Liens sponsorisés - Toutes les réponses à vos questions sur Google AdWords - 25 avril 2012

Toutes les réponses à vos questions sur Google AdWords

Toutes les réponses à vos questions sur Google AdWords
Invité Auteur

Sylvain m’a gentiment invité sur Webmarketing & Co’m afin que je vous fasse part de la sortie d’un livre dédié aux liens sponsorisés : le Guide Pratique des Liens Sponsorisés. Publié aux Editions de l’Alambic et disponible sur Amazon, l’ouvrage particulièrement adapté aux novices en référencement payant répond à plus de 100 questions que vous vous posez surement sur les liens sponsorisés.

Je l’ai écrit en ayant à cœur de rester pratique, concret, et le moins théorique possible. C’est pour cela que j’ai récolté ces dernier mois des questions que l’on m’a réellement posé sur les liens sponsorisés, afin de rester au plus proche de l’intérêt des lecteurs. C’est un guide conçu pour être gardé à portée de main, que l’on feuillette dès que l’on s’interroge sur le SEA !

Google Loves Me

Pour vous donner un aperçu des problématiques traitées dans l’ouvrage, voici 3 questions que vous vous posez peut-être, et auxquelles je réponds ici même ainsi que dans le livre :

Comment éviter de dépenser l’intégralité de mon budget sur une courte période ?

« Beaucoup d’annonceurs qui ne maîtrisent pas correctement les plateformes publicitaires de liens sponsorisés font le désagréable constat de voir leur budget mensuel dépensé en quelques jours, voire en quelques heures. Pour éviter ce genre de mauvaise surprise, il est important de définir une limite de dépense de la campagne (également appelée « capping » d’une campagne).

Le capping d’une campagne consiste à définir au sein de l’interface publicitaire le montant maximum quotidien que vous allouez par campagne : la régie publicitaire prend en compte cette information et ne dépassera pas ce seuil. Il est important de savoir que ce capping ne se gère qu’au niveau de la campagne, il vous est impossible de définir un budget maximum par adgroup ou par mot clé.

Pour mettre en place un capping budgétaire, rendez-vous dans les paramètres de votre campagne et définissez un montant maximum de dépense par jour. Vous avez également la possibilité de choisir une diffusion standard ou accélérée des annonces en fonction du budget. A noter que certaines régies proposent également de définir en parallèle un budget mensuel maximum, ce qui offre plus de sécurité et de flexibilité quant aux changements du budget quotidien. »

Comment identifier les mots clés négatifs à inclure dans une campagne ?

« Pour trouver les bons mots clés exclus qui vous éviteront de payer un trafic non qualifié, plusieurs outils s’offrent à vous. Le premier est le moteur de Google, avec sa fonctionnalité de suggestions automatiques. Quand vous effectuez une recherche sur Google, le moteur va automatiquement vous proposer des associations de mots liés à votre requête, basées sur les requêtes les plus fréquemment saisies par les internautes. Servez-vous en pour trouver des mots négatifs pertinents !

Google propose également un outil, le Keyword Tool, vous permettant de trouver de nouveaux mots clés liés à des termes particuliers. Là aussi, il s’agit d’une source intéressante d’idées de mots à exclure en fonction du contexte qui vous intéresse.

Enfin, Google AdWords propose un rapport sur les requêtes ayant généré des clics sur vos annonces (via un ciblage Large par exemple). Etant donné que les informations proviennent de votre propre compte, il s’agit de la source la plus fiable pour déterminer les négatifs à exclure de votre campagne.

Pour générer ce rapport sur les termes de recherche, cliquez sur la campagne et/ou l’adgroup désiré, choisissez votre période, rendez-vous dans l’onglet Mots clés, et cliquez sur le bouton « Afficher les termes de recherche » puis « Tous », et intéressez-vous aux mots n’affichant pas la notion « Ajouté », c’est-à-dire ceux qui ne sont pas déjà présents au sein de votre campagne. »

Ai-je légalement le droit d’acheter les mots clés des marques concurrentes ?

« Si Google n’assure plus la protection de l’achat de marques déposées sur AdWords, cela ne signifie pas pour autant que vous avez le droit d’acheter le mot clé correspondant à une marque concurrente. En effet, Google se décharge simplement de la responsabilité légale que peut entraîner cet acte.

Dès lors, si vous achetez la marque protégée d’un concurrent, ce dernier a la possibilité de vous attaquer en justice pour atteinte aux droits de protection d’une marque déposée, et ainsi vous assigner en contrefaçon. A noter qu’il existe deux cas où l’achat de marques déposées est plus ambigu dans la jurisprudence française : le cas où la marque déposée est constituée de mots génériques, et le cas où vous êtes distributeur agréé de la marque en question.

Mon conseil : ne prenez pas ce risque. Même si la plupart des litiges sur l’achat de marques protégées sur AdWords se règlent à l’amiable, il est possible qu’un concurrent un peu sanguin fasse appel à la justice. »

Vous souhaitez obtenir des réponses à d’autres questions à propos des liens sponsorisés : sur l’achat de mots clés, les liens avec le référencement naturel, l’optimisation des annonces où l’utilisation de l’outil de recherche de mots clés de Google par exemple ? Toutes les réponses à 105 questions que vous vous posez sur le SEA sont dans le Guide Pratique des Liens Sponsorisés.

Que vous gériez une campagne de près où de loin, des questions stratégiques et opérationnelles sont réunies dans ces pages, accompagnées d’un lexique complet sur le vocabulaire du référencement payant. Un livre à garder à portée de main quand on utilise Google AdWords !

Pour plus d’informations sur le livre : www.guide-liens-sponsorisés.fr

N’hésitez pas à me contacter directement via le formulaire du site afin notamment de me poser des questions auxquelles je n’aurai peut-être pas répondu au sein de l’ouvrage, elles m’aideront beaucoup !

Florian Marlin.