E-commerce Référencement naturel — 19 juillet 2016 — 1 commentaire
SEO International – Conseils pour l’optimisation technique de votre site

Travaillant dans une agence de digital marketing international, il est temps pour moi de vous partager quelques conseils clés sur l’optimisation technique de votre site. Une campagne internationale de SEO réussie exige les mêmes compétences et savoir-faire qu’une campagne nationale…

La différence est que des connaissances supplémentaires sont nécessaires pour appliquer des informations spécifiques sur le marché, telles que la langue et les différences culturelles. Bien que cela peut être une perspective intimidante pour de nombreuses entreprises, dans la pratique, pénétrer de nouveaux marchés est plus facile que vous ne pensiez…

Quel que soit la langue utilisée, l’objectif d’un site entièrement optimisé est le même : présenter le contenu de manière pratique et sympathique de façon à générer les résultats de recherche les plus pertinents. Par exemple, quelqu’un qui tape dans un moteur de recherche « montre femme » ne devrait pas seulement avoir des résultats de sites web vendant des montres, mais également ceux qui présentent leur contenu d’une manière logique, structurée et pertinente, quelle que soit la langue.

Dans cet article, vous trouverez des lignes directrices pour améliorer votre référencement technique et aider vos campagnes internationales à atteindre un maximum de visibilité dans les moteurs de recherche adaptés à vos marchés cibles.

Optimisez votre SEO dès le début !

Il n’est pas rare pour les organisations de voir leur SEO, en particulier le SEO dit technique (termes anglais : technical SEO, On-site SEO, On-page SEO), comme quelque chose qui est appliqué au site une fois qu’il a été construit – comme l’application d’une couche de peinture une fois une maison construite. Cependant, il y a des éléments au sein de l’infrastructure du site qui sont extrêmement importants et requièrent d’être optimisés dès le début ! J’insiste sur ce point, car sans cela, votre site pourrait avoir besoin d’être complètement reconstruit afin de correspondre aux critères de classements organiques.

Localisez vos URLs

Un URL dit SEO-Friendly comporte des mots-clés stratégiquement ordonnés de façon à voir la structure et le nom de fichier qui permet aux visiteurs de voir le chemin qu’ils ont suivi sur le site. Ces mots-clés dans les URLs sont également identifiés par les robots des moteurs de recherche et contribuent à l’ensemble du classement des pages d’un site.

Un URL SEO-friendly :
www.votresite.com/aperitifs/cacahuetes-salees

Un URL non-SEO-friendly :
www.votresite.com/products.aspx?/cat=1&subcat=9&prod=3

La localisation SEO est une compétence différente de la traduction, et la localisation des URLs est malheureusement très souvent oubliée dans le processus de traduction. Cela peut conduire à deux problèmes. Tout d’abord, le client étranger verra immédiatement que c’est une traduction directe d’une langue différente. Cela peut être préjudiciable à l’évaluation globale de l’organisation par le client et peut conduire à une perte de confiance entre le consommateur et la marque.

Deuxièmement, les robots des moteurs de recherche sont réglés pour identifier et favoriser les mots-clés dans les langues locales, de sorte que les URLs qui restent dans la langue d’origine soient pénalisées.

Mots-clés

Bien qu’une agence de traduction a la capacité de convertir vos mots-clés dans une autre langue, cela seul ne peut pas garantir que ce sont les termes que votre public cible étranger recherchera. Toutes sortes de nuances linguistiques et sémantiques sont en jeu ici, et seul un linguiste natif sera en mesure de vous conseiller correctement.

Meta data

Les Meta Data sont importantes pour les utilisateurs ainsi que les moteurs de recherche. Encore une fois, les mêmes règles s’appliquent, à savoir ne pas compter sur des traductions directes (pire Google traduction !) pour un référencement efficace. En plus du fait que la traduction directe peut ne pas être d’usage courant dans votre marché cible, il existe un risque que la longueur des mots traduits ne soit pas dans les limites de caractères définis par les moteurs de recherche. Par exemple, « soldes d’été » (12 caractères) devient en allemand « Sommerschlussverkauf » (20 caractères). Cela se traduira par une information incomplète concernant le contenu de votre URL pour l’internaute et le moteur de recherche. Respectivement, il ne cliquera pas et votre classement dans les moteurs des recherche va souffrir.

Hreflang

Une méthode clé pour créer et maintenir des domaines locaux de la manière la plus optimisée est d’implémenter correctement un code hreflang. Cette balise permet de signaler aux robots des moteurs de recherche que les sites dupliqués appartiennent à un même ensemble. En d’autres termes, il est pertinent que votre site existe en différentes versions étant donné qu’il sert différents marchés, langues et publics. Le code permet également de faire une différenciation entre les pages du site où il y a la même langue.

Exemple : le portugais pour le Portugal et le portugais pour le Brésil.

La programmation d’un hreflang ressemble à cela :
<link rel=”alternate” href =”http://exemple.fr” hreflang=”fr-fr”/>
<link rel=”alternate” href=”http://exemple.ca” hreflang=”fr-ca” />
<link rel=”alternate” href=”http://exemple.com” hreflang=”en-us” />
<link rel=”alternate” href=”http://exemple.co.uk” hreflang=”en-gb” />

Attention, la mauvaise mise en œuvre d’un code hreflang aurait une incidence sur le classement de vote site dans les moteurs de recherche, mais peut également affecter le site d’origine et tous les autres sites connectés.

Alors, prêt à vous lancer à l’international ?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Subina Siddiqi

Après avoir travaillé pendant 3 ans pour me spécialiser dans le marketing et la communication traditionnelle, j’ai décidé de prendre le tournant digitale en 2014. Le webmarketing étant un secteur en croissance en Angleterre, je me suis exportée aux pays des buveurs de thé (et de bière !). Aujourd’hui je m’épanouie dans le SEO, SEM, Social Media, PPC, Google Analytics, Online & Traditional PR et suis ravie d’enrichir et partager mon savoir.

 


1 Commentaire

  1. Stratégiquement, il faut se poser la question d’un seul domaine ou des cc tld comme indiqué dans l’article, le travail de net linking n’est pas du tout le même. Certes le site doit être parfaitement adapté à son public, mais il doit aussi faire partie d’un environnement et cette question stratégique passe avant toute autre question. Un seul site et des répertoires, plusieurs sites indépendants ? Le travail n’est pas du tout le même…. d’ailleurs, l’article ne parle pas de la localisation des serveurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *