Facebook Social Media — 09 septembre 2016 — 1 commentaire
Comment lancer son Facebook Live (2ème partie)

Bienvenue dans l’article n°2 de notre série « Le Guide Complet pour se lancer sur Facebook Live ». Si vous n’avez pas encore regardé le premier article, c’est par ici. Avant d’aborder les différentes opportunités en termes de webmarketing, reprenons les bases du live-streaming. Les outils digitaux semblent se démocratiser… mais il n’en reste pas moins qu’une préparation est indispensable pour optimiser sa prise de parole. Il en va de votre crédibilité et de l’image de votre marque…

Les coulisses de votre Direct

La diffusion de votre Live est possible sur différents supports : de votre ordinateur à votre iPhone. Dans un premier temps, je me focaliserai sur l’enregistrement via l’iPhone.

1- Rendez-vous sur l’application pour publier un statut :

2016-08-19_10-52-07
2- Choisissez “Vidéo en direct” :

2016-08-19_10-52-10
3- Définissez votre audience et laissez une courte description du sujet de votre Live :

2016-08-19_10-52-08

4- Lancez-vous en appuyant sur le bouton “Diffuser en direct” !

2016-08-19_10-52-10_01
Ces 4 étapes ne sont que la partie visible de l’iceberg. Vous devez aussi penser aux points suivants :

  • Les questions techniques ;
  • Votre message et votre audience ;
  • Votre intervention ;
  • Votre teasing.

Les questions techniques

Nous avons tendance à l’oublier, avant d’être l’outil nous permettant de frôler l’omnipotence, notre iPhone est un téléphone. Le mode “ne pas déranger” est donc nécessaire lors de l’enregistrement de votre direct puisqu’il évitera d’interrompre votre intervention par des sonneries ou coupures. En effet, les fonctions natives de l’iPhone, et notamment les appels, priment systématiquement sur les applications.

Une fois cette tranquillité assurée, il vous faudra vérifier le débit de votre connexion internet. J’aurais tendance à vous conseiller a minima un réseau 4G, et dans le meilleur des cas, une connexion WI-FI. Une mauvaise connexion implique non seulement une mauvaise qualité de l’image, alors fortement pixelisée, mais également un risque de coupure. Pour vous la faire simple, vous risquez d’être éjecté de votre propre Live !

Dans le cas d’une faible connexion internet, le bouton “Diffuser en direct” ne s’affiche pas.

Votre message et votre audience

Une fois ces points techniques vérifiés, Facebook vous demandera de remplir une description et de choisir une audience. Cette dernière s’avère relativement limitée puisqu’il s’agit de la même fonctionnalité que dans un simple post, à savoir la définition de la portée au cercle des amis, du public ou de son propre profil.

Cela étant dit, n’oublions pas que la question de l’audience peut se poser en d’autres termes. En effet, vous pouvez diffuser vos vidéos live en tant que :

  • Profil personnel sur votre mur ;
  • “Marque” ou “business” sur votre Page Pro ;
  • Dans l’un des groupes auxquels vous appartenez sur une page événement.

Dans tous les cas, il est indispensable de vous assurer que les personnes potentiellement atteintes se sentent concernées et intéressées par votre contenu. On ne le dira jamais assez, il est primordial d’apporter de la valeur ajoutée à votre audience, ce qui n’est pas chose facile à l’ère de l’infobésité et de la “guerre” pour avoir de l’attention sur Facebook.

Enfin, avant le fameux clic sur le bouton “Diffuser en direct” qui vous donnera le sentiment que le monde vous regarde (je dirais même plus que vous êtes complètement à poil devant l’œil de la caméra), une dernière information est nécessaire : la description.

Perso, je ne mets le titre et la description qu’après avoir fini la vidéo.


2016-08-19_10-52-09_01

En effet, s’agissant d’un direct, je ne pense pas qu’il soit envisageable de ne pas considérer les éventuelles interactions avec les followers.

Rédiger un titre fort et impactant et recourir à des mots-clés représentent les principaux conseils que je peux vous délivrer, et ce, d’autant plus que ce contenu continuera de vivre au-delà du live.

Votre intervention

De la même façon que vous préparez une présentation, un pitch, ou une simple formation à un outil, je vous conseillerais de prendre le temps d’établir le scénario de votre prise de parole. Il ne s’agit pas d’un script complet, mais d’un simple plan détaillé de votre sujet. Cette méthode vous permettra de garder votre ligne directrice malgré les émotions du direct, et la gestion simultanée des commentaires et réactions de vos followers.

