Editorial Web - Comment être embauché comme rédacteur web ? - 14 mai 2014

Comment être embauché comme rédacteur web ?

Fin avril, une lectrice me contactait pour savoir s’il était intéressant de faire des études dans l’écriture multimedia. En d’autres mots : est-ce qu’il est aujourd’hui possible de faire carrière dans la rédaction de contenus web

Il est clair qu’en 2014, la création de contenus a le vent en poupe. Les entreprises s’investissent de plus en plus dans la qualité de leurs contenus. Si vous voulez travailler dans le marketing et la rédaction, aujourd’hui prioritaire sur le web, voici quelques questions clés auxquelles vous devez pouvoir répondre lors d’un entretien d’embauche.

Toujours plus d’offre d’emploi « Content manager »

Il y a ces dernières années une importante augmentation du nombre d’offres d’emplois dans la création et gestion de contenus rédactionnels pour le web. Les postes peuvent parfois être sensiblement différent. Les plus courants sont :

  • Rédacteur web ;
  • Chargé de communication web ;
  • Chef de rédaction web ;
  • Community manager ;
  • Documentaliste ;
  • E-journaliste ;
  • Responsable de publication ;

A quelles questions devez-vous pouvoir répondre ?

Quel que soit la position que vous désirez occuper dans la rédaction de contenus web, il existe des questions auxquelles vous DEVEZ pouvoir répondre. Vous remarquerez que ces questions sont plus tactiques que stratégiques. Elles s’adressent donc plus à un futur rédacteur web qu’à un responsable de publication.

J’estime cependant que pour conduire une équipe, il faut comprendre en profondeur quel est son job. Ces questions seraient donc également adressées à un profil senior.

Q1. Comment contrôler que votre contenu web à fait mouche ?

Ce point est important puisqu’il permet de voir si vous comprenez ‘comment attirer l’attention du lecteur et l’inciter à réaliser ce qu’il lui est demandé’.

Il y a de nombreuses réponses possibles :

  • Trafic généré vers ce contenu ;
  • Fidélisation des visiteurs ;
  • Visibilités acquises des mots clés sur Google ;
  • Commentaires accueillis ;
  • Retweets (Twiter), Likes (Facebook), partages sur linkedin, … ;
  • Ventes générées ;

Au plus vous citerez de points à mesurer, aux mieux vous ferez comprendre vos connaissances.

Q2. Comment écririez-vous un article de blog ?

Ceci est intéressant pour comprendre votre intérêt pour les contenus régulièrement mis à jour. Faite-vous du copywriting ou créez-vous vos propres contenus ? Ecrivez-vous simplement sur votre blog ou faites-vous la promotion de vos articles sur différents media ?

Vous devriez expliquer l’ensemble de votre processus de création du début à la fin :

  1. Recherche/production d’idée ;
  2. Création de contenu ;
  3. Publication ;
  4. Promotion ;
  5. Analyse de résultats (trafic généré et référencement).

La réponse idéale comprendra aussi les outils que vous utilisez.

Voici quelques exemples de réponses :

Production d’idées

  • Je conserve un historique des recherches réalisées sur mon sujet et suis l’évolution de ses tendances de recherche (http://www.google.fr/trends/). Je crée alors des articles en relation avec ces sujets.
  • Je me crée des alertes dans Google News pour surveiller les dernières nouveautés de mon secteur. Suivre ces événements et publier des articles sur ces sujets « hot » est vraiment porteur.
  • Je rencontre des gens de mon secteur, des commerciaux par exemple. Les questions de leurs prospects sont riches d’enseignement sur ce qui les intéresse. Écrire ensuite des articles répondant à ces questions intéressera beaucoup de lecteurs cibles.
  • Je publie mon article de blog sur WordPress, que j’apprécie pour sa souplesse, le dynamisme de sa communauté et l’aide disponible en cas de besoin.

Création de contenu

  • J’écris mon article sur un traitement de texte, y ajoute des liens vers des articles précédents qui intéresseront aussi le lecteur. Je n’hésite-pas à insérer des liens vers des sources externes.
  • J’ajoute systématiquement une image relative à mon article. L’objectif est d’illustrer le sujet et d’agrémenter la lecture.
  • Je mets toujours un appel à l’action en fin d’article. Même si cela peut simplement être d’inviter à déposer un commentaire.
  • Je me fais toujours relire avant toute publication. Ou alors, je laisse reposer l’article avant de m’y replonger une dernière fois avant publication.
  • Enfin, j’optimise mon titre pour y faire paraître mon principal mot-clé, en fonction des recherches réalisées sur Google.

Promotion

  • Je publie différents résumés de mon article sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Google+.
  • J’envoi une news à ma mailing liste pour leur faire comprendre qu’ils doivent immédiatement aller sur mon blog pour découvrir l’entièreté de l’article.
  • J’incite en fin d’article à ce qu’on le partage via ses propres réseaux sociaux.

