Best Of - 3 principes de link building pour renforcer votre référencement naturel - 2 octobre 2013

3 principes de link building pour renforcer votre référencement naturel

Link building pour renforcer votre référencement naturel

La création de liens vers votre site internet, le link building, n’est pas la tâche préférée des référenceurs. C’est une discipline en évolution constante et qui ne peut directement se comparer à d’autres méthodes marketing du web. De nombreux business tentent de la comprendre et la maîtriser, mais peu y arrivent. Certaines agences de référencement éprouvent des difficultés et préfèrent ne pas y toucher.

Le link building vers votre site, c’est un peu comme une cible mouvante. Vous tirez une fois, vous l’atteignez. Vous tirez une seconde fois, et vous vous rendez compte qu’elle a changé de position. Du coup, vous pestez, vous ne l’atteignez plus.

Training&Co'm

Le link building est toujours plein de surprises. Toute stratégie, qu’elle soit white, grey ou black hat, comporte un certain degré de danger. Vous pouvez par exemple aujourd’hui publier en ligne des communiqués de presse, déclarer votre site à un maximum d’annuaires pertinents ou propager vos articles via les réseaux sociaux. Ces techniques sont encore valables en 2013. Mais dans le monde du netlinking, rien n’est immortel.

Malgré tout, pour votre référencement naturel, votre objectif est d’obtenir des liens de la meilleure qualité possible. Vous voulez utiliser les techniques qui seront les plus durables possible. Voici 3 principes qui vous aideront à rester sur le droit chemin et vous permettront de renforcer votre référencement de façon durable.

1. Contenu marketing & leaders …

Une des raisons pour lesquelles le contenu marketing est si puissant est que chacun de ces éléments vous permet d’atteindre un de vos objectifs. Un article de blog peut apporter de nombreux bénéfices :

  • Aspirer le visiteur dans votre tunnel de conversion (ex : inciter à s’inscrire à votre newsletter)
  • Renforcer votre link building (ex : un bon article de blog est souvent cité sur d’autres sites, avec un lien y menant bien sûr ;-))
  • Renforcer votre référencement sur la longue traîne
  • Générer des leads concrets (ex : mener à l’achat d’une formation en ligne)
  • Encourager le partage via les réseaux sociaux (Twitter, Linkedin, Facebook, …)

Vous avez des soucis pour la création de contenus ayant une réelle valeur ajoutée ? Demandez l’avis de personnes d’influence de votre secteur. Ils deviendront rapidement vos ambassadeurs, vos meilleures sources de lien. En effet, si vous parlez à quelqu’un du sujet dont vous allez traiter, il vous écoutera avec attention et partagera ses idées avec plaisir, quelle que soit l’importance de son « Aura ».

Lorsque vous leur annoncerez la diffusion de votre article sur le web, ils auront tendance à faire un lien vers celui-ci. Pour renforcer cette incitation à la création de lien, citez la personne dans votre article. N’hésitez-pas à faire savoir à vos lecteurs qu’elle a dit telle ou telle chose. Elle sera alors encore plus encline à faire connaître votre article.

N’oubliez jamais qu’un leader aime les challenges. Donnez-lui à manger, des problèmes à résoudre. Lorsque vous suivez ses recommandations, faites lui savoir. Demandez par exemple à un leader quelles sont, selon lui, les 5 tendances dans son domaine. Où pense-t-il que son domaine d’activité sera dans 5 ans ? Soyez honnête dès le début. Expliquez-lui ce que vous voulez vraiment. Il adorera vous aider. Attention, vous risquez d’obtenir des liens de très haute qualité ;-).

2. Un panda, c’est comme une centrale nucléaire !

Je suis surpris de voir des référenceurs discuter encore du pourcentage de « mots clés » à utiliser dans son link building. Ok, ces discussions n’ont rien d’absurde. Concernant l’utilisation d’ancre dans le netlinking (voir définition Ancre de lien), on voit des questions comme :

  • Combien de liens avec l’ancre X dois-je avoir pour être dans le top 3 ?
  • Quel est le minimum de répétition requis par Google ?
  • Quel pourcentage minimum (ou maximum) dois-je atteindre ?

On observe certaines tendances : Google devient chaque jour un peu plus intelligent. Ses ingénieurs programment leur machine composant l’algorithme de telle façon que, si un référenceur en comprenait l’entièreté, il ferait pipi dans son pantalon. Rassurez-vous, je ne parle pas d’expérience personnelle ;-).

