Best Of Email Marketing — 11 juillet 2016 — 4 commentaires
5 clés de succès d’une stratégie email marketing réussie

Lorsqu’on parle d’email marketing, je suis frustré, et vous allez comprendre pourquoi. Lorsque j’entends des pseudo-experts qui prédisent chaque année qu’il est mort, je ne peux m’empêcher de pleurer de rire. L’email marketing est-il vraiment mort ? Regardons les statistiques de plus près…

  • En 2013, 3,9 milliards d’emails ont été envoyés à travers le monde, et on parlerait même de 4,9 milliards en 2017 ;
  • 95% des consommateurs en ligne utilisent leur email ;
  • 91% des consommateurs vérifient leur email une fois par jour ;
  • Le rendement moyen pour chaque 1 $ dépensé pour l’email marketing est de 44,25 $ ;
  • L’email est 40 fois plus efficace que Facebook et Twitter réunis.

Vous voyez, les statistiques montrent l’efficacité de l’email marketing. Découvrez-en d’autres ici ou encore ici.

Alors, comment ont-ils vu que l’email marketing aurait tiré sa révérence ? Je vous mets au défi : que celui qui n’ouvre pas au moins 3 fois par semaine son email m’écrive directement dans la section commentaires, je lui ferai un audit gratuit de son marketing de contenu… La vérité est que vous devez commencer à considérer l’email marketing comme une valeur sure et lui donner plus de place dans votre arsenal marketing.

« L’argent est dans la liste ». Je parie que vous avez déjà lu cette maxime sur le web. Et ma foi, cette assertion est VRAIE.

Avec l’infidélité des lecteurs et l’hyper-sollicitation dont ils font l’objet au quotidien, l’email devient un outil stratégique aux mains d’entrepreneurs web. À quoi peut-il servir ? Eh bien, voici quelques avantages :

L’email permet vraiment de faire bien plus, et vous apprendrez aujourd’hui à en tirer le meilleur parti. Qu’obtiendrez-vous en lisant cet article ? Des astuces prouvées pour vous permettre de réussir votre utilisation de l’email marketing dans votre business. Ces astuces vous aideront à gagner du temps et de l’argent.

Utiliser un titre captivant, court et parfois provocateur

Personne ne va cliquer sur votre email si votre titre est plat et ennuyeux. Les emails qui ont les meilleurs taux d’ouverture ont un titre court (entre 6 et 11 mots) et qui va droit au but. Il doit également être centré sur le lecteur et répondre à ses besoins en mettant en avant les résultats à atteindre.

Par exemple :

  • Voulez-vous augmenter vos fans Facebook ?
  • Faites-vous partie de ce groupe ?

L’emploi des titres avec des nombres est aussi recommandé.

Écrire comme si c’était à un ami : leur parler directement, employer le tu, le vous ou leur prénom si possible

Savez-vous pourquoi certains emails ne sont pas lu jusqu’à la fin ? C’est simple : le lecteur ne ressent rien en les lisant. Il a l’impression d’être en face d’une entreprise trop froide. Comment cela se fait-il ? D’abord, par l’absence de son nom ou prénom. Cela ressemble plus à un email anonyme alors que les lecteurs veulent entrer dans un schéma de communication one-to-one. Et l’email marketing permet justement de le faire.

Ensuite, ces emails emploient trop de nous alors que c’est le vous qui doit être dominant, je dirai même archi-dominant. Les lecteurs aiment savoir qu’on parle d’eux, pas d’autres personnes. Telle est la psychologie humaine ET vous devez la prendre en compte.

Ne pas spammer

À force de lire des centaines d’emails par mois, les lecteurs ont développé leur faculté de détection de spam. À chaque fois que vous emploierez des termes comme incroyable – grandiose – promotion – gratuit, ils vous verront comme un marchand de vieux tapis. Évitez donc d’utiliser ces termes.

Aussi, pour que l’on ne mette pas votre adresse email en spam, vous devez éviter d’envoyer plusieurs emails par semaine ou par jour. Il y a de rares cas où vous pouvez vous le permettre. C’est le cas de Webmarketing & co’m qui envoie sa newsletter chaque jour, mais laisse la possibilité aux abonnés de choisir leur fréquence (quotidienne ou hebdomadaire). Ainsi, chacun est libre de choisir l’option qui lui convient le mieux.

Demander juste une seule chose

L’être humain est vraiment particulier. On le dit intelligent, gouvernant le règne animal. Pourtant, vous serez étonné d’apprendre ceci : les études ont démontré qu’en demandant plusieurs choses à une personne, celle-ci est déboussolée, ce qui la pousse parfois à faire un mauvais choix.

