Marketing viral — 22 juin 2016 — Aucun commentaire
Burger King, la voie royale vers la communication fast-food ?

Le géant américain du fast-food a depuis quelque temps pris l’ascendant sur ses concurrents en termes de marketing social sur la toile. Il emprunte un ton décalé, même parfois osé, et veut s’affirmer comme le maître à jouer de ce nouveau type de communication. Entre les coups de buzz calculés pour accompagner ses ouvertures de magasins et les intox savamment orchestrées, le monarque du junk food maîtrise parfaitement son sujet…

On peut, par exemple, s’amuser de ces tweets imprimés sur des bâches où le résultat viral est assuré à tous les coups.

burger-king-ou-l-art-de-reussir-un-joli-coup-de-publicite_5180385

13493278_1378544232174715_1850849913_o

Ou de cet humour complètement décalé, mais qui reste une superbe façon d’annoncer une ouverture prochaine.

13510702_1378544268841378_2123257383_n

Ces exemples témoignent d’une liberté d’action dans la création, mais surtout d’une volonté réelle de créer une communauté Burger King. Qu’on visite ses différentes pages pour s’informer ou simplement pour rire, on s’y rend et c’est le principal. Il prend à contre-pied les sacro-saintes publicités du beau et parfait hamburger (qui n’est jamais le même en vrai) qui fleurissent encore et toujours.

Attention, il ne déroge pas totalement aux codes et on retrouve souvent de magnifiques photos de Whopper qui arrivent, encore, à nous faire saliver (même si, encore, nous savons qu’il n’est pas comme ça en vrai).

Dans la catégorie coup de buzz, on se rappelle cette intox sur la future vente de frites à la pièce parce qu’il nous reste toujours un peu de sauce.

singlefries

Ou dernièrement avec leur « Wooperisator », désodorisant pour voiture à la merveilleuse senteur d’hamburger (hum).

13518086_1378569002172238_196491140_o

Pour conclure, Burger King a pris un tournant et surtout une avance considérable sur ses concurrents, mais surtout a eu parfaitement raison de laisser sa communication aux mains d’experts avec l’agence parisienne Buzzman. On s’amuse à penser que Ronald a du souci à se faire.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

​A. ​Kukaj

Comme disait Coluche : "C'est l'histoire d'un mec..." Un mec passionné par le Marketing et adepte de la Comm', je me défini comme un fils de pub amoureux des mots. Accessoirement, Concepteur-Rédacteur de la communauté #CoupDePub

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *