Best Of - Comment m’assurer que mon concours Facebook m’apportera des fans qualifiés ? - 25 novembre 2014

Comment m’assurer que mon concours Facebook m’apportera des fans qualifiés ?

Kevin Dangu Auteur

L’acquisition de fans qualifiés, voici tout l’objectif inhérent à la mise en place d’un concours sur Facebook. Est-ce si évident ?

Il y eut l’acquisition du fan à tout prix ! Vous en souvenez-vous ? On peut toujours acheter des fans en masse finalement, mais le regard de la plupart des personnes dans le social media se porte désormais sur la construction qualitative de la communauté jusque dans ses limbes originelles.

Job&Co'm

Aujourd’hui nous allons observer comment, à travers un concours Facebook, il est possible de s’assurer d’un recrutement d’une proportion la plus importante possible de fans qualifiés. A noter au passage que cet article est grandement inspiré par l’excellent blog Social Media Examiner et son article : How to Ensure Your Facebook Contests Attract Genuine Fans

Mettre en place des récompenses cohérentes avec l’entreprise

Offrir un cadeau incroyable, n’ayant aucun rapport avec l’activité de l’entreprise est à éviter !

En effet, le manque de lien entre le métier et la récompense peut générer différentes problématiques :

  • De nombreux internautes ne participeront que dans une optique « concouriste » pure, cherchant à décrocher le lot promis et rien d’autre.
  • Une certaine distorsion pourra se créer dans l’esprit des différents participants, même ceux potentiellement intéressés par l’entreprise, du fait de l’absence de cohérence entre le concours et la marque.
  •  Les fans actuels et passionnés de la marque pourront être déçus de cette opération, pouvant s’apparenter à une course au like. Finalement après cette mauvaise surprise, l’engagement du fan peut décroître voire totalement disparaître s’il a été vraiment déçu.

La perspective d’un cadeau important peut faire saliver plus d’un socionaute et permettra au concours d’accueillir un nombre élevé de participants. Néanmoins le fond du problème se pose sur la question de la qualité de ceux-ci. Honnêtement, préférer 10 clients potentiels à 100 individus « volages » est bien entendu plus intéressant.

Alors ici l’objectif n’est pas d’énoncer des théories « si théoriques » qu’elles en sont inapplicables ! Chaque agence ou prestataire à ses objectifs à tenir, et bien souvent ceux-ci sont basés sur une vision très quantitative, reprenant le fameux « Ah mais il n’y a que X participants… ? ». Bref, au delà de cette simple réflexion, l’important est de réussir à lier sa marque à la récompense que l’on souhaite offrir pour une efficacité en juste milieu entre nombre de participants et pourcentage qualitatif de ceux-ci.

Concours Facebook et Vidélice

Construire un concours pensé « anti-tricheur »

Malheureusement je vais devoir vous révéler quelque chose aujourd’hui : De nombreux tricheurs existent dans le monde !

Plus que de vulgaires tricheurs (le terme est un peu trop péjoratif je trouve), ce sont des personnes qui perçoivent et exploitent les failles que vous laissez apparentes.

Beaucoup de concours utilisent, comme processus de décision des gagnants, un système de votes ou de points accumulés (respectivement pour les concours et quiz). Ce sont des méthodes extrêmement intéressantes d’un point de vue de l’animation et de la création d’une forme de viralité autour de celui-ci. Seulement, ces systèmes créent indéniablement une porte d’ouverture à une éventuelle tricherie. Les faux comptes de participants, les votes factices, les réponses trouvées sur différents forums offrent un appel à l’augmentation de la possibilité de gagner en dehors des règles. De ce fait et indirectement, les tricheurs ont davantage intérêt à s’intéresser et à participer à ce type de jeux concours.

Alors que faire pour éviter que ces internautes ne viennent perturber votre concours, son déroulement, vos données collectées et l’équité des résultats de celui-ci ?

  • L’intégration d’une étape supplémentaire dans le processus de décision du (ou des) vainqueur(s) permet de contrer certaines de ces manœuvres polluantes.

