Marketing viral - Tatouage publicitaire : l’effet buzz garanti - 27 septembre 2012

Tatouage publicitaire : l’effet buzz garanti

Tatouage publicitaire : l'effet buzz garanti
Invité Auteur

Cet article a été rédigé par Benjamin Durant de la société Netcreatif. Connaissez-vous le tatouage publicitaire ?  Ce concept marketing consiste à louer une partie du corps d’une personne pour y tatouer une marque, un logo, l’adresse d’un site web…. et assurer ainsi une visibilité exceptionnelle à l’enseigne…

Le concept fait fureur aux Etats-Unis. Et pour cause : à chaque fois que l’un des tatoués se déplace, les regards des autres sont aussitôt attirés par le tatouage. Certains tatoués n’ont pas hésité à vendre leur front ou à arborer fièrement une quinzaine de logos sur leurs bras !  Le skinvertising est particulièrement populaire auprès de certains sites web, qui en profitent pour booster leur notoriété… et qui se moquent des polémiques (il s’agit quand même de traiter le corps humain comme un simple panneau publicitaire).

Job&Co'm

Les salles de jeux en ligne ont souvent recours à cette nouvelle tendance marketing.  Le cas le plus célèbre est celui d’une jeune mère de l’Utah, Karolyne Smith, qui n’a pas hésité à louer son front pour y tatouer le nom d’un casino ! Depuis 2005, elle est ainsi l’ambassadrice de GoldenPalace.com… En contrepartie, elle a touché 10 000 $ (soit environ 7700 euros) pour pouvoir payer les frais de scolarité de son fils. Pour le casinotier, ce coup de projecteur était inespéré puisqu’il a profité d’une publicité largement médiatisée alors même que les joueurs américains sont dans l’illégalité lorsqu’ils s’adonnent aux jeux d’argent en ligne.  Le résultat sur le chiffre d’affaires de l’enseigne a dû être significatif puisque Golden Palace a aussi acheté un espace sur un avant-bras et sur un dos auprès de deux autres personnes.

Tatouage Goldenpalace

Ce phénomène est-il exportable en France ? Winamax ou PokerStars, qui joue souvent la carte de la provocation,  vont-elles s’afficher sur le cou ou le torse des joueurs ? A priori, non. Un des principes fondamental de notre société est que le corps humain est inaliénable, et donc non commercialisable.  Il existe seulement des tatouages éphémères, offerts aux employés ou aux fans (en tant que goodies)  pour promouvoir un événement spécial.

En revanche, les marques doivent rester vigilantes quant aux comportements parfois excessifs de leurs clients. De plus en plus de fans se font tatouer le logo de leur enseigne favorite, surtout dans le secteur des NTIC et des jeux vidéo. La pomme d’Apple est notamment devenue un classique chez les tatoueurs… Mais, au niveau de la communication, c’est un levier à double tranchant. L’image de marque peut notamment se dégrader à cause de ce décalage entre le discours (éthique) et le comportement affiché (aliénation du corps d’un individu).