Best Of - Avantages et inconvénients de travailler pour une startup - 26 septembre 2013

Avantages et inconvénients de travailler pour une startup

Mael Roth Auteur

Les startups représentent un univers attractif pour les jeunes diplômés, notamment à l’étranger. La vue romantique de la startup à l’ambiance décontractée, favorisée par la description faite dans divers films relatant cette vision, s’est imposée. Mais il faut savoir que tout n’est pas toujours rose non plus. Quels sont les avantages et inconvénients de travailler pour une startup?

 

Travailler pour une startup: Oui, mais…

Il y a moins d’un an, je sortais d’école de commerce avec mon master en marketing international en poche, trilingue et avec des expériences internationales au compteur, j’étais convaincu que j’avais une chance auprès de grandes entreprises. J’étais en négociation avec une grande entreprise d’e-commerce avant de tomber sur une offre d’emploi d’une startup allemande avec un concept intéressant. Je me suis dit qu’un entretien ne ferait pas de mal et j’y suis allé. L’ambiance décontractée et l’opportunité de participer à un projet encore jeune avec des perspectives de croissance immenses m’a convaincu et j’ai décidé d’accepter le job, pourtant bien moins payé que ce à quoi je pouvais prétendre (en théorie). Quelques 8 mois plus tard, je suis dans une position avec des responsabilités que je n’aurais pas eu dans une grande entreprise si rapidement. Tout est bien qui finit bien? Pas tout à fait.

Formation Growth Hacking

Les avantages

Qu’est-ce qui rend ce type de poste particulièrement attractif ? Je m’appuie pour cela sur mon expérience personnelle et sur l’article de venturevillage.

  • Des perspectives d’évolution intéressantes, les fondateurs / recruteurs promettent des possibilités d’évolution très rapides si l’on prouve que l’on est bon dans son domaine!
  • Une hiérarchie moins visible et rigide que dans les plus grandes structures et ainsi un contact plus personnel avec les supérieurs.
  • Une ambiance décontractée, souvent dans une équipe internationale et une bonne ambiance de travail.
  • Une certaine flexibilité dans le la façon de travailler, puisqu’on est « seul responsable » de la réussite de sa partie du projet.
  • Une opportunité d’apprendre beaucoup et rapidement dans des domaines différents, les tâches sont moins découpées entre les différents services.

Tous ces facteurs vous semblent bien attractifs ? Il existe nénamoins des inconvénients…

Les inconvénients

Ces inconvénients commencent déjà à se faire sentir après quelques mois… c’est le début d’un rythme d’enfer, psychologiquement éreintant.

  • La vie d’une startup, c’est parfois assez chaotique. Le manque de structure est un certainement inconvénient. Le leadership n’est pas assez développé et les fondateurs ont souvent un manque d’expérience dans le management.
  • Au niveau financier, c’est rarement (jamais?) attractif, puisque les initiateurs du projet ont un budget limité et tentent de garder les coûts au minimum. Il est également difficile d’obtenir une autre forme de compensation ou d’avantages et il n’est possible de négocier des parts dans la structure qu’une fois que vous aurez montré que vous êtes indispensable.
  • Il y a du boulot, c’est certain. Travailler pour une startup, c’est faire une croix sur ses 35 heures et accepter de faire des heures supplémentaires sans aucune compensation ! Ne parlons pas de vacances ! Vous travaillez sur ces  projets à temps plein…
  • Les contrats ne sont pas à l’avantage des employés mais des employeurs, travailler pour une startup, c’est accepter une certaine instabilité et précarité.

Venture Village vient de publier une infographie résumant ces avantages et inconvénients:

Infographie par venturevillage.eu
Infographie par venturevillage.eu

Conseils aux jeunes diplômés

L’opportunité de travailler pour une startup ou même d’en créer une (ce qui est encore une autre paire de manches) est intéressante pour les jeunes diplômés qui ont d’avantage en tête l’envie de partir à l’aventure que d’obtenir un bon salaire et la sécurité de l’emploi. Les processus de recrutement étant souvent bien plus courts que pour les postes dans les grandes entreprises, la possibilité de commencer à travailler très rapidement, et de gagner en expérience en font un nid à Jeunes diplomés ! Les tâches à accomplir sont bien plus intéressantes que dans une grande entreprise dans laquelle on commencera par faire les tâches ingrates pour « rentrer dedans. »

Par contre c’est véritablement un rythme d’enfer qu’il faut pouvoir tenir, cela simplement avec l’espoir d’avoir pioché dans LA startup sur 10 qui parviendra à subsister sur le long terme. Avec ma modeste expérience, je vais me lancer dans la tentative de donner 3 conseils à ceux qui hésitent à se lancer ou viennent de le faire:

  1. Formez-vous au-delà du minimum: travailler pour une startup implique que tous les employés doivent être à l’affût d’opportunités à saisir et engagés pour continuer à développer ce que vous vendez. Pour cela, il est nécessaire d’être au courant des dernières tendances mais aussi de comprendre le contexte dans lequel on évolue. Assimilez les informations et mettez les en perspective. Dans une startup, le travail ne s’arrête pas à 17H!
  2. Le réseau, c’est votre survie: La startup vous permettra de développer votre réseau de connaissances, notamment avec d’autres « startuppers ». Le sujet est quelque peu délicat, mais lorsque vous êtes en charge de développer un certain secteur, assurez-vous que votre réseau reste votre réseau afin qu’il devienne indispensable à l’entreprise…
  3. Scrutez d’autres opportunités: Le jour venu des re-négociations contractuelles, vous devez être dans la position de pouvoir dire non à une offre que vous ne jugez pas digne de votre travail. S’il faut bien entendu s’attendre à rester en dessous d’un salaire moyen pour votre profil en startup, après avoir fait vos preuves, ces qualités doivent également valoir plus qu’une compensation de stagiaire. Scrutez d’autres opportunités pour ne pas devoir accepter un contrat dont vous n’êtes pas satisfait par manque d’alternatives.

Certains d’entre vous travaillent-ils (ou l’ont par le passé) en startup et veulent me taper sur les doigts parce que j’ai écrit des bêtises? Réagissez ! Commentez ! Je promets de répondre!