Best Of Entreprendre Social Media Startup — 12 juillet 2016 — Aucun commentaire
7 conseils pour valoriser l’activité des TPE et PME sur les médias sociaux

Comment se positionner sur les médias sociaux et comment se distinguer face à la concurrence lorsque l’on est une petite structure ou lorsqu’on part de zéro ? La plupart des dirigeants adhèrent à la mise en place d’une stratégie Social media ou à la création de profils sociaux. Il leur est pourtant souvent difficile de franchir le pas, par manque de ressources, de temps ou de connaissances sur le sujet. Toute entreprise peut tirer profit des médias sociaux, à partir de quelques règles simples…

1. Identifier ses cibles et ses objectifs

Il est essentiel d’identifier clairement ses cibles et de définir ses objectifs, car les médias sociaux ne sont pas une finalité en soi, mais des outils au service d’une stratégie digitale. Il n’y a pas d’intérêt à être partout sauf à gaspiller son temps et son énergie. Il s’agit plutôt dans un premier temps de se focaliser sur les leviers pertinents pour votre activité et de s’exprimer sur des territoires légitimes (cadre d’expression de la marque).

Définissez d’abord votre objectif : accroître votre notoriété, développer votre visibilité, recruter, prospecter, vendre… ? Les outils s’imposeront en conséquence. Quels sont votre positionnement, vos valeurs et votre identité de marque ? Où trouver votre cible sur le web ? Comment capter du trafic qualifié ? Le choix des médias découlera des réponses à toutes ces questions. Une fois cette réflexion menée, vous pourrez vous concentrer sur les étapes suivantes pour développer votre visibilité en ligne, bâtir des communautés, engager et fidéliser durablement.

2. Choisir ses médias sociaux

Les professionnels évoquent le plus souvent Facebook lorsqu’il s’agit de médias sociaux. Cependant, si la plateforme continue d’être sur le haut du podium, dans la pratique, il n’en reste pas moins que son adoption par les professionnels n’est pas forcément la solution la plus judicieuse. Facebook est un réseau de proximité plutôt basé sur l’affect, l’émotion et le partage. Est-il l’outil le plus pertinent en BtoB ? Pas forcément.

Toutes les dimensions de l’entreprise doivent être considérées pour sélectionner les bons canaux a priori : activité BtoB ou BtoC, secteur d’activité, population visée (tranche d’âge, sexe, mode de vie, appétence à la technologie…). Outil idéal en BtoB, LinkedIn permettra de véhiculer des valeurs personnelles ou de marque, de promouvoir une image, d’échanger, de prospecter et d’élargir son réseau ou encore de recruter des talents. Le média Twitter est quant à lui idéal pour parler de votre activité, obtenir des informations, faire votre veille ou détecter des influenceurs.

Évitez de vous disperser si vous n’avez ni le temps, ni les ressources, car vous risqueriez de dégrader votre image plus que de la valoriser. Créer une page Facebook pour ne pas l’animer ensuite, c’est peine perdue. Vous fabriquez ou vendez des articles de décoration ? Pinterest et Facebook vous aideront à glorifier vos produits et à créer de la proximité avec votre audience. Profitez de l’impact des images (largement partagées sur les réseaux) pour accroître votre popularité et générer des conversions. Notez qu’Instagram et Pinterest (réseaux d’images) montent en puissance dans la galaxie des médias sociaux et multiplient donc vos chances d’atteindre votre audience. Certains secteurs comme la restauration ou le tourisme auront intérêt à se tourner vers des médias sociaux basés sur la géolocalisation.

3. Définir son profil social

Vous êtes peut-être personnellement actif sur Facebook et vous aimez afficher une nouvelle photo de profil tous les jours ? Il en va autrement d’une page d’entreprise. N’oubliez pas qu’elle compte comme actif de votre identité numérique professionnelle et qu’elle est à la base de votre e-réputation. Alors, il ne s’agit pas de mélanger les genres, d’être farfelu ou incohérent.

