E-Publicité - Windows 7 : campagne publicitaire me too - 11 novembre 2009

Windows 7 : campagne publicitaire me too

Invité Auteur

Rappel d’une définition marketing : Un me too (en Anglais, « moi aussi ») est, un produit ou service introduit sur le marché par une entreprise après le lancement avec succès par un concurrent d’un produit ou service similaire dont il imite sciemment les principales caractéristiques. Alors nonWindows Seven n’est pas un produit mee too. Le service R&D de chez Microsoft est suffisamment doté en budget pour être fonctionnel et compétitif voire innovant (quoique cela se discute encore). S’agissant du secteur communication par contre… C’est une réalité depuis de nombreuses années déjà, Microsoft échoue régulièrement dans son choix de spots publicitaires…

Parmi les exemples les plus parlants, nous pourrions citer la campagne « Wow » certainement trop arrogante à propos de Vista. Ils n’ont peut être pas la même définition du « Wow » chez Microsoft. Ou encore ce spot affligeant dans lequel Dean Cain vente les mérites d’Internet Explorer sur un fond de vomi et de comique de situation.

Alors quand en plus Apple lance ses spots de publicités comparatives qui mettent en exergue les problèmes récurrents de Windows en matière de sécurité, de rapidité, de créativité…

On se dit tout naturellement que la bataille de la pub est définitivement gagnée par la marque pommée.

Et force est de constater, suite aux nouveaux spots Windows Seven, qu’on avait bien raison. S’il est difficile d’affirmer que Microsoft s’inspire de l’utilisation instinctive de l’OS Leopard pour améliorer Windows, il est pas contre plus aisé de remarquer la tentative de « me too » de l’action publicitaire. En prenant les mêmes ingrédients qui font le succès d’Apple à savoir: la simplicité, l’efficacité et ce petit côté fun qui fait toute la différence, Microsoft s’est certainement lancé sur un terrain qu’il ne maitrise pas.

Enumérons donc les points sur lesquels ce spot tend à se rapprocher de l’esprit Mac :

  • L’ambiance détendue installée par le son acoustique de musique guitare
  • L’aspect proximité généré pour donner l’impression que ce spot ait été produit par un membre de la communauté Windows (la façon dont la caméra bounce faute de rail de traveling, le jeu d’acteur plus dans le témoignage que dans le commercial, le côté débraillé et décontracté…)
  • Le fameux « Moi je suis PC » en réponse directe au « I’m a Mac »

L’intention est pourtant louable… Mais à dire vrai, la première réaction que l’on a en entendant Charles parler de révolution de « pouvoir imprimer depuis son ordinateur de bureau » est de lui demander à ce moment là pourquoi il ne parle pas également de la formidable fonction correcteur de Word, ou encore du remplissage de couleur dans Paint.

Alors oui le fond du message est pertinent, c’est une fonctionnalité très utile qui sera fortement appréciée. Cependant la forme du message est clairement inadaptée et a forcément donné lieux à tout un tas de parodies sur le net. Et parmi ces dernières, j’ai plutôt apprécié celles qui suivent…

 

Charlot parodie pub Windows 7

Moi je suis Mac

Rudy Turinay – The community manager (RSS – Twitter)