Best Of - Le futur du blogging - 27 février 2014

Le futur du blogging

Haydée Bouscasse Formatrice business

Titre prétentieux ? Je ne vous le fais pas dire. Mais dans le business comme dans la vie, les prédictions aident à préparer l’avenir. La majorité stagne en reproduisant les schémas des autres souvent obsolètes. Si les 200 millions de blogueurs du monde suivaient les mêmes idées reçues, nous risquerions fort de voir des blogs uniformes sans la moindre originalité…

Suivez le mouv’ ! Ou vous passerez en 2ème, 3ème, voir en 1000ème place des classements et serez vite oubliés.
Vous voulez du succès dans le présent ? Anticipez le futur ! Mettez en place dès maintenant les nouvelles tendances du blogging de demain.

Club&Com

Peut-on prétendre connaître le futur du blogging ?

Par déduction logique, oui. Le contenu du futur sera basé sur ce principe :

Consommer le maximum de contenu, quel qu’il soit, avec un minimum d’effort, où que ce soit.

J’entends d’ici les : ‘Mais c’est déjà le cas ?’ En partie, oui… Mais quoiqu’il en soit, évoluez avec cette pensée en tête.

Rappelons la nature de l’homme : Sa fainéantise

Je disais donc un maximum de résultat pour un minimum d’effort !

Déjà fatigué ou on continu ? 😉

Commencez en créant un article dans l’article. Faites en sorte que votre billet puisse être lu et compris uniquement grâce aux grands titres et au gras.

Facile me direz-vous. Et bien pas tant que ça sinon tout le monde le ferait. Plus c’est facile à lire, plus c’est difficile à écrire.

Puis jouez avec les illustrations. Le dicton « Un schéma vaut mille mots » n’a jamais été autant d’actualité. Je m’impose systématiquement une image tous les 150 mots, 2 à 3 grands titres obligatoires et beaucoup de sous-titres. Dernière contrainte, faire des espaces pour laisser les gens respirer.

En mélangeant habilement storytelling, dessin, vidéo et photos commentées, l’article Vivre en autonomie en France : une réalité a créé le buzz avec 43 000 likes sur facebook ! Le genre de billet qui vous ramène 10 000 visites uniques par jour pendant une semaine.

Mouton noir et mouton blanc
Plus riche est votre production, plus partagé elle sera.

La diversité des supports présents dans votre article est le garant du meilleur contenu du futur.

« Et je vais vous faire une confession : Nous avons mis le paquet ! »

Mais revenons à nos moutons. Les prédictions qui suivent ne sont que mon point de vue. Ne venez pas m’engueulez en 2020 parce que j’aurai dit une connerie dans le lot ! A moins que vous connaissiez une personne qui vienne du futur.
Et si vous aussi vous êtes à la chasse au public…

Adaptez-vous car 2 styles de lecteurs sont à différencier

Les lecteurs d’articles courts

Ce sont les minimalistes qui cherchent une écriture « parlée », ces articles fast-food, pas très riche en nutrition mais qui donnent l’essentiel.

Particulièrement friands des fils d’actu facebook, twitter ou google +, ils lisent les grands titres mais ouvrent rarement les liens.

Ils justifient l’ère du micro-blogging.

Je satisfais leur demande par des billets de 300 mots ; comme Le touriste homosexuel ne fera jamais un vrai tour du monde.

Le touriste homosexuel
Ils ne cliquent pas ? Peut-être… Mais l’illustration et le titre sont lus avec attention

Les lecteurs d’articles longs

C’est vous ! Si si, je sens que vous aimez les dissertations :P.

Labyrinthe du voyageur

Les billets vont de 1000 à 7000 mots, ça tombe bien si vous avez beaucoup de choses à dire.

Composé de 5 articles pour un total de 6000 mots, le dossier agression en voyage en est un bel exemple.

Ici on creuse le sujet. Le contenu peut faire office de mini e-books et demandera plus d’attention car l’information sera pointue.

Plutôt de type journalistique, ce modèle d’article a de fortes chances de se banaliser dans le futur du blogging.

 

7 orientations du blogging en 2020

1. L’explosion des smartphones et tablettes

Ils lisent en marchant, dans le métro et même au volant ! Ce sont les lecteurs pressés. Orientez-vous dès à présent vers le « blogging-mobile ».

Je ne vous parle pas ici d’un « design responsive » ou encore d’écrire avec des grosses lettres, mais bien d’une nouvelle psychologie de contenu.