Sur chaque média, déterminez la même image de couverture et la même image de profil (formats spécifiques à chaque plateforme) et modifiez ponctuellement l’image de couverture lors d’événements ou d’opérations spéciales (soldes, participation à un salon, présence à un forum…). Renseignez bien les détails de votre activité: adresse, téléphone, site web…

Astuce : sur votre page Facebook, vous pouvez intégrer un onglet Twitter pour un aperçu instantané de votre fil d’actu sur la plateforme. Vous pouvez aussi insérer des vidéos YouTube qui seront directement visionnables depuis la timeline Facebook. Attachez-vous ensuite à respecter une ligne éditoriale et une régularité de contenus.

4. Construire des communautés à partir de communautés réelles

On ne part jamais de rien lorsqu’on crée ses comptes sociaux : clients , partenaires et employés sont autant de potentiels fans et abonnés sur les réseaux. Faites-leur savoir, lors de rendez-vous ou réunions, au téléphone ou dans vos courriers, que vous êtes désormais présent sur la toile ! Retrouvez-les sur le web et invitez-les à rejoindre vos groupes et pages !

De fil en aiguille, vos cercles vont ainsi s’élargir : les membres de vos communautés premières, en interagissant avec vous sur le web, vont diffuser vos profils / pages et posts auprès de leurs propres communautés et ainsi de suite… Effet boule de neige, la viralité opère comme un levier de croissance.

5. Identifier des communautés

L’élargissement de vos communautés vous mènera ensuite à l’identification d’opportunités et à la diversification de vos contacts. Certains outils seront utiles à la détection d’influenceurs et de professionnels, à la vérification de tendances sur les métiers et les marchés. Par exemple, l’outil web Followerwonk compare des utilisateurs Twitter et permet de croiser leurs abonnements respectifs pour révéler des opportunités de contacts (gros comptes, influenceurs).

Les groupes sur les médias sociaux représentent d’excellentes opportunités d’échange avec des contacts qualifiés, ils permettent de détecter des leaders d’opinion sur une thématique donnée. Allez à la rencontre d’industries dans un groupe LinkedIn dédié aux PME et vous serez peut-être surpris d’y découvrir tant de richesse et d’opportunités business. Sur Facebook, une agence de voyages pourra, de la même façon, rejoindre des groupes de globe-trotters ou de passionnés : en participant au débat social, celle-ci pourra naturellement s’insérer dans sa nouvelle communauté et susciter l’adhésion naturelle.

6. Faire sa veille, prospecter, recruter, partager des contenus

Quelle que soit la plateforme sociale sur laquelle vous prenez la parole, efforcez-vous d’être cohérent, pertinent, intéressant ou divertissant. Échangez des informations utiles, partagez votre veille, donnez votre avis dans les groupes de discussion… comme dans la vie réelle !

Ne submergez pas non plus votre audience : sur Facebook, 3 à 5 posts par jour seront suffisants. Les annonces promotionnelles au sein de vos réseaux sont aussi à éviter. Vos abonnés ou vos fans vous apprécieront davantage si vous savez les informer, les conseiller ou les amuser. Vous les attirerez ainsi naturellement.

Vous avez également la possibilité de diffuser des annonces sponsorisées sur les différentes plateformes : en mettant la main au porte-monnaie, vous pourrez élargir votre visibilité, atteindre plus facilement et plus précisément vos prospects. Il existe de nombreux formats publicitaires sous forme de texte, image ou vidéo.

Sachez notamment qu’il est vous est possible, grâce à la technique du retargeting, de cibler vos contacts e-mails sur certaines plateformes (Facebook, Twitter, LinkedIn) alors même que ceux-ci ne font pas partie de vos communautés sociales.

7. Évaluez vos KPI (indicateurs clés de performance) et passez au réel

Quelle est la valeur d’une présence sur les médias sociaux sans la mesure de ses retombées ? Évaluer l’évolution de votre audience (nombre de fans, followers, abonnées…) et son engagement (trafic sur site, conversions, ventes) vous aidera à mesurer le bénéfice de vos actions, à procéder à des ajustements et optimisations. Basculez enfin du virtuel au réel en contactant personnellement vos communautés sociales et en les invitant dans vos bureaux. Vous récolterez ainsi véritablement le fruit de vos efforts !

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Magali Bordiec

Consultante indépendante, je conseille et j'accompagne les entreprises dans leur communication web, pour l'optimisation de leur visibilité digitale et de leur référencement naturel, notamment grâce à la production et la diffusion de contenus qualitatifs.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *