Applications mobiles - M-commerce : où en est-on ? - 4 décembre 2008

M-commerce : où en est-on ?

M-commerce : où en est-on ?
Sylvain Lembert Fondateur Webmarketing & co'm

Le Journal du Net vient de publier un dossier sur le M-commerce. Le commerce sur site mobile en est a ses balbutiements. Les téléphones mobiles sont de plus en plus adaptés à l’Internet mobile mais est-ce suffisant pour faire rentrer dans les mœurs l’achat depuis un téléphone portable autant que peut l’être l’e-commerce…

 

 

Un trafic mobile en forte progression, des usages en pleine évolution…

Le trafic sur les sites mobiles progresse assez rapidement… Plusieurs raisons : les téléphones sont de plus en plus adaptés à la navigation, l’iPhone ayant grandement fait avancer les choses ; les forfaits des opérateurs mobiles encouragent de plus en plus l’usage du web mobile (surf illimité…). Si le trafic mobile évolue à grand pas, le M-commerce n’avancent pas forcément aussi rapidement… De nouvelles habitudes sont à prendre par les utilisateurs pour effectuer des achats sur mobile.

Des obstacles encore à franchir : prix, absence de besoin, navigation…

Dans l’étude on apprend qu’un million de français achètent déjà en ligne. Ca à l’air plutôt pas mal mais cela ne représentent que 3% de la population même avec un taux de pénétration de 90% concernant les téléphones mobiles. L’usage du web mobile est tout de même freiné par le prix des abonnements et l’absence de besoin. La plupart des mobinautes citent la nouveauté de ce mode de consommation comme frein à l’achat. En même temps il est quand même beaucoup plus confortable de faire ses achats sur Internet plutôt que sur un mobile, les connexions sur ce support étant encore lentes et les sites mobiles encore trop dépouillés d’intérêt.

Si les hommes surfent plus, les femmes ont mieux adopté le M-commerce…

Alors que les hommes sont plus nombreux à utiliser le web mobile, les femmes sont plus adeptes de l’achat sur mobile. Les produits culturels restent les mieux adapté au M-commerce (exemple achat de sonnerie via micro paiement). La publicité sur mobile est encore mal perçue par les mobinautes. Cependant, selon certains prestataires que j’ai rencontré, les taux de clic sont très performants du fait que la personne est moins sollicitée que sur le web. Par contre, en prenant l’exemple du site mobile que je gère pour ASSU 2000, on s’aperçoit que les taux de transformation sont beaucoup plus faibles que sur le web. Au niveau du paiement, l’étude indique que plus de la moitié des personnes (54%) payent via leur opérateur qui inclus le montant sur leur prochaine facture.

Je pense que 2009 va apporter encore beaucoup d’évolutions au M-commerce, il va être très intéressant de suivre tout ça… Et vous, est ce que vous avez déjà acheté sur mobile, quel est votre ressenti ?

Source : Journal du net.