En d’autres termes : Comment écrire pour le consommateur le plus fast-food de tous.

Roman et Haydée avec leur portable
Rivés sur nos smartphones malgré les ordis…

Au Japon, un support très populaire s’est répandu : les « digiromans ». Ces mini-nouvelles pour mobile présentent des histoires écrites au format « messaging », parfois même sous forme de storytelling, donc courtes et faciles à lire.

Et ça se vend comme des petits pains ! Beaucoup d’auteurs américains se sont lancés dans le roman abrégé.

L’inventeur de la série la plus regardée au monde, « Les experts », a lui-même créé son digiroman interactifs : Level 126.
Vous ne prévoyez sûrement pas d’écrire des e-romans, mais en vous inspirant de ces pratiques vous éviterez d’être largué par l’évolution du « blogging-mobile ».

2. Le contenu de qualité payant

Selon certaines estimations, 40 % des achats se feront à travers les blog d’ici 2020.

Monétisez vos articles de fond. Tout travail mérite salaire, surtout lorsque la production est longue et de qualité.

Prenez l’article tutoriel : Créer un panoramique 360° sur son blog. Gratuit aujourd’hui, c’est le genre de billet qui méritera d’être payant dans le futur.

Ca ne vous coutera pas autant que moi

Vulgariser de telles techniques et proposer des logiciels gratuits personnalisés comme l’a fait Laurent du blog onechai.fr est une mine d’or qui justifie largement une petite rétribution.

On trouve tellement de merde sur le net qu’il vaut mieux payer quelques centimes d’euro à une source sûre plutôt que de synthétiser 30 articles ou de fouiner sans succès.

Les journaux en ligne comme Courrier International le font bien. J’y penserai pour notre prochain dossier, pourquoi attendre 2020 après tout.

3. Le blogging live

Ecrire un article de blog, le publier, le partager sur les médias sociaux et attendre les commentaires…

« Ça c’est le vieux modèle 😉 Alors maintenant qu’est-ce qu’on fait ? »
Baratunde_ThurstonSuivons l’exemple de Baratunde Thurston. Il écrivait son 4ème livre, How to Be Black, quand la page blanche commença à le menacer.

Il décida non pas de changer sa méthode d’écriture, mais d’en modifier le contexte en rendant visible l’écran de son ordinateur au public pendant l’entière rédaction de son livre !

Et si on s’en inspirait ?

Annoncez à votre public que vous bloguerez en live tous les mardis à 19h.

A cette heure précise, les gens se connecteront et interagiront avec vous, le créateur. Faites-vous plaisir et soyez inventif, le blogging c’est de l’art !

4. Quand le blogging devient dialogue

Dans cette inexorable orientation vers le « live », le blogueur qui répond en différé à ses commentaires tuera une partie de l’interaction avec ses lecteurs. La réponse du tac au tac donne un effet de dialogue dynamisant à ne pas négliger.

Plus je blogue, plus je constate l’importance des commentaires. Dépassant de loin la taille de mes articles, ils deviennent plus pertinents et plus profonds que le billet en lui-même. Limitez votre production à 1 500 mots maximum, même si vous en savez plus et gardez-en sous le pied pour les commentaires qui n’en seront que meilleurs.

Le voyageur en Thaïlande sera-t-il préservé d’un coup d’état en 2014 ? en est l’exemple parfait.

Massage en thailande
Avec ce sujet d’actualité, 650 mots à titre d’introduction ne permettent pas de s’étaler.

Du coup les questions viennent en rafale et les commentaires s’accumulent pour atteindre plus de  8000 mots. Ils prennent une telle ampleur qu’ils deviennent l’attrait principal de l’article.

Le besoin de communication en temps réel me fait penser que dans le futur du blogging les articles ne seront plus que des introductions aux débats en live.

5. La folie de Vine

VineNous arrivons à l’époque de ce que j’appelle « l’idée seconde ». Aujourd’hui, une minute de vidéo c’est long pour l’internaute et Vine a tout compris à nos fast-foodeurs en quête d’émotions.

Un an d’existence et déjà 100 millions d’utilisateurs. Son principe de vidéos particulièrement courtes est très prometteur pour l’avenir.

Si le blogging live représente le futur, alors Vine à toute sa place dans les années qui viennent : Filmez et postez !

Et pour aller plus loin, non seulement la vidéo a de l’avenir mais couplée à l’idée seconde c’est l’avenir de l’avenir !

