Best Of - 8 conseils pour augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails - 7 mars 2013

8 conseils pour augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails

8 conseils pour augmenter le taux d'ouverture de vos e-mails

Lorsque vous envoyez des e-mails, vous souhaitez bien sûr que les destinataires les ouvrent et les lisent. Vous n’avez pas seulement besoin de bons contenus, mais aussi de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails. Appliquez ces huit conseils et atteignez cet objectif…

Conseil 1 : Écrivez clairement de qui provient l’e-mail

Avant que les destinataires lisent le contenu de votre e-mail, ils regardent de qui il provient. Assurez-vous que les lecteurs sachent clairement qui vous êtes. L’erreur la plus grave que vous pourriez commettre serait de n’utiliser qu’une seule adresse.

Google Loves Me

Par exemple, n’utilisez pas uniquement des adresses du type info@compagnie.com si vous ne souhaitez pas que votre e-mail se retrouve à la poubelle… Privilégiez davantage des signatures telles que Compagnie X (vous identifier est un élément crucial pour diminuer votre taux de pourriel). Utiliser une combinaison telle que « Compagnie X info@compagnie.com » est également tout à fait envisageable et fortement conseillé.

Conseil 2 : Trouvez une ligne de sujet intéressante

Assurez-vous que vos e-mailings se différencient grâce à une ligne éditoriale précise et à des sujets susceptibles d’intéresser votre cible. Un objet, c’est-à-dire un titre bien écrit invite le destinataire à ouvrir le courriel. Il l’informe aussi de son contenu.

Ainsi, lorsque vous envoyez un e-mail visant les personnes à la recherche d’emplois, n’utilisez pas un titre tel que :

  • « Nouvelles sur les recherches d’emploi »

Essayez plutôt :

  • « Des recruteurs peuvent vous demander votre mot de passe Facebook »

La longueur idéale pour une ligne de sujet est de moins de 45 caractères, et la majorité des clients de courriels couperont les sujets plus longs.

Conseil 3 : Utilisez le preheader

Il s’agit de bien utiliser le preheader, le début du texte qui paraîtra sous ou à côté de la ligne de sujet. Plusieurs e-mails contiennent des preheaders standards tels que :

  • Vous ne pouvez lire cet e-mail? Ouvrez la version web.
  • Vous recevez ce courriel parce que vous vous êtes enregistré à…

Faites mieux. Écrivez une introduction accrocheuse qui invite le lecteur à ouvrir votre e-mail et à poursuivre sa lecture.

Conseil 4 : Trouvez le bon moment

Le jour et l’heure d’envoi du courriel sont une bonne façon d’influencer votre taux d’ouverture. Si vous envoyez des e-mails B2B, ce n’est probablement pas une bonne idée d’envoyer des courriels un samedi. La majorité de vos lecteurs ne seront probablement pas au travail pendant la journée. Prenez également en considération l’heure d’envoi. Par exemple, si vous envoyez vos courriels tout juste après midi pendant la semaine, une grande partie des employés ouvrira plus probablement vos courriels.

Conseil 5 : Envoyez vos e-mails à des personnes qui ont vraiment voulu être enregistrées

Soyez claire à partir du moment où quelqu’un s’enregistre pour recevoir votre courriel. A quel type d’information peut-il s’attendre? Combien de fois peut-il recevoir vos e-mailings? Vous pourriez effrayer certains opt-ins de cette façon, mais ce n’est pas une mauvaise perte. Vous préférez avoir un opt-in qui lit votre e-mail, que dix qui s’en déferont sans même l’ouvrir!

Conseil 6 : N’ayez pas peur de perdre des abonnés

Assurez-vous qu’il ne soit pas trop difficile de se désabonner de votre liste d’envoi. Non seulement la loi exige que vous laissiez la possibilité de se désinscrire à vos abonnés (l’opt-out). De plus, il est inutile d’envoyer des courriels à des gens qui ne se donneront pas la peine de les lire. Dans le pire des scénarios, ils pourraient même classifier vos courriels comme spam.

Conseil 7 : Envoyez vos courriels selon la bonne fréquence d’envoi

À quelle fréquence devrais-je envoyer des e-mails ? Quelle est la fréquence d’envoi idéale ? Trouver la réponse à partir d’un seul endroit: l’abonnement. Donnez à vos abonnés la possibilité, au moment de l’abonnement, de choisir à quelle fréquence ils recevront vos courriels.

Conseil 8 : Apprenez à connaître vos abonnés grâce aux tests

Tous les groupes cibles ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi vous ne devriez utiliser que les sept conseils ci-dessus pour commencer. À partir de là, la meilleure façon d’améliorer votre taux d’ouverture est de tester diverses stratégies tout en continuant d’en mesurer les résultats.

Essayez les envois avec la méthode de split testing : différents moments d’envoi, lignes éditoriales et sujets différents… Continuez d’effectuer des changements et de façonner vos e-mails, ceci jusqu’à ce que vous ayez trouvé le format et la fréquence idéals!