Les plus à ne pas négliger

  • Le design de votre page, son ergonomie, sa facilité de navigation sont des points tout aussi importants pour ne pas impacter négativement l’expérience utilisateur. Sans cela, vous pourriez perdre votre visiteur au cours de l’histoire.
  • Soyez responsive ! 43% des emails envoyés sont ouverts sur smartphones/tablettes et près de 70% des mobinautes effacent les emails non optimisés pour ces supports*. Votre landing page est dans la continuité de cette expérience utilisateur. Elle doit donc suivre la tendance.

Testez votre landing page !

Les chiffres vous aideront en testant via un système A/B.
Nous n’obtenons jamais une page parfaite dès le début. Il faut faire des brouillons.

Dans la salle de conférence, certains témoignent : ils font jusqu’à 15 brouillons avant d’obtenir leur landing page finale.

Et une fois que vous avez votre landing page finale ? Continuez encore votre benchmark et améliorez votre copie en analysant les chiffres !

Pour retrouver les slideshare d’Hervé Bourdon, c’est par ici >>

*Emails responsive: un impératif ?- Frenchweb

Source image : Shutterstock