Si vous voulez que vos lecteurs réagissent à vos emails, demandez-leur juste de procéder à une seule action pour lui faciliter la tâche. Cela implique que la structure de votre mail doit converger vers un seul objectif. Cela peut être de vous laisser un message, aller visiter votre blog, partager le contenu de votre email, etc. De toute façon, vous devez juste lui demander de faire une seule chose.

Ne pas rédiger de long email

Nous sommes submergés d’informations : à la télé, radio, web, papier journal… On n’a donc plus besoin de trop d’informations. Si vous voulez avoir de la chance, ne faites pas d’emails volumineux ou trop longs pour ne pas décourager le lecteur de continuer à vous lire.

Segmenter

Dans votre stratégie d’email marketing, vous recrutez vos abonnés de plusieurs façons. Cela peut être par :

  • Votre landing page avec un bonus à télécharger ;
  • Un formulaire d’enregistrement ;
  • Une fenêtre pop-up ;
  • Ou un lien sur un autre blog ou Facebook.

Et vous avez surement dû concevoir chaque source de capture avec un contenu, un objectif et un message différent. Vous aurez compris que pour gagner en efficacité, vous devez traiter différemment chaque source. En agissant ainsi, vous communiquez de façon personnalisée avec chaque segment et vous n’aurez pas à mélanger les poires avec les abricots ou les céleris. Alors, segmentez, segmentez.

Varier le type de contenu

Même en email marketing, il faut définir une stratégie de contenu, du moins en ce qui concerne le type de contenu. En en délivrant un seul type, vous allez vite ennuyer votre audience. Le mieux est de diversifier votre offre.

Comment procéder ? D’un côté, vous pouvez envoyer le lien de votre nouvel article, aujourd’hui par exemple. Un autre jour, vous envoyez une sélection des meilleurs contenus web sur un sujet précis. Le jour d’après, vous envoyez une vidéo fun et éducative, une petite découverte inspirante, etc. Vous voyez un peu ce dont je veux parler : mixez, mais en restant utile et fun.

Choisir un bon timing

J’entends parfois des managers se plaindre que les lecteurs n’ouvrent pas leur email. Et lorsque j’essaye de comprendre pourquoi, je me rends compte que cela découle du moment d’envoi. Effectivement, ils envoient leur email aux heures les plus chargées des lecteurs, ou encore durant les mauvais jours. Généralement, le lundi n’est pas un jour très propice, ce qui veut dire que si vous avez quelque chose de très intéressant à partager, il vaut mieux l’envoyer le mardi. En fait, le lundi est le premier jour de la semaine. Avec les préparatifs du planning de toute la semaine, difficile d’ouvrir tous ses emails, sauf ceux que l’on attendait vraiment.

En terme d’heure, il y a deux périodes idéales : le matin et en fin de journée. Le matin, car tout le monde fait l’effort de lire ses emails une fois debout (oui…) ou une fois au bureau. Et en fin de journée, lorsqu’il est presque l’heure de rentrer chez soi. Certains lisent même parfois leur email juste avant de se coucher.

En définitive, il y a beaucoup de critères à respecter pour réussir sa stratégie d’email marketing notamment les principes évoqués dans cet article. S’ils sont bien respectés, vous gagnerez GROS. Alors un conseil, prenez maintenant une fiche et commencez à lister ce que vous ne faisiez pas avant pour vous rattraper.

Mais avant de nous séparer, quelles sont les astuces que vous utilisez au quotidien pour gérer votre email marketing. J’ai hâte de vous lire !

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Steve Wantong

Steve Wantong est rédacteur web freelance et content marketeur. Il crée des contenus stimulants et engageants, qui aident les PME à convertir leurs visiteurs ordinaires en clients fidèles. Faites appel à lui pour tous vos projets de redaction de contenu.

 


4 Commentaires

  1. Vous avez bien fait de rappeler l’importance de l’emailing.

    L’emailing est loin d’être mort, cependant il devient de plus en plus compliqué de sortir de la « masse » (à cause de l’augmentation du nombre de messages reçus par les internautes).

  2. Merci pour ces conseils.

    «Écrire comme si c’était un ami»

    Je ne sais plus trop… Je suis étudiant en stage et mon tuteur/directeur me dit de ne pas employer de ton amical car il s’agit d’une clientèle très sérieuse (directeurs d’entreprises cotés en bourse). De même, il semble faché contre les mails pas assez long.

    Ces conseils sont-ils réellement applicable en b2b ?

    • Oui ces conseils sont tout à fait applicable au B2B hormis le tu et la notion d’ami. Mais je souscris tout à fait aux conseils

  3. Et niveau délivrabilité ? des conseils ou des outils recommandés? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *