Community management - Gérer un Buzz Négatif sur le web - 21 décembre 2008

Gérer un Buzz Négatif sur le web

Buzz veut dire bourdonnement en anglais. Le buzz est une technique visant à créer un bruit de fond médiatique avant la sortie d’un produit, d’un film, d’un album ou d’un service. Ces campagnes ont un caractère évènementiel et peuvent s’étendre sur plusieurs mois avant la sortie du produit…

Qu’est-ce que le buzz marketing ?
C’est utiliser l’effet buzz pour promouvoir un service, un produit, une nouveauté etc… Bien plus qu’un simple phénomène de mode, le buzz est un bouleversement radical du mode d’expression des marques et des entreprises. Fini le temps du schéma publicitaire unidirectionnel, désormais nous pouvons intervenir directement dans la communication. Malheureusement, l’effet buzz est très ponctuel !

Google Loves Me

Schéma de l’effet Buzz
La courbe de popularité d’une nouveauté présente l’effet Buzz… L’intérêt grandit puis retombe aussi vite !

effet buzz

Qui sont les relais des buzz ?
Le buzz marketing est un dispositif multicanal de communication qui amène le consommateur à entendre parler de la marque par différentes sources d’influences :

  • journalistes
  • réseaux d’amis
  • réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Viadéo…)
  • réseaux vidéo (MySpace, YouTube, Dailymotion…)
  • blogs
  • podcast
  • leaders d’opinion
  • outil participatif (Wikipedia…)

Les marques sont désormais nombreuses à utiliser le « Buzz », mais parfois, ce buzz est négatif…

Comment réagir face à un mauvais Buzz ?
Un buzz peut se révèler négatif, on parle de vous mais pour dire du mal de vous ! Et ça peut arriver à tout le monde, ne jamais croire que ça n’arrive qu’aux autres ! Même si ce mauvais buzz n’est pas fondé, il faut réagir… Mais comment ?

  • Laisser passer un peu de temps car un mauvais buzz peut retomber rapidement !
  • Initier le dialogue et partager des points de vue en écoutant les critiques des parties adverses.
  • Reconnaître ses torts pour calmer le jeu et finalement gagner le respect des contestataires.
  • Ne pas réagir de façon trop forte pour ne pas jouer les justicier, les conséquences pourraient être plus graves encore.
  • S’exprimer en s’identifiant clairement, l’anonymat est très mal perçu sur le web.
  • Savoir prendre du recul, répondre avec politesse et respecter les personnes qui créé ce mauvais buzz.
  • Faire parler de soi, même en négatif n’est pas forcément une mauvaise chose mais il faut prendre en main sa e-reputation afin de transformer ce buzz.

Exemples de buzz négatif :
Babelsoft
Olivier Martinez
Monopoly

Sources : www.abc-netmarketing.com

Camille Jourdain – Blog : Le Marketing sur le web (S’abonner au flux RSS)