Par exemple, pour les concours photos notamment, intégrer un jury décisionnaire parmi une sélection de 5-10-15 finalistes peut permettre de rehausser la qualité des participations et d’éviter d’obtenir des gagnants « illégitimes ». Ces mêmes gagnants illégitimes qui peuvent se faire sentir lésés les autres fans participants, et rejaillir négativement sur la communauté au final ! Triste finalité pour une opération censée au moins redynamiser la communauté.Dans la même idée, lors d’un quiz il est nécessaire de sélectionner les gagnants en intégrant un facteur chance, au delà de la simple exactitude des réponses données. De ce fait, le plan initial de tenter de gagner par des subterfuges obscures se révèle anéanti, et il n’est plus si intéressant que ça de tricher vis à vis du rapport Gain/TempsPassé.

  •  Identifier et interdire les tricheurs potentiels fait parti de la seconde étape du « nettoyage à sec ».

Car malgré tous les efforts consentis, il restera toujours quelques irréductibles qui ne rendront pas les armes et continueront de se battre, probablement gavés de potion magique selon moi.

Saviez-vous qu’il existe certaines applications concours qui vont cerner et identifier les probables tricheurs ? Ceci est rendu possible grâce à l’adresse IP, véritable signature numérique de chaque internaute, et qui va permettre de mieux gérer la fraude.

 Identifier et interdire les tricheurs potentiels

Grâce à ce type de fonctionnalité, vous voici capable de davantage contrôler les tricheurs qui ne changeraient pas souvent d’adresse IP (ce qui n’est pas évident pour tout le monde vous en conviendrez).

  •  Mettre en place une identification plus poussée grâce à Facebook, et non ce n’est pas négatif pour le développement du concours !

Cette « identification plus poussée » passe par l’utilisation d’une application spécialisée pour les jeux concours, obligeant les participants à l’installer avant de participer. Très efficace pour cibler des socionautes plus intéressés par la marque, ces applications, contrairement aux idées reçues, ne réduisent pas significativement le nombre de participants. Cette application va permettre de lutter contre les comptes factices (très chronophage de créer un grand nombre de comptes pour tricher) et d’élaguer les individus potentiellement participants mais non intéressants pour l’entreprise.

 Mettre en place une identification plus poussée grâce à Facebook

Définir la cible de son concours

Cela paraît si évident que j’ai un peu honte de l’aborder. En même temps si je ne l’avais pas fait, cela aurait certainement manqué !

Le ciblage est l’une des bases de toute action marketing. On ne cessera jamais de la répéter, les concours sur Facebook ne dérogent donc pas à la règle. L’important est de réussir à analyser quelle audience est visée, en rapport avec les objectifs fixés.

Pour exemple, une entreprise sur un secteur de niche, ne cherchera pas la même viralité qu’une entreprise à cible « tout grand public ». Pour cette entreprise de niche, est-il même nécessaire de mettre en place des outils viraux permettant de porter son concours plus loin ? C’est le cas avec l’encouragement à partager le concours sur les réseaux sociaux, ou bien à inviter ses amis à jouer pour participer à un concours parallèle récompensant les meilleurs ambassadeurs. Finalement, possédant une cible restreinte et spécifique, l’entreprise n’aura pas la nécessité d’utiliser ce type de process pour générer davantage de participations, qui seraient alors « inutiles ».

Rechercher une augmentation du taux de notoriété sur une certaine cible, à développer sa base emailing de clients potentiels, ou simplement davantage d’engagement communautaire sur sa page Facebook : tout passe initialement par un ciblage précis et réfléchi ! (merci qui pour ce conseil super utile et incroyablement nouveau ?)


Ces quelques pistes de réflexions offrent la perspective de réfléchir à son concours autrement que par la notion grinçante et insupportable de « Buzz ». En passant outre le traditionnel « il faut qu’on fasse le buzz » de votre collègue Michel, l’objectif de « recruter des socionautes de qualité » semble plus cohérent avec la tendance actuelle sur les réseaux sociaux.

Et vous, où en êtes vous de vos concours ?