J’utilise Evernote pour mettre toutes mes idées de live au même endroit et préparer mon plan.

L’entraînement représente également la clé du succès. C’est la raison pour laquelle je vous recommanderais, avant la première vidéo en direct, de vous lancer sur un live-streaming avec une audience limitée à vous-même. Il vous suffira de choisir “Moi uniquement” avant d’appuyer sur “Diffuser en direct”.

2016-08-19_10-52-09

Vous pourrez ainsi évaluer en amont vos forces et faiblesses sur une présentation de ce type, et optimiser vos lives.

Enfin, une dernière méthode qui peut vous aider sur vos premiers lives, mais qui ne devrait pas à mon sens être systématique : pré-enregistrer votre live.

Enregistrer vos lives à l’avance pourrait avoir un avantage si vous devez préparer un “plateau” live spécial avec de la décoration, des lumières, etc. Cela vous permettra de faire plusieurs vidéos d’un coup, utilisant la méthode de Tim Ferris “batching content”.

Je pense qu’il ne faut pas s’habituer à pré-enregistrer les lives… car un live pas en live tue le live ! L’excitation des auditeurs et de la présentation se trouve dans le fait que tout peut arriver en direct… Sans oublier l’interaction avec les gens.

Votre teasing

Tous ces points abordés, vous êtes fin prêt pour votre direct… à l’exception qu’il vous faudra malgré tout un certain nombre de followers.

Bien que Facebook assure de mettre en avant le Live dans le news feed, annoncez votre prise de parole quelques jours en amont. C’est la méthode prisée par Amy Porterfield, pour ne citer qu’elle, notamment en publiant un statut illustré d’un visuel. Date, heure et sujet accompagnés d’un texte accrocheur “Join me Live” pour attirer les “Fans” et les inciter à se connecter au Direct.

Amy
Enfin, dernière recommandation à ce stade : prévoir les liens avec bitly.com afin de pouvoir tracker l’audience des vidéos.

Silence, on tourne !

Vous avez appuyé sur “Diffuser en direct” : vous êtes désormais en live sur Facebook. Contrairement aux directs de nos journalistes, vous visualisez sur votre écran les réactions et commentaires de votre audience.

De ce fait, je vous recommanderais de jouer avec cette variable. Prenez le temps, au début de votre vidéo, non seulement de vous présenter, mais aussi de saluer et d’interagir avec vos auditeurs. Profitez pleinement du potentiel de cette fonctionnalité et humanisez votre présentation.

Néanmoins, une fois votre présentation lancée, il n’est pas nécessaire de vous interrompre à chaque nouvelle arrivée ! Cela ne fera qu’apporter de la confusion à votre discours et peut-être même agacer votre audience présente depuis le début.

Facebook nous précise que plus vos vidéos sont longues, et plus vous toucherez de gens. Je pense que c’est en prévision de vendre de la publicité et pouvoir les insérer au milieu des vidéos. Difficile d’insérer une pub sur un live qui dure 5 minutes !

Toutefois, la clé repose sur un équilibre entre un contenu de qualité, une durée relativement longue pour capter une audience (environ 30 minutes), et une capacité à engager les utilisateurs.

N’hésitez pas à inciter les utilisateurs à participer. Demandez-leur de :

  • Commenter votre direct ou poser des questions ;
  • Liker et partager la vidéo pour augmenter l’audience potentielle.

D’un point de vue purement “marketing de contenu”, c’est en apportant un contenu à valeur ajoutée auprès d’une nouvelle audience que vous pourrez développer de nouveaux « leads » et ainsi générer des ventes.

Concluez donc votre vidéo avec un appel à l’action fort, redirigeant vers l’une de vos « pages d’atterrissage » ou votre site web. N’oubliez pas de mettre un lien customisé type bit.ly pour mesurer le nombre de clics.

Voici un exemple d’appel à l’action par Julie Robveille de Social Media For You

Appel à l'action

[Dossier Facebook Live]

1ère partie : Le guide complet pour se lancer sur Facebook Live

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Catherine Daar

Plus de 25 ans de pratique en Relations Publiques, 6 ans propriétaire d’une agence de communication et marketing digital (CommNation), 5 ans d’enseignement à former des futurs communicants…What else?!

 


1 Commentaire

  1. Bonjour,
    merci pour ce dossier.
    Une question se pose : si je passe mon tel en mode avion, je ne peux plus me connecter à quelque réseau que ce soit, donc comment lancer le live ?
    Question suivante : comment ne pas être dérangé pendant ce live ?
    Si quelqu’un a une solution, je suis preneur 🙂 merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *