Best Of - Publicité évènementielle : accessible à tous budgets ? - 1 octobre 2012

Publicité évènementielle : accessible à tous budgets ?

Publicité événementielle : accessible à tous budgets ?

On a vu fleurir de nombreux événements comme des concerts, des soirées, des business meetings… Nous avons tendance à penser que faire de la publicité pour de tels évènements demande de gros moyens financiers. Vous vous arrachez les cheveux pour découvrir comment faire la promotion de votre activité ? Avec l’évolution des moyens technologiques de communication, vous pouvez considérablement diminuer vos coûts publicitaires. Voyez plutôt…

Comment choisir la bonne stratégie publicitaire ?

Organiser un événement, c’est finalement assez banal. Vous les voyez fleurir à profusion. Vous n’êtes pas le premier à organiser une soirée dans votre village, une brocante dans votre quartier ou un festival de jazz. Comment pouvez-vous faire connaître votre événement parmi tous ceux déjà présentés dans votre région ? Comment en faire la publicité si votre budget est restreint ? Pour éviter de gaspiller votre argent, vous devez clairement réfléchir à votre stratégie et soigner votre communication.

Google Loves Me

Opter pour la bonne stratégie consiste notamment à déterminer votre objectif et votre public cible. De là, vous devez choisir que lui dire, comment et sur quels supports diffuser votre publicité. Ces paramètres fixés, peu importe la taille ou l’envergure de votre budget, tous les moyens sont bons pour inciter les gens à participer à votre évènement : publicité dans un journal local, dans un magazine national ou … nous y arrivons … sur internet, pour limiter vos dépenses.

Internet, partenaire idéal en publicité

Depuis sa naissance, internet n’a fait que grandir. Il est présent dans le quotidien de la plupart des occidentaux. De l’enfant de 7 ans à sa grand-mère de 77 ans, pratiquement tout citoyen va sur internet, pour relever ses emails, lire des news sur un blog ou discuter sur Skype.

Avec l’évolution du web 2.0, c’est devenu une réelle plateforme d’échange. Vous pouvez donc y discuter ouvertement avec votre public. Vous apprenez à connaître ainsi leurs intérêts mais aussi, vous communiquez sur votre évènement.

Vous ne disposez pas de moyens suffisants pour faire de la publicité sur les médias traditionnels ? Peu importe ! Sachez que le web vous permet une présence et une interaction pour un coût réduit. Vous pourrez susciter l’interrogation, l’intérêt, le désir, … Vous ferez alors ce que l’on appelle du ‘Teasing’.

Internet offre de nombreux moyens de communication qui vont des réseaux sociaux aux blogs en passant par l’e-mailing. Une pléiade de supports dont certains sont totalement gratuits et, lorsqu’ils sont utilisés à bon escient, ont un réel impact auprès de votre audience.

Techniques internet pour promouvoir l’événementiel

Vous pouvez utiliser internet de différentes manières pour faire la publicité de votre événement. Vous serez présents au moment idéal, quand l’internaute recherchera une activité comme le vôtre. De plus, c’est à travers le monde entier que votre publicité sera faites, pour pas un rond de plus ;-). Une aubaine pour tout annonceur ou organisateur. Les professionnels l’ont compris, mais vous ? N’attendez plus pour vous aussi faire face à votre public.

Dans la multitude de supports web disponibles, certains se distinguent plus particulièrement, au vu de leur succès :

  • Facebook a été lancé en 2004, sous le nom de thefacebook.com. Ce célèbre réseau social regroupe aujourd’hui plus de 800 millions de personnes, selon son fondateur, Mark Zuckerberg. Son  audience, particulièrement étendue, peut profiter à la promotion de votre événement. Sur son interface, le site propose d’ailleurs des options permettant de partager votre publicité qui peut alors connaître un effet viral.
  • Twitter est un peu plus jeune puisqu’il a vu le jour en 2006. Positionné derrière Facebook, ce réseau de microblogging vous permet de diffuser rapidement votre information. Il est à sérieusement considérer pour communiquer sur votre événement parce qu’il peut également amplifier un effet viral.
  • Les réseaux sociaux professionnels sont aussi intéressants si votre événement est du même type. Linkedin ou Viadeo exercent une influence importante et réunissent plusieurs centaines de millions d’internautes.


Photo de Svilen Milev, sur www.sxc.hu

Plus votre communication atteindra votre cible, plus vous toucherez vos objectifs. Les réseaux sociaux vous permettent de toucher une part très importante de votre public. Mais il existe aussi sur le web d’autres moyens de communication.

  • Le blog  jouit d’une certaine influence sur internet. C’est un excellent média pour entamer la conversation avec votre public. Vous pouvez intervenir sur des blogs existants sous forme de commentaire par exemple.
    Attention, si vous décidez de réaliser votre propre blog, je vous conseille fortement de le tenir régulièrement à jour. Postez des news sur l’avancement de votre organisation, des annonces sur les participants, des nouvelles de dernière minute, … un blog vivant vous rapportera bien plus de visibilité et fera votre publicité simplement parce que vous communiquerez ouvertement. Mais si vous ne le tenez pas régulièrement à jour, il aura été une pure perte de temps car il ne vous rapportera aucune visibilité, à moins d’y travailler alors activement hors de celui-ci, pour le rendre plus populaire.
  • Le site web est une véritable vitrine commerciale, dans son utilisation la plus réduite. Il offre à vos visiteurs un aperçu de votre évènement. Pourquoi ne pas y afficher des photos de l’année dernière ? Des témoignages ? Tout ce qui prouve la qualité de votre activité devrait se trouver sur votre site.

Pour réaliser la publicité de votre évènement, il existe encore de nombreux autres moyens. Je pense aussi aux mobiles. Ne serait-ce pas un bon moyen de toucher un public en vacances, et donc éloigné de son PC ?

  • Quels médias publicitaires privilégiez-vous ?
  • Quel est votre retour sur vos expériences antécédentes ?

Partagez vos expériences en commentaire.