Social Media - Faut-il une charte d’utilisation des médias sociaux en entreprise ? - 3 mars 2010

Faut-il une charte d’utilisation des médias sociaux en entreprise ?

Il y a quelques mois, une liste contenant plus de 80 exemples de chartes d’utilisation des médias sociaux en entreprise fut mise à disposition sur le web. L’objectif de ces chartes, est de recommander certaines actions et d’en déconseiller d’autres. Est-ce du formatage ? Nous avons vu défiler plusieurs articles sur les avantages, qu’en est-il des freins ? Une charte ne crée-t-elle pas une paralysie, une peur de prendre la parole au risque de sortir du cadre fixé ? …

Autoriser les collaborateurs à expérimenter et donc à faire des erreurs est un challenge important pour les organisations. Le but d’une charte est d’homogénéiser les comportements, de les réguler, de les normaliser.

Si l’on essaie de replacer l’humain au sein des stratégies de développement relationnel, de la flexibilité, de la spontanéité et une représentation de la diversité des personalités seraient essentielles (tout ceci dans une logique « People-to-People »).

Dans un contexte où justement, la contribution des collaborateurs importe de plus en plus sur les médias sociaux, libérer/fluidifier plutôt que cadrer semble plus efficace.

Plus loin encore, des conversations (retours d’expérience) entre collaborateurs paraissent plus « social » et conviviales qu’un document.

Ceci constitue aussi un avantage concurrentiel lorsqu’il s’agit d’attirer et de recruter des profils de collaborateurs actifs sur le web social, en démontrant le degré de liberté et l’ouverture du leadership. Qu’en pensez-vous ?