Entreprendre — 05 août 2016 — Aucun commentaire
10 choses à savoir sur Jack Ma, l’homme le plus riche de Chine

Jack Ma ou « Crazy Ma » est le fondateur du très puissant groupe Alibaba. C’est une personnalité qui fascine beaucoup dans l’Empire du Milieu. Souvent comparé à Steve Jobs, c’est en effet un homme avec une histoire comme les autres, mais qui est à l’origine d’une des trois plus puissantes entreprises de Chine. Dans cet article, nous allons explorer 10 faits sur l’homme qui est devenu le symbole du rêve chinois…

1/ Fortuné et philanthrope

À 51 ans (2016), Ma Yun (Jack Ma) est selon Forbes l’homme le plus riche de Chine avec une fortune estimée à 23,8 milliards de dollars. Il est le seul entrepreneur chinois à avoir été sur la couverture de ce célèbre magazine américain et est connu pour donner à de nombreuses œuvres de bienfaisance.

« Jack Ma est le symbole de la réussite pour tous les Chinois. Il a réussi, sans utiliser de contacts avec le gouvernement. Il a gagné contre eBay et Amazon en Chine. C’est la fierté nationale et tout le monde respecte ce grand personnage », explique Miss Yang, Directeur marketing chez Nakesi.

2/ Il a appris l’Anglais dès son plus jeune âge

Alors qu’il n’était qu’un enfant, il était déjà attiré par les pays étrangers et la langue anglaise en particulier. Il partait tous les jours en vélo (45 minutes) pour servir de guide aux touristes américains, et ce, pendant 8 ans. Mais ce n’est pas là la seule raison…

3/ Une amitié clé

Jack Ma décrit son amitié avec David Morley, un Australien et son ami d’enfance, comme l’un des moments les plus importants de sa vie. C’est lui qui lui avait donné le nom Jack, car il était incapable de prononcer son nom chinois. Et c’est lorsqu’il l’avait invité en Australie que Jack Ma avait « ouvert les yeux » selon ses propres mots. Il y a découvert un Nouveau Monde, bien différent de ce qui lui avait été inculqué en Chine.

4/ Des débuts jonchés d’échecs

Nous aimons penser que les grands hommes se sont construits seuls, qu’ils possèdent cette qualité rare qui fait que tout leur réussit. Mais la vérité est souvent toute autre. Ma a connu de nombreux déboires avant de finalement atteindre la réussite qu’il connaît aujourd’hui. Même KFC lui avait refusé un poste, il était le seul des 24 candidats à ne pas avoir été embauché.

5/ Des débuts modestes

Ma n’est pas un Prince rouge, sa famille n’ayant ni argent ni contacts politiques. Son premier job sera professeur d’Anglais avec lequel il gagna seulement un maigre salaire de 15 dollars par mois.

6/ Un Entrepreneur dans l’âme

Jack a toujours eu la fibre créatrice. Alors que la Chine devenait l’usine du monde, il fonda une entreprise de traduction interprétariat afin d’aider les entreprises chinoises et étrangères à communiquer. C’est ce rôle de médiateur qu’il gardera comme concept plus tard sur Internet.

7/ Premier Voyage aux États-Unis et Enlèvement

En 1995, alors qu’il voyageait en Amérique pour la première fois dans le cadre de son business d’interprète, il a été menacé d’une arme et séquestré pendant deux jours. Ma réussira finalement à s’extirper de cette délicate situation et aura tiré une leçon positive pendant son séjour : la certitude qu’Internet était l’avenir du commerce, et le sien. Depuis, il a eu l’occasion d’être interviewé par le charismatique Président américain Barack Obama.

8/ Sa première Startup a été un Flop

Nous sommes tous familiers avec ce mot aujourd’hui, mais les startups étaient un concept encore à l’état embryonnaire dans les années 90. Il tente pour la première fois d’apporter le concept d’une entreprise web en 1995 avec Chinapage. Mais il est encore trop tôt, personne n’est intéressé par son projet.

9/ Alibaba est le produit de 18 personnes

C’est en 1999 qu’il décida que le monde et la Chine étaient prêts pour un projet d’envergure sur le Web. Il réunit 18 personnes dans son appartement et, ensemble, posèrent les fondations d’Alibaba, mutualisant 60 000 dollars afin de financer le projet.

10/ « Crazy » Ma ?

Mais d’où le milliardaire tire-t-il son surnom de Ma « le fou » ? Cela vient de son pari fou d’aller concurrencer le géant américain eBay, alors leader du e-commerce en Chine. Ma créa le site de vente CtoC TaoBao en 2003, désormais un incontournable en Chine, et qui était alors entièrement gratuit.

En conclusion, il y a beaucoup à dire sur Jack Ma. À seulement 51 ans et avec son groupe au sommet de sa puissance, je parie qu’on n’aura pas fini d’entendre parler de ce Chinois le plus riche de l’Empire du Milieu.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Olivier Verot

Passionné de Marketing et de Chine, je me suis fait connaitre dans le monde francophones des marketeurs en Chine avec mon site Marketing-chine.com. Je vais essayer de publier autant que possible sur ce blog mes analyses pour permettre aux lecteurs d'avoir une idée sur le paysage webmarketing chinois. J'ai aussi monté mon agence de Marketing Digital spécialisé "Chine"et vends mon savoir aux sociétés souhaitant toucher le public chinois via le Web.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *