Marketing viral - Mailorama : une opération Guerilla Marketing qui dégénère - 16 novembre 2009

Mailorama : une opération Guerilla Marketing qui dégénère

Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

Le guerilla marketing n’a jamais aussi bien porté son nom… Stéphane Boukris qui était déjà à l’origine du bad buzz Faismesdevoirs.com n’a pas retenu la leçon puisque qu’il a récidivé avec l’opération de guerilla marketing Mailorama. L’idée « géniale » : plutôt que de dépenser un budget communication dans une campagne coûteuse, le distribuer dans la rue via un bus de la fortune. Résultats : 5000 personnes sur place, un bus qui n’est jamais arrivé, le tout débouchant sur une émeute…

Si l’idée de base avait de quoi faire le buzz ces dernières semaines, celle-ci avait tout de même un coté malsain. Jusqu’à où les entreprises seront-elles prêtes à aller pour faire parler d’elles ?

Google Loves Me

Le pire étant que l’opération a été annulée au dernier moment. En effet suite à des mouvements de foule la préfecture de police a demandé l’annulation de l’opération. Mailorama a annulé l’opération sans même se présenter sur les lieux. D’où l’énervement de la foule et les dégâts qui en ont découlé. Quant on voit les images du reportage, on se rend vraiment compte de l’ampleur de la situation…

Gros flop donc pour cette opération, en espérant que celle-ci serve de leçon aux annonceurs un peu trop férus de buzz et de notoriété à tout prix.

Les 100.000€ qui été sensés être distribués seront reversés aux secours populaires.