Ce principe est flagrant dans les sketchs de « Minute papillon » ; analysez-en un. Entre la voix, les gestes et les gags qui s’imbriquent, les idées fusent toutes les secondes ou presque. C’est ça le futur !

Je m’efforce d’appliquer cette règle à mes articles : une phrase = une idée. Pas de fioriture ou le lecteur fuit !

6. La traduction parfaite de nos blogs en toutes langues

Combien d’entre nous parlent assez bien l’anglais pour réellement lire des articles anglo-saxons ?
Les traductions avancées online changeront tout ça ! Chacun pourra dorénavant traduire instantanément et parfaitement les articles du monde entier dans sa langue natale.

traduction moyenne de google traduction
Et pas à la manière un peu maladroite de Google Translate.

Oubliez l’idée que ce ne seront que des francophones qui commenteront chez vous. Votre prochain commentaire pourrait bien venir d’un jeune Vietnamien dans son village paumé qui aura connu votre blog grâce aux médias sociaux avancés.

7. Vos articles lisibles sur n’importe quel support

Bientôt nous regarderons nos écrans plats en leur rigolant au nez ! En 2020, seuls les sauvages utiliseront des écrans statiques ;). Les contenus digitaux pourront se lire sur n’importe quel support !
Comment ?

Google Glasse
Les possibilités sont infinies.

En utilisant vos lunettes à puce intégrée style Google glasses ou vos lentilles de contact pour projeter l’information demandée directement dans votre environnement.

Dans la rue, sur les murs ou vitrines des boutiques, l’information sera écran free !

Même dans une ville sans affiches publicitaires comme Sao Paulo, vos lentilles pourront projeter des pubs virtuelles ou la description et les prix des objets en magasin.

Imaginez où peut nous menez tout cela  ! Vous pourrez en tirer parti avec votre blog, les possibilité seront infinies.

Dans quelques années, l’article de blog comme vous le connaissez n’existera certainement plus alors oubliez comment les autres font leur contenu, regardez vers le futur et inventez le vôtre.

N’oubliez pas que vous faites de l’art, lâchez-vous ! Et j’insiste sur ce point car les gens n’osent pas se lâcher. Lisez les 10 choses que j’ai comprises depuis que je blogue. Il offre quelques petits conseils qui vous aideront dans ce sens.

Bonus : Utilisez la viralité pour amener du trafic à votre blog

Noyé dans la masse « bloguesque » qui s’agrandit chaque jour, on trouvera des méthodes acharnées pour se faire voir. Alors pourquoi pas grâce au viral des autres ?

Vous connaissez le magazine Mashable ? Brian, un de leur employé, est chargé de repérer tout contenu viral du net avant les autres. Mashable se précipite pour en faire un article et si c’est une vidéo ils la publient directement sur leur blog pour profiter de sa notoriété et créer un effet boule de neige.

Main-voleuse
Pratique discutable…

C’est le principe du newsjacking : Faire en sorte que cette viralité soit vue sur son site en premier !

Mais le contenu original devient denrée rare. Combien de blogueurs en webmarketing ont écrit quelque chose qu’ils espèrent que vous lisiez depuis ce matin ? Assez pour lire pendant des jours !

Vous voulez vous faire remarquer ?

« Faire parti des 1 % des meilleurs n’est plus suffisant, vous devez être dans les 0,1% »

Le blogging a de l’avenir et se transforme vite

A vous de ne pas être largué et de trouver d’autres idées quand tout aura été écrit et que les conseils seront has been sur les blogs. A vous d’inventer !

Bien plus qu’un blog c’est votre CV de demain qu’il deviendra. A l’ère de la transparence, la feuille A4 et son entretien d’embauche risquent de faire léger en comparaison.

Quid du lecteur dans tout ça ?

Il serait bon de ne pas trop l’assister. Consommer de l’information simplifiée, cadrée, et emballée sans le moindre effort intellectuel pour l’obtenir a quelques effets pervers. N’oublions pas que nous sommes tous fainéants…

Sur une toile où tout est certifié véridique sans être vérifié ni prouvé, qui fera l’effort de débusquer les sources et les preuves disponibles ? A ce rythme là c’est l’idiocratie qui nous guette.

Panda-Pingouin
Car Panda et Pingouin surveillent les fraudeurs, pas les cons…

Et ça donne 20 000 commentaires sur un article de merde dévoilant une star sans maquillage contre 2 sur un billet de qualité qui n’aura pas su accrocher ses lecteurs…

Le Fast Thinking prémâché sera-t-il le fossoyeur de notre génération, de nos rêves et de notre époque ?

Sources :