Faisons une simple comparaison entre les mises à jour de Google panda et le travail d’un poste de contrôle nucléaire. Vous voyez l’image ci-dessous ? Vous y voyez des milliers de diodes et de boutons en tout genre. Les ingénieurs y travaillant les maîtrisent mais nous, de l’extérieur, nous n’y comprenons rien. Leur travail vise à contrôler et mettre en place toute opération devant être réalisé dans une centrale nucléaire.

Link building
3 principes à suivre pour votre link building
Source image : lepoint.fr

Imaginez maintenant cette même photo dans la salle des machines qui contrôle l’algorithme de Google. Il y a aussi des milliers de diodes et boutons. Chaque diode représente un facteur d’influence de votre référencement utilisé par le moteur (// réacteur nucléaire). Ces facteurs sont des signaux sociaux, la structure de votre site, votre densité de mots-clés, …

Habituellement, les ingénieux de Google se promenaient dans cette salle de contrôle et ajustaient de temps en temps 1 ou 2 diodes à la fois, jamais plus. Cela leur permettait de tester l’impacte de ces modifications sur les résultats avant de lancer définitivement une mise à jour de l’algorithme.

Mais la venue de Panda a été une petite révolution. Panda ne se contente pas de toucher à 1 ou 2 diodes. C’est une réelle machine apprenante, issue de l’intelligence artificielle, qui étudie le comportement de toutes les diodes en même temps. En se basant sur de très nombreux indicateurs, ce sont pratiquement tous les facteurs qui influencent le référencement qui sont mises à jour d’une traite.

Vous pouvez vous imaginer Panda comme ceci : Google a créé un robot très intelligent qui devient chaque jour plus malin en absorbant un énorme volume de données. Cet être, moitié homme, moitié robot, se concentre sur une seule tâche. Il étudie, 24h/24 et 7j/7, tous les facteurs de référencement pour les rendre encore plus efficace.

Après avoir étudié comment rendre Google encore plus performant et analysé des « giga-tonnes » d’informations, le robot présente ses différentes recommandations à de réels ingénieurs. Ils analysent alors ces recommandations pour ensuite les implémenter, ou non, dans l’algorithme de Google. Un nouveau Panda vient alors au monde.

En 2008, vous pouviez entrevoir ce que pensaient et faisaient les ingénieurs de Google. En 2013, pensez-vous pouvoir comprendre ses ingénieurs, son robot Panda et Penguin ?

Panda est annoncé comme « intégré en temps réel » dans l’algorithme de Google, vous y croyez ? Cela me paraît fort possible. De toute façon, il faut faire avec.

3. Travaillez intelligemment : attention à ce que vous demandez

Nous avions l’habitude de nous battre pour obtenir des liens de qualité, provenant de sites d’autorité et ayant une ancre spécifique. Ensuite, nous avons travaillé plus intelligemment, nous nous sommes adressez plus personnellement  aux webmasters et n’avons plus ‘exigé’ des ancres exactes.

En 2013, est-ce que la meilleure façon de travailler son link building soit simplement de demander la création de liens … et c’est tout ? Créer des relations, demander des liens et laisser ses partenaires décider eux-mêmes s’ils vont créer un lien vers votre site, est-ce le top ?

Si cela vous semble fou, laissez-moi vous poser une question : essayez-vous de travailler votre link building de façon naturelle ? Comment pourriez-vous améliorer votre référencement de manière plus naturelle qu’en laissant vos partenaires choisir comment, quand et où ils veulent parler de vous ?

Pour rester devant, allez de l’avant !

Toute nouvelle tactique de link building qui excitera les référenceurs les plus chevronnés risquera de disparaître les mois qui suivent. Alors, ne mettez tous vos œufs dans le même panier. Pensez plus loin et posez-vous des questions comme « Quels liens pourraient m’aider à acquérir un meilleur référencement, pour toujours ? ». Finalement, cela veut dire qu’il faut créer du contenu apportant une réelle valeur ajoutée à vos lecteurs. Soit, du contenu qui vous apportera des liens naturels.

Êtes-vous d’accord avec ces 3 principes ? Les appliquez-vous ? Pour les plus chevronnés, j’attends une 4ème méthode en commentaire.