Analyse de résultats

  • Je consulte via Google Analytics le nombre de fois que ma page à été visitée.
  • Je vérifie avec Advanced web ranking que je suis bien positionné sur mon principal mot-clé, sur Google.
  • Je regarde sur mon article combien de fois il a été partagé sur les réseaux sociaux.

Q3. Quel contenus lisez-vous ?

Êtes-vous vraiment intéressé par votre sujet ? Parcourez-vous régulièrement le web sur ce sujet ? Réalisez-vous des recherches approfondies, ou votre employeur devra-t-il vous former lui-même en continu ?

Mentionnez les articles que vous avez lu dernièrement sur le sujet. Idéalement, parlez d’une news publiée le jour même. Cela impressionnera votre employeur. Le summum, peut être que vous lui apprendrez. Avouez que ce serait une excellente manière de lui démontrer qu’il a déniché la bonne personne.

Partagez des blogs que vous lisez régulièrement. Soyez spécifiques dans vos exemples pour démontrer votre intérêt.

Q4. Comment Google classifie-t-il ses résultats ?

Il est étonnant de trouver, aujourd’hui encore, des agences web qui ne comprennent pas comment Google classifie ses résultats. Même si vous n’êtes pas interrogé pour un job de référenceur, il faut comprendre que la rédaction de contenu web est liée au positionnement d’un site sur Google. Il est intéressant que vous connaissiez les bases du référencement.

Vous n’êtes pas interviewé pour savoir si vous connaissez le secret du Pagerank mais plutôt pour voir si vous comprenez les bases de l’algorithme de classement de Google.

Beaucoup de développeurs web pensent que Google classe les sites sur base des meta tags ‘description’ et ‘keyword’. En réalité, c’est principalement sur le contenu de vos pages et les liens qui mènent vers elles que Google établi son classement. Plus un site ayant un lien vers le vôtre aura bonne réputation, plus il vous transmettra sa forte autorité. Il faut savoir qu’avoir des mots-clés dans son URL ou dans l’ancre de ses liens n’est qu’une pacotille à côté de votre contenu propre.

Q5. Comment faire pour que l’on crée des liens vers votre contenu ?

Vous devez comprendre que Google classifie notamment les résultats sur base des liens reçus.  Mais vous devez aussi savoir comment acquérir ces liens.

Un bon rédacteur sait comment obtenir des liens vers son contenu, comment rédiger des contenus qui donnent l’envie d’être partagé. Pour obtenir des liens entrants, vous pouvez répondre :

  • J’interroge des personnes d’influence, pas seulement parce qu’elles ont des choses intéressantes à raconter mais aussi parce qu’elles partageront mon contenu à leur large audience. Une partie de cette audience créera des liens vers mon contenu.
  • J’inclus du contenu réutilisable par le lecteur. Je mets par exemple une infographie qui illustre mon sujet. Ceci incite les autres bloggeurs à le réutiliser dans leur propre article, souvent en y reprenant un lien vers le mien.
  • J’écris des contenus conséquents qui ont alors généralement plus d’autorité sur un sujet en particulier. Ceci donne l’envie de créer des liens vers ce contenu.

Q6. Exemple concret de création de contenu original

Vous pouvez venir avec des exemples d’écrits tout à fait pertinent. Mais qu’est-ce qui prouve à votre interlocuteur que vous l’avez rédigé vous-même ? Ou que vous n’étiez-pas assisté ? Et même si vous avez écrit ce contenu seul, il n’est pas nécessairement en rapport avec l’activité du recruteur.

On pourrait vous demander de lire un ebook sur un thème précis puis de le résumer dans un article de blog. Lors d’un second entretien, cet exemple sera utile pour :

  • Évaluer votre grammaire et attention à l’égard du détail. Avez-vous parcouru l’ebook en profondeur ?
  • Titre de votre article. Votre titre est-il original ? Est-il optimisé pour le référencement naturel ? Ou avez-vous simplement recopié le titre de l’ebook ?
  • Appel à l’action. Avez-vous créez un lien vers l’ebook complet en fin d’article ?
  • Paragraphe et structure. Votre contenu peut-il être rapidement parcouru et compris ?

Entretien, et après

Ce n’est pas parce que vous répondez correctement à toutes ces questions que vous conviendrez pour ce job. Vous devez pouvoir vous marier avec la culture de l’entreprise dans laquelle vous avez postulé.

N’hésitez-pas à poser vous-même vos questions au recruteur. Soyez aussi prêt à répondre à d’autres questions comme :

  • Pourquoi devriez-vous travailler chez nous ?
  • En quoi votre vision de la création de contenu est-elle différente de la plupart des autres candidats que nous avons rencontré ?

Agissez !

Le job de ‘rédacteur de contenus web’ est encore relativement récent. J’apprécierai vraiment d’entendre les questions qui vous semble pertinentes, ou non. Laissez-moi savoir en commentaire.