Best Of - Growth Hacking : 4 Techniques pour tirer profit de Twitter - 31 mars 2014

Growth Hacking : 4 Techniques pour tirer profit de Twitter

Romain Simon Auteur

Voici une liste de 4 techniques de Growth Hacking qui vous permettront d’obtenir du trafic vers votre site grâce à Twitter, mais aussi d’augmenter votre nombre de followers…


Si l’on se réfère à cette définition du Growth Hacking, cela consiste à « utiliser des moyens non conventionnels pour faire grossir sa base d’utilisateurs ». Ici, il va s’agir donc de détourner des fonctions de Twitter pour toucher un grand nombre de personnes avec peu d’effort. Attention cependant, car le problème de ces techniques c’est que lorsqu’elles deviennent répandues (où utilisée de manière abusive), elles sortent de la catégorie growth hacks (de « moyens non conventionnels ») pour devenir du spam ! Ces techniques seront accompagnées de quelques conseils pour ne pas tomber dans le spam, mais c’est à vous d’en faire bon usage.

Hijacker le trafic lorsque vous partagez d’autres sites

A chaque fois que vous partagez un lien vers un article sur les réseaux sociaux, vous avez la possibilité d’afficher une barre discrète qui redirigera le trafic vers votre site lorsqu’un utilisateur clique dessus. Par exemple, voici le lien vers Webmarketing & Co’m que je partagerais sur les réseaux sociaux : http://share.romainsimon.net/27 Notez la barre en haut du site, optimisée avec un joli call-to-action et un lien aléatoire vers mon site.

J’ai pour ma part construit mon propre outils, mais il existe plusieurs services qui permettent d’arriver au même résultat, comme par exemple Headsha.re, TrafficJacker, Spi.ly, …

Quelques conseils :

  • Il faut que cela soit discret (mais visible, d’où mon bouton coloré) ;
  • Vous devez laisser la possibilité de fermer la barre pour avoir le lien d’origine vers l’article.

Booster son nombre de followers avec les listes

Cette technique part d’un constat simple : A chaque fois que vous ajoutez quelqu’un à une liste sur Twitter, celui-ci est notifié et aura tendance à effectuer l’un des actions suivantes : Cliquer sur la liste et lire la description, s’abonner à la liste, s’abonner à votre compte, éventuellement visiter votre site …

Il existe un outils qui vous permettra d’ajouter des personnes ciblées en masse à des listes : TacticsCloud

Quelques conseils :

  • N’ajoutez pas des gens à des listes auxquelles il n’ont pas envie de faire partie ;
  • N’ajoutez pas une personne à plus d’une liste, dédoublonnez si vous créez plusieurs listes ;
  • Si votre liste contient plus de 5000 comptes, exportez la en csv pour la découper en plusieurs parties sur Excel ;
  • Une fois la liste exportée vers Twitter, changer la description par défaut qui est « exported from @tacticscloud on March 21st, 2014 » ;
  • Evitez les pubs trop agressives dans la description de la liste. Préférez une vraie description suivie d’un lien (non cliquable malheureusement).

Il faut si possible que cela ait l’air le plus manuel et naturel possible. Cette technique commence à devenir assez répandue et perd de son efficacité.

Booster vos followers en faisant de l’auto-favorite

Un peu dans la même veine que le Growth Hack précédent, celui-ci à pour but d’exploiter le fait que lorsque vous ajoutez le tweet de quelqu’un en favoris il reçoit non seulement une notification, mais aussi un e-mail de Twitter.

Des outils comme TwitFox ou TargetPattern vous permettent d’ajouter automatiquement des tweets avec certains mots clés en favoris. Malheureusement, cette technique commence à être relativement utilisée, notamment dans la sphère Growth Hacking (Essayez de poster un tweet avec l’expression « Growth hacking » pour voir…)

Multiplier par 4 le nombre de visites sur vos Tweets

Lorsque vous partagez des liens sur Twitter, il n’y aura qu’un proportion de vos followers qui verront votre lien. Guy Kawasaki utilise cette technique, et a démontré que le nombre de clics diminue faiblement sur les liens re-partagés. La solution consiste à poster chaque tweet 4 fois à 6 heures d’intervalle avec des des outils comme Buffer ou Hootsuite. Cela reste en grande partie manuel, mais des outils comme 1001tweets proposent actuellement une version beta.

Il existe bien d’autre techniques pour obtenir du trafic sur Twitter, comment programmer par exemple des DM automatiques de bienvenue. Certaines, comme l’ajout-retrait de followers, sont même passées du côté obscur et ont été bannies par Twitter. A vous donc d’utiliser ces 4 techniques de manière intelligente et de manière à ne pas ruiner l’expérience utilisateur de Twitter. 🙂

S'abonner à la newsletter
Laisser un commentaire