Best Of - Comment réussir sur Internet sans aucune leçon ? - 1 octobre 2014

Comment réussir sur Internet sans aucune leçon ?

Eric Varin Auteur

Pour celles et ceux, qui me connaissent déjà, vous savez l’importance que je prête à la rédaction tant pour le Web que pour le Print. Il ne s’agit pas ici de promouvoir mes prestations et mes services, puisqu’il vous suffit de parcourir mon blog pour me découvrir et me transmettre vos commandes. Aujourd’hui, je vais avant tout me baser sur ma longue expérience (plus de 10 ans) de directeur de centre de profit (dans la vie bien réelle cette fois-ci) pour vous faire prendre conscience que votre plus grande force réside dans votre…identité. D’où le titre de cet article reprenant les conseils, que vous retrouverez sur tous les sites des agences de référencement. Ces derniers vous expliquent que les articles commençant par « Comment….en 3 leçons, en 10 conseils, en 5 étapes … ? » attirent les internautes, alors vérifions le ici en proposant un apprentissage en …0 leçon…

La stabilité, une valeur refuge même en cas de crise

Une fois votre projet défini (e-commerce, blog, site vitrine,…), veillez à toujours conserver le même cadre et le même état d’esprit. Vous avez décidé de manier l’humour dans vos propos, ou vous préférez le style vous conférant l’expertise, que vous revendiquez, alors laissez-vous le temps.

Club&Com

Même à une époque où tout va très vite, où tout change tout le temps, les visiteurs (et donc vos futurs clients) apprécieront votre respect de vos lignes directrices. Les résultats ne se font pas sentir en quelques semaines, alors restez fidèles à vous-mêmes.

Les effets de mode, un danger pour la clarté de votre message

Il y a quelques mois, certains spécialistes préconisaient aux webmasters d’inviter directement le lecteur à s’abonner aux réseaux sociaux des sites visités. Aussitôt, tous les messages des sites Internet ou des blogs délivraient le même message « Relayez cette bonne nouvelle sur Facebook, Twitter,… ». C’est vite devenu lassant et l’argument, quelques mois après, porte moins avec le « désamour » (certes très relatif) des Internautes vis-à-vis des réseaux sociaux traditionnels.

Quelques semaines plus tard, on conseillait aussi aux blogueurs d’inciter leurs lecteurs aux commentaires, notamment en leur posant une question en fin d’article. Depuis, pas un article ne se termine sans que l’on soit obligé de lire la sempiternelle question, qui parfois est en décalage complet avec l’article. Au vu des commentaires laissés, je reste dubitatif quant à l’efficacité de ce conseil.

On pourrait multiplier les exemples à l’infini. Toujours est-il que si vous voulez tout respecter, la moitié de votre article sera consacré à votre promotion ou à un meilleur référencement (supposé), autant dire qu’il ne vous reste que très peu de place pour développer vos propos.

Se faire conseiller plutôt que de se faire guider

Loin de moi l’idée de vous dire, que vous devez tout apprendre tout seul. Il vous faut alors être à l’écoute de tout, mais savoir prendre ce dont vous avez besoin, ce qui peut vous servir et créer votre propre modèle.

Inutile d’éplucher toutes les études faites sur les meilleurs moments pour promouvoir vos textes sur Twitter, Facebook ou Google +. Inspirez-vous des lignes générales et faites-vous votre propre idée en variant vos propres publications et en constatant les évolutions par vous-mêmes.

Vous vous passionnez pour les t-shirts de couleur verte, alors suivez votre passion sans nécessairement suivre la grande mode du « marché de niche », qui vous poussera à créer un site sur les t-shirts verts avec une manche droite plus courte que la manche gauche. Car quelle sera votre satisfaction dans 3 mois d’être leader sur cette recherche sur tous les moteurs de recherche, si ce n’est d’avoir attiré les 3 passionnés du sujet ?

Bref suivez votre passion et vos envies. Prenez conseil mais ne vous détournez pas de ce que vous avez imaginé au départ. Et tout le temps que vous ne passerez pas à étudier ce qui marche pour les autres, vous pourrez le consacrer à construite vos propres outils de la réussite de demain.

Des conseils logiques me direz-vous, alors avant de terminer la lecture de cet article et avant de fermer la page, vérifiez bien :

  1. Que vous avez laissé un beau message sous cet article ;
  2. Que vous avez partagé ces conseils sur votre page Facebook, avec un petit commentaire pour les fans de votre page ;
  3. Que vous avez tweeté ce message à vos followers, qui n’attendent que cela ;
  4. Que désormais votre page Google + reprend cet article indispensable ;
  5. Que vous avez répondu à la question, que je trouve très pertinent d’avoir placé à cet endroit.

Et vous vous êtes plutôt humour vache ou humour noir ?

Source image : Shutterstock.