Marketing viral - Le buzz : Nouveau remède pour la presse ? - 29 avril 2010

Le buzz : Nouveau remède pour la presse ?

Ça Buzz ! France soir a lancé cette semaine une campagne qui  «  buzze »  fort. Epaulé par l’agence You to You, ils ont lancé un concours gros calibre : le Reportour en 80 jours.  Une nouvelle version de The best job in the world mais en version haut de gamme…

Le job.

Recruter un envoyé spécial en CCD de 80 jours qui partira aux quatre coins du monde pour partager au fur et à mesure ses péripéties.

Votre histoire d'amour avec le SEO commence ici

Plus de 5500 internautes se sont inscrits depuis le lancement de la campagne, le 26 avril.

La vidéo = ma question de femme.

Voici la vidéo :

Pas mal explicite.

Cependant je voudrais relever  un petit bémol : dans la vidéo, il est suggéré que le reporter fera de nombreuses rencontres et là on voit apparaître une nana, bien à son avantage. Dois-je en déduire que le gagnant sera forcément un homme ? Pourquoi s’adresse-t-on plus particulièrement aux hommes ?

On converse !

On en parle un peu partout sur le web. On parle aussi beaucoup des candidats qui génèrent le plus de trafic : Cyprien et Romain.

Blogueurs influents ils font exploser les scores laissant derrière eux un bon nombre de candidats sur la touche dont moi (haha).

On y retrouve également des pseudo-célébrités tel le que Cyril de Secret Story.

Et la presse dans tout ça.

On connaissait les difficultés de France-soir, aujourd’hui on s’interroge sur leur manière de faire parler d’eux.

Le buzz, même s’il propulse la marque de facto, ne risque pas à terme de décrédibiliser le journal ?

Certains journalistes montent déjà au créneau pour dénoncer une dévalorisation du métier de reporter. En raison de la description qui y faite du métier : « Rédiger quelques lignes, savoir  parler, lire, manger, boire respirer ».

Quoiqu’il en soit l’idée est audacieuse et  très originale. Son succès n’a plus besoin d’être annoncé.

France Soir fait rêver les gens, et en cette période morose pour un quotidien c’est plutôt pas mal.