Best Of - Les do’s and don’ts de la page Facebook de votre blog - 12 février 2014

Les do’s and don’ts de la page Facebook de votre blog

*mode 3615 mylife on* Je suis blogueuse depuis septembre 2012. (Le sujet de mon blog n’a rien à voir avec le webmarketing.) En bonne élève de Master 2 de communication, je me suis immédiatement dit que j’allais relier mon blog à tous les réseaux sociaux un minimum connus pour être sûre qu’il apparaisse dans un maximum d’endroits. A moi Facebook, Twitter, Pinterest! Bonne idée? Oui, bonne idée. A condition de savoir s’en servir, chose que moi, j’ai mis très, très, très longtemps à apprendre…

Car avoir des fans Facebook ne suffit pas. Quand on a 2500 fans Facebook mais qu’il n’y a qu’un post sur 10 qui récolte un like, c’est qu’il y a, clairement, un problème dans la gestion de la page Facebook. Au départ, je pensais qu’il suffisait d’avoir des fans, et que leur engagement viendrait de lui-même. C’est faux. Le métier de community manager, même quand on le fait à titre personnel pour promouvoir son propre blog, demande du temps. Alors pour que vous ne galériez pas, j’ai envie de partager avec vous les quelques astuces que j’ai découvertes à travers la page de mon blog.

Pour information, ma page compte un peu plus de 300 fans. Alors certes, certaines interactions pourront vous sembler faibles comparativement à mon nombre de fans. Mais je vous rappelle que je viens seulement de démarrer cette technique, que l’objectif est de vous montrer un progrès, pas une méthode infaillible qui fonctionne du jour au lendemain (cela n’existe pas, malheureusement, dans le community management comme ailleurs). *mode 3615 mylife off*

1. DON’T: utiliser les techniques de publication automatique. Je ne connais que WordPress.com comme plateforme de blogging donc je vais me baser sur cet exemple-là, mais j’imagine que d’autres plateformes telles que Overblog ou Blogger proposent ce service: lier votre blog avec votre page Facebook, pour publier automatiquement et faire le travail à votre place. Dit comme ça, ça a l’air tentant, sauf quand votre objectif est de créer de l’engagement. En effet, l’application va publier uniquement le lien, avec le titre. Il n’y aura aucune accroche, aucune âme, rien qui donnera envie à vos utilisateurs de cliquer. *En plus je soupçonne l’algorithme de Facebook de faire exprès d’accorder moins de visibilité à ces pages-là, mais comme je ne peux pas le prouver, je n’affirme rien.*

Malheureusement, ça, je l’ai compris beaucoup trop tard. Mais depuis que je me suis dit que j’allais scrupuleusement partager chaque article de mon blog avec mes petites mains, j’ai de plus en plus d’interactions avec les fans de ma page. Et soyez un peu honnêtes avec vous-mêmes: ça ne prend pas tant de temps que ça!

Avant:

Capture d'écran de la page Facebook Pensées d'une Shoesaholic

 

Très honnêtement, je ne sais pas comment j’ai mis aussi longtemps à comprendre que personne n’avait envie de voir ça.

Après:

Capture d'écran de la page Facebook de Pensées d'une Shoesaholic

J’ai même dû diminuer le zoom de mon écran pour pouvoir vous montrer mes interactions!

2. DO: publier des photos. Celle-là, je suis sûre que vous l’avez entendue dans des milliers d’articles semblables à celui-ci. Je l’ai entendue moi aussi, avant de m’y essayer et de me rendre compte qu’effectivement, ça marchait. Je vous entends d’ici « Oui mais je ne suis pas photographe ». Pas besoin de l’être. Sinon toutes les personnes qui ont un compte Instagram seraient photographes. L’essentiel, c’est de publier des photos qui ont un rapport avec le sujet de votre blog: la pêche, l’astronomie, la philatélie… Ce sont des sujets qui ne vont peut-être pas intéresser le Français moyen, mais ils vont intéresser le fan moyen de votre blog et de votre page!

Le petit plus, c’est de choisir un jour de la semaine où vous effectuez votre publication, de façon à fidéliser vos fans. Pour ma part, j’ai un blog sur les chaussures, alors la thématique s’est créée d’elle-même: tous les lundis, je publie une photo des chaussures que je porte ce jour-là! (Dit comme ça, ça parait niais, mais sur la page Facebook d’un blog chaussures, ça prend tout son sens.) En plus, ça remonte le moral des fans de chaussures de voir une jolie paire de souliers le lundi! Ces photos sont prises avec la caméra de mon téléphone, de la façon la moins professionnelle qui soit. Et elles suscitent quand même un engouement!

Capture d'écran de la page Facebook de Pensées d'une Shoesaholic

Sur cette photo précise, publiée le lundi 27 janvier, je n’ai eu que des likes; mais il m’arrive parfois d’avoir des commentaires, ce qui est le Saint-Graal de l’interaction!

3. DON’T: utiliser sa page Facebook comme simple relais des articles du blog. Vos fans ne sont pas des robots qui sont là pour absorber une information. Il faut leur montrer qu’il y a un humain derrière votre écran, et pas seulement une machine qui ne pense qu’à ses stats! (Même si, avouez-le, vos stats, vous y pensez.)

La solution, c’est de partager avec vos fans l’actualité autour de votre blog! Vous leur préparez un concours surprise? Dites-leur, ça ne fera qu’augmenter leur anticipation! Votre blog a gagné quelque chose? Dites-leur! Vous voulez les remercier pour quelque chose? Dites-leur, les gens adorent être reconnus pour ce qu’ils font! Il ne faut pas oublier que derrière vos fans se cachent des gens, et pas seulement des robots destinés à augmenter vos stats. La reconnaissance de l’humanité des uns et des autres marche dans les deux sens!

Exemple:

Capture d'écran de la page Facebook de Pensées d'une Shoesaholic

4. DO: interagir avec vos fans. Cela rejoint ce que je disais dans le point 3: vos fans ne sont pas des machines, et vous non plus. Répondre à un fan prend du temps, mais avouez que ça vous fait plaisir qu’un de vos lecteurs vous écrive pour vous poser une question, pour vous complimenter… cela renforce votre légitimité et flatte votre ego de blogueur!

Alors, il faut leur montrer que vous les avez entendus, et leur répondre, même quand vous ne connaissez pas la réponse. Il vaut mieux admettre qu’on n’est pas omniscient (de toute façon, personne ne l’est, sur aucun sujet!), que passer pour quelqu’un de froid et distant.

Exemple:

Capture d'écran de la page Facebook de Pensées d'une Shoesaholic

Ce que vous voyez ici est une conversation entre une blogueuse et ses lecteurs. Pas une page pleine de posts de robots sans âme. 🙂

Je pense que l’essentiel de mon article est là, finalement: montrez à vos lecteurs que vous avez une âme, et ils feront de même avec vous. *mode nunuche on*