Best Of - Sommes-nous condamnés à l’amoindrissement de notre vie privée en ligne ? - 18 novembre 2013

Sommes-nous condamnés à l’amoindrissement de notre vie privée en ligne ?

Lucie Pinzano Auteur

L’introduction récente de Criteo au Nasdaq et son succès vous a peut être interpellé ? Ce spécialiste français de la publicité en ligne ciblée a bâti un business florissant sur une technologie utilisant des cookies qui captent les données personnelles des internautes à des fins de ciblage publicitaire. Un usage de plus en plus controversé, encore peu encadré par la loi et qui provoque la méfiance du public. D’autre part l’affaire récente de cybersurveillance PRISM renforce les questions concernant le respect de la vie privée sur Internet. Pourquoi dans ce contexte, annonceurs, éditeurs de site Internet et financiers investissent sur une technologie perçue par l’opinion comme intrusive et non respectueuse de la vie privée ?

Un eco-système web encore dépendant des revenus publicitaires

Un premier élément de réponse serait que l’éco-système Internet actuel dépend largement de la publicité. Elle permet aux très nombreux éditeurs de sites internet de proposer gratuitement des contenus de qualité financés par cette dernière.

Formation Growth Hacking

Les annonceurs sans un tracking efficace de leurs campagnes publicitaires ne pourraient plus mesurer leur retour sur investissement, n’achèteraient plus d’espaces publicitaires et l’éco-système s’effondrerait. Faute d’alternative sérieuse, supprimer les cookies qui supportent ce tracking reviendrait à passer à un Internet majoritairement payant ou à privilégier les éditeurs de site Internet « premium ».

Les cookies, une solution limitée et des alternatives qui émergent

Ceci dit, les cookies présentent également certains défauts, ils sont dépendants de la volonté des navigateurs et surtout ne fonctionnent pas sur les mobiles, tablettes ou les TV connectées par exemple.
Pour s’affranchir des cookies (publicitaires), il serait nécessaire de trouver une solution de tracking multi-device indépendante, respectueuse des lois et de la vie privée.

Des solutions et des acteurs émergent peu à peu tels que Tactads, une startup française indépendante qui propose une technologie de tracking cross-device (tous appareils connectés) dont il en font la démonstration au travers du site dédié : howdoyoutrack.me

Cette technologie dite de FingerPrinting se différencie des cookies par son approche probabiliste/statistique : la technologie identifie des appareils grâce notamment aux logiciels installés, au fuseau horaire, à la police d’écriture, à la taille et résolution d’écran et cela avec une précision de 80% à 99%. L’ensemble forme une « signature » unique, une empreinte numérique qui correspond à votre appareil.

Avec cette solution de tracking, rien ne permet de reconnaitre un individu, aucune donnée personnelle (tout ce qui va caractériser un internaute en tant qu’individu) n’est collectée.

L’autre alternative possible consisterait à évoluer vers une approche individuelle au cas par cas dans laquelle l’éditeur du site internet devra demander à l’internaute la permission de le « tracker » avec des cookies et lui laisser le contrôle en lui permettant de modifier ses préférences. Ce qui semble être en théorie une bonne idée peut en pratique introduire de grandes disparités surtout si cette solution n’est pas accompagnée de pédagogie et encadrée par la loi.

Le tracking publicitaire bien utilisé doit rendre « service » aux utilisateurs

Le perfectionnement du tracking peu importe la solution retenue devrait permettre à terme d’offrir une publicité pertinente, à valeur ajoutée à l’utilisateur (selon une étude Ifop, 80% des français trouvent la publicité sur Internet nuisible quand plus de la moitié des Britanniques éprouvent un sentiment positif s’ils savent que leurs données personnelles sont utilisées correctement par les entreprises).

Cela semble donc être la bonne solution pour se sortir par le haut de la problématique de respect de la vie privée. Permettre à l’internaute de donner son avis sur les publicités des annonceurs (et en faire la publicité auprès des utilisateurs) de façon à leur permettre d’améliorer leurs campagnes et finalement de rendre au travers de la publicité un service aux consommateurs.

Et vous qu’en pensez-vous ?